Marché noir (Bélénos)

De Illimune
Brouillon : Ce texte n'est pas complet, présente des idées qui ne sont pas entièrement organisées et/ou qui peuvent ne pas être cohérentes avec l'univers de jeu. Il n'est pas conseillé de les rapporter en jeu pour le moment, car le contenu actuel peut être contredit par la version finale.
Responsable : [Charles du Tremblay]

Un peu d'histoire

768 : Le Marché noir bélénois est fractionné et offert par une panoplie de guildes différentes depuis bientôt 10 ans. Pour la région de Francourt, cela n'a que peu d'impact, car le chaos relatif n'empêche pas les marchandises de se vendre. Cependant, leur flot est très aléatoire et peu de clients potentiels savent comment se procurer les dites marchandises.

769 : Une guerre interlope éclate en Bélénos. Les groupes clandestins sont en émoi alors que certains groupes grandissent et prennent le territoire d'autres groupes. À Hyden, plusieurs groupes dont les Sang d'Encre, les Sans Nom, les Orphelins de l'Aurélius et La Marque. La Marque, aider du Déboire, prend une large avance, mais se fractionne alors que la branche de Fortsand se sent menacée et débute une guerre interne contre la branche hydénoise. L'arrivée de troupes nordiennes en Prospérance vient cependant compliquer la situation et bloquer leurs ressources. L'hiver vient mettre une fin à cette guerre interne alors que le mestre de Fortsand est capturé par les troupes occupant le territoire. La branche hydénoise prend le contrôle de l'organisation. Cinq figures importantes forment le conseil des mestres qui vise à unifier les forces clandestines de Bélénos : Altorian Larcohen, Noam Reyne, Dimmitry De la Côte, Vodianoï Bronovich et Henry Sombrecolline. À la fin, leurs appuis incluent la couronne du Trône de l'Est au-travers de Jacob Larcohen, le Tob Leben et une Maison amaï.

770 : La Marque rassemblant alors le plus gros des forces clandestines du territoire, elle tente de nommer des « Barons » qui veilleront sur de plus petites portions du territoire et l'aideront à bâtir le nouveau Marché noir bélénois. Au premier jour de février 770, Esthère Valacian est nommée Baronne de la région de Francourt.

771 : Si tout se déroule bien, le Marché noir bélénois devrait être ouvert et stable, mais il s'agit là du futur.

État actuel

Présentement, le Marché noir bélénois est ouvert, mais requiert un certain effort pour être contacté. On ne peut le faire qu'en faisant directement affaire avec le Baron local. Dans le cas où les clients ne possèdent pas la bonne monnaie pour transiger, le Marché offre une solution temporaire où ceux-ci peuvent acheter la dite monnaie. Dans son état actuel, il est également requis du client de faire une demande d'avance et d'obtenir ce qu'il désire le mois suivant. Les stocks sont très limités.

Les « Faveurs de cuir »

Représentent une dette à payer en biens ou services par le réseau clandestin unifié. Elles sont obtenues en faisant des travaux pour le réseau.