Royaume de Bélénos

De Illimune

Description générale

Le "Royaume de Bélénos", que l’on devrait mettre au pluriel par souci de précision, est certainement le territoire le plus morcelé et diversifié d’Illimune. Son histoire est une succession de drames et de déchirements qui l’ont depuis des siècles empêché de former un tout cohérent. Par conséquent, il se décline en plusieurs forces indépendantes qui entretiennent entre elles des relations plus ou moins tendues, quand elles ne sont pas carrément hostiles. Haut lieu de phénomènes mystiques, Bélénos a toujours été vu d’un œil méfiant ou avide par les grandes nations voisines, qui tantôt tendent la main, tantôt tentent de s’arroger une partie de territoire, ou tantôt ferment leurs frontières pour contenir ce qu’a engendré ce chaotique pays.

Population

De par sa nature même, le Royaume de Bélénos possède la population la plus hétérogène d’Illimune. Toutes les races communes s’y retrouvent, et mêmes quelques races plus rares comme les hommes-lézards et certaines créatures mythiques. Le nombre d’habitants à Bélénos est fluctuant et difficile à définir en raison de la complexité politique du pays.

Les grandes puissances bélénoises d'aujourd'hui

Le Trône de l'Est

Le Trône de l’Est, aussi nommé Royaume de Dagoth ou Royaume de l’Est, couvre une bonne partie du territoire et est majoritairement voué aux divinités de Chaos. Dagoth, le fondateur et conquérant de ce Royaume, s’est élevé au rang de divinité de Chaos en l’an 768. Au sein même des territoires du Trône de l’Est, plusieurs intérêts se disputent, bien qu’ils se soient dernièrement tous rangés derrière leur nouvelle Reine : Gabrielle d’Amerolles. Mais pour combien de temps?

Hyden, où se déroule le jeu, se trouve à la frontière nord-ouest du comté de Francourt dans le Royaume de l’Est.

Pour plus d'information, voir Le Royaume de Dagoth.

Le Royaume d'Aurélius

À l’ouest s’étend, tout aussi massivement, le Royaume d’Aurélius. Dirigé par la reine Marussia, ce royaume est voué aux divinités de l’Ordre et est constitué en un régime seigneurial traditionnel, avec une hiérarchie claire. L’Aurélius se démarque par l’idéal chevaleresque qui y est toujours bien vivant et par une relative stabilité interne. C’est une puissance qui malgré le chaos ambiant de Bélénos n’a jamais pu être complètement déstabilisée.

Pour plus d'information, voir Le Royaume d'Aurélius.

Taurë Ilfirin

Autrefois protecteur de l'entièreté de la Griffe de l'Ouest, le royaume sylvestre de Taurë Ilfirin est aujourd'hui bien plus modeste depuis que Dagoth le conquérant fit brûler une large portion de la Forêt Noire. Ceci dit, ses forces n'ont rien à envier à la puissance de ses voisins. Taurë Ilfirin est dirigé par le Roi Nostrum, un Immortel de Gaea. Une bonne partie de sa population prie la déesse de la nature et le territoire est à plusieurs endroits représentatif de cet état de fait. De ce fait, la population elfique y est importante, mais on y retrouve également beaucoup d’humains d’origine argylienne ou de confession aykanite. La déesse vengeresse est également bien représentée par une bonne communauté d’hommes-lézards. Malgré les origines disparates présentes dans la population, il y règne une harmonie assez stable.

Pour plus d'information, voir Taurë Ilfirin.

Le Conclave impérial

Ce royaume est tout nouveau, puisqu’il vient de se séparer du Royaume de Dagoth. Il est dirigé par la reine vampire Néovia Zarathan. Dans ce royaume, on retrouve principalement des priants des dieux de Chaos et des créatures maléfiques telles que des liches, des morts-vivants, des gobelins, des orcs, des amaïs... et bien sûr des vampires. Le sud du Conclave Impérial est caractérisé par son recours à l’esclavagisme et en conséquence, par un fort trafic d’esclaves. Ce Royaume est présentement en guerre avec le Trône de l’Est, dont il faisait partie avant que Gabrielle d’Amerolles ne prenne le pouvoir. Néovia Zarathan refusa de reconnaître l’autorité d’Amerolles et fit sécession de ses terres avec ceux qui la supportaient.

Pour plus d'information, voir Le Conclave impérial.

Comté de Prospérance

Le comté de Prospérance est une portion de l'ancien territoire du Royaume de l'Est présentement occupé par des troupes du Royaume du Nord. Cependant, ceux-ci ne semblent pas relever des autorités Nordiennes. Depuis la conquête, ils s’affairent à coloniser l'endroit tout en représentant, pour la population locale, une force d’occupation. Leurs intentions demeurent à ce jour nébuleuses. Certains spéculent qu'ils ont pris le territoire pour s’y installer définitivement, tandis que d'autres prétendent qu'il s'agit d'une manœuvre visant à aménager un territoire pratique pour aller faire des raids en Twyden. Quoi qu'il en soit, la majeure partie de la population n'étant pas Nordienne, la stabilité du territoire est chambranlante.

Pour plus d'information, voir Le Royaume du Nord.

Duché de Champagnol

Le duché de Champagnol, nouvellement établi depuis les comtés de Champagnol et de Hautes-Terres, est notamment le lieu du pouvoir d’Amaury de Tournaye de Penthièvres, prétendant au trône de l’Aurélius et au trône bélénois. Cependant, Champagnol se distingue aussi par sa forte effervescence populaire, et on dit que c’est de la base de la société que provient une bonne partie des initiatives de lutte contre les territoires du Chaos, de conquête et de réforme politique. Les terres qui constituent le duché ont été libérées de Dagoth et de ses successeurs dans les dernières années, sous l’impulsion d’armées populaires. Bien que l’étendue restreinte de ses territoires en fasse un joueur plus modeste que les autres sur la scène politique, le duché de Champagnol et son dirigeant demeurent des incontournables dans le paysage bélénois. L’initiative leur est revenue à quelques reprises dans les dernières années.

Pour en savoir plus, voir Le Duché de Champagnol.

Les Amaïs

Le royaume souterrain des Amaïs serait de l’ordre de la légende si ce n’était que, malgré le secret dont ils s’entourent, ces derniers n'aient été aperçus aux rênes de groupes influents en Bélénos. Le mystère et le danger règnent en maîtres dans les divers tunnels et grottes qui serpentent sous les terres bélénoises. Ces derniers permettent aux Elfes noirs de surgir de nulle part et de semer la mort et la dévastation. Il existe peu d’informations sur les ramifications et le fonctionnement de cet endroit.

Pour plus d'information, voir Les Royaumes Amaïs.

Les grandes puissances bélénoises d'antan

Sujet prévu pour une date non définie.

Villes et villages importants

Hyden

Hyden est le village le plus important du comté de Francourt, qui est constitué des baronnies d’Hyden, de Syptosis, de Porte-des-Brumes et de St-Léon (les trois premières baronnies étant dans les faits le terrain de jeu). Le village d’Hyden est certainement l’endroit le plus instable du Royaume, étant donné que les têtes politiques tombent et se succèdent à un rythme effarant, sans compter que le mode de gestion change au gré des intérêts locaux qui se le disputent. De plus, par sa proximité avec la forteresse de Syptosis et la Porte des Brumes, ce village assez résolument du côté de l’Ordre subit des assauts meurtriers à peu près constants. Ce n’est pas une description idyllique des lieux, mais en revanche, on y retrouve également une liberté assez peu balisée, des sources de puissance assez incroyables (comme la veine de vif argent et une proximité avec la Toile arcanique) et la possibilité d’un destin hors de l’ordinaire.

Ainas Ilfirin

Ainas Ilfirin est l’endroit du pouvoir à Taurë Ilfirin. Ce n’est effectivement pas dans la capitale d'Hérove que s’articule le destin de Taurë Ilfirin. Le Conseil et le roi Nostrum lui-même habitent à Ainas Ilfirin, dans le grand arbre du même nom qui est le symbole du cœur de la forêt. Ainas Ilfirin est une forêt bien entretenue d’arbres majestueux et massifs.

Héodim

Héodim est la capitale du Royaume d’Aurélius. C’est une ville très urbanisée, avec beaucoup de constructions en pierre. Héodim a toujours été, depuis sa fondation, un siège du pouvoir. Elle est stable et ordonnée, ainsi que très prospère. La reine Marussia y vit et beaucoup de hauts nobles aurélois y passent beaucoup de temps.

Solèce

Solèce est la capitale du Trône de l’Est. Jadis ville aédonite puissante, elle fut dévastée pendant la guerre des faux prophètes, puis conquise par Dagoth, qui en fit sa capitale. C’est une ville majestueuse qui bénéficia grandement des investissements royaux pendant tout le règne de Dagoth. Elle fut quelque peu déstabilisée lors de la régence de Xobar Xan Zxenxen, qui fit face à des insurrections de déistes et à une remise en question de sa capacité à remplacer Dagoth. Finalement, la ville fut prise par Gabrielle d’Amerolles, qui devint peu de temps après la nouvelle Reine du Trône de l’Est.

Caltagrad

Caltagrad s’est naturellement imposée comme la capitale de la nouvelle reine Néovia, puisque le Conclave Impérial était articulé autour de cette cité avant de tomber sous le pouvoir de Dagoth. Reconnue pour son expertise en nécromancie, cette ville a l’allure d’une véritable nécropole. Ses bâtiments sont en grande partie constitués de marbre blanc et c’est là que vit l’élite morte-vivante du Conclave Impérial.

Chastel-Blanc

Chastel-Blanc est le siège actuel du pouvoir du duc Amaury. Cette ville a été conquise par les partisans qui appuyaient feu la comtesse Gaëlle Flore de Champagnol. Après sa victoire, Gaëlle Flore annonça son mariage avec le seigneur Amaury, récemment revenu en Bélénos après un exil volontaire de plusieurs années. Chastel-Blanc est une ville qui, bien qu’elle ait été longtemps sous le joug de Dagoth, a toujours eu en son sein une forte influence des dieux de l’Ordre, notamment Usire Aédon. De fait, elle était une ville importante de l’ancienne Alliance de Solèce, avant la chute de celle-ci.

Eseldorf

La cité grise d’Eseldorf, bien qu’elle ne soit qu’une petite ville au milieu des royaumes qui se disputent la souveraineté de Bélénos, n’est soumise à aucune de ces puissances. Complètement isolée et indépendante, jalousement renfermée à l’intérieur de ses imposants murs, Eseldorf n’a pas beaucoup de contacts avec l’extérieur. Les rumeurs racontent qu’il règne dans la cité une atmosphère autoritaire, que tous les citoyens et citoyennes marchent dans les rangs et que l’ordre y est absolu. La cité grise est dirigée par le Guide Suprême et peu peuvent se targuer d’y être entré, et encore moins d’en être sorti.

Les grands évènements

Sujet à venir.