Archives de l'auteur : Patrick Laliberté

Les limes et oranges de Bélénos 4

Voici l’excellente occassion de faire Limes et oranges de Bélénos IV 2016

Profitez-en pour dire ce que vous avez le plus aimé en plus de souligner ceux qui, selon vous, mériterait une nomination ou une victoire dans les différentes catégories des limes!

L’organisation prédit 35 citrons décernées à : LA PLUIE!

Les frontières demeurent fermées!

De pauvres fermiers du Comté d’Héodim ont vécu l’enfer! Les champs d’un village entier ont été incendiés par un feu de broussaille impitoyable. Les bruits ont couru que des terres étaient disponibles dans la province de Varrop dans l’Empire de Twyden. Craignant la famine, la petite communauté touchée décida d’aller s’y installer. Pourtant, leur détresse s’est boutée à l’intransigeance des autorités impériales. Il leur était interdit de passer. Le poste frontière a même refusé la possibilité de marchander avec quelconques citoyens de l’Empire. Cette situation est loin d’être unique, toutes les nations avoisinantes gardent fermé et bien gardé l’ensemble de leur frontière. C’est dans l’incrédulité que les fermiers ont dû rebrousser chemin, même s’ils plaidaient qu’une nouvelle reine avait été couronnée et que l’ouest de Bélénos était stable. Heureusement pour l’économie, il est toujours possible de voyager vers Bélénos, mais il est autrement plus difficile, voire impossible d’en sortir. Il est très triste de constater que depuis la crise des prophètes, les pays voisins considèrent presque les bélénois comme s’ils étaient atteints d’une maladie incurable. En fait, plus personne ne veut prendre de risque pour la région la plus instable de tout l’Illimune occidental. Les rumeurs font aussi état que même les elfes de la Forêt-Noire refusent l’accès aux leurs en provenance de Bélénos. Restons positif compatriotes, la fermeture des pays voisins a permis aux bélénois de prouver leur autosuffisance et leur résilience dans l’adversité. Nous n’avons besoin de personne!

La couronne de Penthièvre retrouvée

Tout le monde était en émoi, les seigneuries sont sous le choc, même les grandes nations avoisinantes ont envoyé des chercheurs et des diplomates vérifier son authenticité. Voilà une semaine que de vulgaires chasseurs de trésor ont retrouvé dans une expédition au-delà des Mont Crispics, là où on entend le cri des collines hurlantes, une couronne de blé tout en or, brisé en deux. C’est lorsqu’ils ramenèrent leur découverte que des archéologues ont compris qu’il s’agissait probablement de la mythique couronne de Penthièvre, ayant appartenu à la dynastie des Penthièvre qui régnait sur Bélénos lorsque le Royaume d’Illimune existait. Le dernier souverain connu de ce royaume, auquel le Roi de Penthièvre a porté allégeance est Rotimus VII. En effet, les Rotimus sont la dernière lignée à avoir régné, bien avant Usire Aédon, sur le Royaume d’Illimune. Le premier royaume des hommes qui s’étendait de la Mer d’Urd à la Forêt Noire, de la Mer du Nord aux Montagnes Noires, jamais aucun autre royaume depuis ne fut si vaste et si prospère, il se nommait le Royaume d’Illimune, comme s’il composait à lui seul, le monde entier. Le véritable âge d’or de l’humanité!

Malheureusement, lors du décès de Rotimus le septième, une cruelle Guerre de Succession, d’une trentaine d’années, décima la famille royale et détruisit son imposante capitale qui était quelque part en Bélénos, dont les ruines ne sont pas encore retrouvées, ni situées. Survécu à cela, un prince qui à la tête de son armée était pourchassé par des hordes d’orcs qui avaient profité du chaos de la Guerre de Succession pour envahir les territoires du Royaume d’Illimune, désormais perdu à jamais. Le reste de l’histoire est connu par la majorité des gens, c’est à cette époque de division entre autres choses qu’apparu Usire Aédon. Ainsi le puissant Royaume d’Illimune disparu pour toujours, ne laissant que des familles princières, dont les Penthièvre qui régnait sur les Terres de Bélénos. La couronne de Penthièvre fut portée avec la dernière souveraine de sa lignée dans son tombeau, d’autres racontent qu’elle fut cachée pour éviter qu’un de ses enfants cupides et assoiffés de pouvoir ne mette la main dessus. Peu importe la version, elle fut retrouvée et elle est maintenant sous très haute protection à Andrave dans la demeure même de Vorokhev. Il est impossible aujourd’hui de vraiment remonter à la lignée des Penthièvre, mais le Duc des Aurélois, Amédée, s’en réclame le digne successeur. C’est pourquoi elle suscite autant d’intérêt, puisque qui porte cette couronne peut prétendre au trône de Bélénos et peut-être reconstituer le pays de jadis.

De toute façon, dormez bien citoyens bélénois, la couronne est brisée et constitue davantage un trésor historique d’une immense valeur qu’un véritable symbole politique. Les seigneuries ne se sont pas fait prier pour attendre, elles lancent toutes d’immenses travaux de recherches dans les Mont Crispics et les Collines Hurlantes afin de peut-être retrouver le tombeau de la dernière souveraine de la lignée de Penthièvre ou simplement pour quelconques autres artéfacts. Cependant, le territoire joue contre eux, en effet les collines Hurlantes sont sur le territoire du Conclave Impérial et la forte présence des elfes noirs ralentit, voir empêche, des fouilles plus précises. Les curieux s’amassent de plus en plus à Andrave afin de voir de leurs propres yeux ladite Couronne de Penthièvre.

La fin de l’enquête à Solèce?

Damien de Lanteigne s’en vantait presque, dans la mesure où que jamais personne n’a entendu Damien se vanter, le coffre sera bientôt retrouvé. En effet, depuis sa disparition mystérieuse dans les sous-sols de Solèce, aucun espoir n’apparaissait à l’horizon, jusqu’à ce printemps où toutes les choses semblent débouler. Voilà que les autorités de Solèce sont formelles, le coffre serti d’un rubis rouge étincelant a quitté la capitale et plus précisément le territoire de l’Alliance de Solèce dernièrement. Il arriverait dans le secteur d’Hyden pour la mi-juin selon leurs informateurs. Les récents raids démonistes sur le territoire semblent pointer le blâme du vol de décembre vers eux. Une rançon de 800 chads sera donnée à n’importe quel Hydenois qui ramènerait le coffre à la Congrégation de l’Union, en plus d’une reconnaissance sans borne. Cette histoire toucherait-elle à son dénouement? C’est ce que prétend Solèce très confiant. Avec l’aide des nombreux bélénois à travers le pays, ils ont même réussi à percer une partie de ce langage, leurs collaborateurs recevront des nouvelles prochainement à ce sujet. Malgré les relatives bonnes nouvelles, les mesures de sécurité resteront en place dans l’Alliance de Solèce, surtout avec le siège qui a été forcé devant la redoute, rien ne doit plus être laissé au hasard.

Jasmin Brevier
Correspondant du feuillet d’Hyden
pour l’Alliance de Solèce

Une piste sérieuse

Enfin! Voilà qu’après que Damien de Lanteigne décide de fournir beaucoup de ressource à retrouver le coffre disparu, on tombe sur une piste crédible. Rappelez-vous ce coffre aussitôt trouvé, aussitôt dérobé, dans une salle secrète en décembre dans les souterrains de Solèce. Cette salle était étrange à tout point de vue, en plus d’être condamnée, révélée grâce à un effondrement, des inscriptions étranges sont inscrites sur les murs. Inscription qu’aucun des meilleurs traducteurs de Solèce n’ont réussi à traduire durant l’hiver. Les autorités s’étant même résignées à demander de l’aide à l’ensemble du pays bélénois.

Malheureusement, la Congrégation de l’Union et Damien refuse d’en dire davantage sur cette fameuse piste, sinon qu’elle est sérieuse. Certains informateurs affirment que cette piste les mène au secteur hydenois. Solèce soutient qu’elle ne révèlera les informations qu’à quelques collaborateurs qui ont soulignés leur intérêt cet hiver. Notez cependant, qu’il n’est pas trop tard pour s’intéresser à ce coffre et à ce langage étrange, en effet, si quelqu’un envoi une preuve à Solèce qu’il est digne de confiance, de l’information lui parviendra. La capitale aédonite bélénoise ne lésine pas sur les moyens pour retrouver l’artefact disparu, ainsi que les criminels derrière tout cela.

La situation tendue perdure à Solèce où un couvre-feu a été décrété dans toutes les cités de l’Alliance. Les mesures de sécurités extrêmes seront maintenues pour toute l’été nous assure-t-on.  Il ne fait pas sans dire, que les autorités en savent davantage qu’ils ne le prétendent.

Jasmin Brevier
Correspondant du feuillet d’Hyden
pour l’Alliance de Solèce