Juillet

Le Feuillet d’Hyden – Juillet 767

Mot de la direction

Bienvenue, chers lecteurs ! Malgré les remous causés par la fermeture des puits de magie et la Guerre des Deux Royaumes, le Feuillet d’Hyden est toujours là ! Nous avons décidé de vous offrir une nouveauté cette lune-ci en séparant les articles en cinq sections : actualités, événements, lettres ouvertes, poèmes et publicités. La première vous est fournie en partie par notre fidèle équipe de journalistes :
Pierre Bonneterre : Ce qu’il y a de bien avec Bonneterre, c’est qu’il n’a pas peur de dire les choses comme elles sont. Pour des nouvelles fraiches et factuelles, c’est ce journaliste qu’il vous faut.
Maryse Lafranche : Une femme de grand dossier, Maryse est la journaliste d’enquête du Feuillet d’Hyden. Elle profite de son influence pour attirer l’attention sur les affaires que les autorités négligent. Elle se dédie corps et âme aux oubliés de la société.
Boris Hetlver : Journaliste de conviction empli de passion et de patriostime, Boris est le plus jeune de l’équipe du Feuillet d’Hyden. Il a rejoint l’équipe dès qu’il est arrivé d’Héodim. Il n’hésite jamais à prendre la plume pour défendre et promouvoir le pays bélénois.
Hélène Chemin : Une femme à l’esprit littéraire pour qui sa passion envers les mots n’a d’égale que sa passion envers la vérité. Elle est la recrue de notre équipe de journaliste du Feuillet d’Hyden.
Au nom de toute l’équipe du Feuillet d’Hyden, je vous souhaite une agréable lecture!

Élisabeth Forêt, éditrice en chef

Note : Le feuillet d’Hyden n’est responsable que des articles signés par nos journalistes professionnels.

Actualité

Les afflictions plus nombreuses

Il est désormais bien connu que nombre de soldats de l’Aurélius seraient victimes d’un maléfice. En effet, ceux-ci seraient victimes d’afflictions qui les empêcheraient de recevoir des soins cléricaux. Inutile de vous dire que les hôpitaux de campagne se multiplient non loin des fronts. Ceci a aussi pour effet de miner le moral des troupes.
En plus de se retrouver sous l’effet d’un maléfice très dangereux qui amène de nombreux hommes et femmes à périr, les soldats font face à des nécromanciens de plus en plus nombreux sur le front. La
peur de devenir un mort-vivant et d’attaquer ses amis est une crainte pire que la mort chez la plupart des guerriers et guerrières. De plus, vu l’inefficacité des prêtres qui ne peuvent presque plus soigner, ceux-ci ont été stratégiquement reculés le plus possible du front. Cela a l’effet pervers de combattre moins efficacement les morts-vivants rencontrés…
Malgré tout, les troupes auréloises gagnent du terrain chaque jour et les rumeurs vont bon train qu’ils s’apprêtent à lancer un assaut final sur le Marché Nicolet.

-Hélène Chemin

Voix de fait

La lune dernière, les bonnes gens de la baronnie d’Hyden ont frappé fort. Pour une fois, ils ont visé juste, car selon toute vraisemblance, ils leur arrivent de se tromper de cible. En effet, d’après les rumeurs qui courent, certains ont la main lourde quand vient le temps de se faire entendre, et l’écraser contre le visage d’une demoiselle sans défense est le meilleur moyen de faire valoir son poing! Celui à qui l’on doit cette estampille hydennoise est nul autre que le vert-tueux maire du village, John Smith, qui aurait pris pour exemple une dénommée Faith. Savoir que le baron cautionne des actes de violence gratuite sur ses sujets, de surcroît une jeune femme innocente, devrait soulever autant l’indignation que de questions, à savoir si les principes moraux qu’il brandit comme des armes contre quiconque sont bel et bien soutenables.

-Le Colporteur

Des mouvements anormaux de l’autre côté de la rivière

En temps de guerre, il n’est pas inhabituel de voir d’importants mouvements de troupes ici et là à travers les terres, mais les déplacements qu’on aperçoit de l’autre côté de la rivière sont extrêmement étranges.
En effet, d’étranges phénomènes se produisent de plus en plus alors qu’on voit des étrangers s’installer en bordure de la rivière. Dans la dernière semaine, ils sont de plus en plus nombreux à affluer vers cette région et les fermiers avoisinants s’inquiètent beaucoup, relatant que depuis leur arrivée, même les animaux ont peur. Le bétail disparait mystérieusement et même un enfant a disparu… Cela ne présage rien de bon. Je vais tenter de m’y rendre personnellement pour enquêter.

-Maryse Lafranche

Disparition du contingent d’Hyden

Il y a près de quatre lunes aujourd’hui, un contingent de nos guérisseurs était envoyé à Hyden afin d’apporter son aide au peuple alors que la guerre faisait rage dans les environs.
En chemin, l’équipe à dû s’arrêter alors qu’une éclosion de Vide Intestin a été repérée. Le chef de l’expédition, Gregory Icar, a cru bon de continuer sa route jusqu’à la baronnie d’Hyden afin de préparer leur arrivée.
Docteur Icar nous a fait parvenir une missive quelque temps après nous témoignant son inquiétude vis-à-vis le retard de ses confrères et consœurs. Il a donc pris l’initiative la lune dernière de retourner sur ses pas pour éclaircir le tout. Nous avons toutefois appris une triste nouvelle comme quoi lui et une petite équipe de recherche, constituée de volontaires des villages voisins, seraient également disparus depuis plusieurs jours.
Les gens des environs attribuent ces événements inquiétants aux rumeurs de l’arrivée d’une nouvelle bande de brigands se réclamant comme membres du « culte du sang ». Une équipe de la milice locale a été dépêchée pour enquêter sur la chose. Si vous avez quelconques informations, n’hésitez pas à nous contacter.

-Berthold de Lunepale,
Directeur de l’Académie des Guérisseurs d’Héodim

Une rencontre inattendue

Je me rendais tout bonnement visiter Nouvelle-Espérance, nouvellement conquise par Taurë Ilfirin, pour faire l’état des lieux et connaître les détails de cette histoire afin de rendre hommage à notre pays qui a su se faire victorieux contre une grande nation, du quasi jamais vu. Pourtant, ce ne sera pas le sujet de mon billet, car en chemin, je suis tombé sur la personne la plus improbable qui soit. Laissez-moi vous raconter.
Alors que j’avançai sur une route secondaire de Plessis-bourré, un orage si fort me fit m’obliger à me mettre à l’abri. J’ai aperçu au loin une grande maison où rougeoyait dans les fenêtres une pâle lumière. Je quittai donc la route pour m’y rendre à la course. Une fois sur place, même si je cognai, on ne me répondit pas. Préférant être malpoli plutôt que trempé pour de bon, je décidai d’entrer sans invitation. De nombreuses valises et caisses étaient éparpillées et la maison semblait vide, comme si quelqu’un se préparait à la quitter. En faisant le tour d’une demeure qui devait être jadis somptueuse (elle était maintenant vieille et visiblement mal entretenue), je découvris sur l’un des sièges, près de l’âtre, un homme seul. Sans apparat et sans trompette, je le reconnus tout de même… Le Duc Amaury, le véritable héritier de la couronne de Penthièvre, celui qui décida de s’exiler dans le passé, laissant le Royaume couronner sa sœur adoptive… Voici les propos de la très courte entrevue qu’il accepta de me donner ce soir-là, je ne sais pas si l’orage à l’extérieur accentua le ton dramatique qu’il avait…
Je lui ai donc posé la question qui brûle sur toutes les lèvres ; comptez-vous revenir à Bélénos?
R : Il est évident que mon cœur et mon âme se trouvent dans la terre qui m’a vue grandir. Évidement que je songe à revenir à Bélénos. L’ennui, c’est que je ne crois pas y être le bienvenu partout. Lorsque je reviendrai, je m’assurerai que des gens voudront mon retour.
Êtes-vous en train de parler d’un retour triomphal, réclamerez-vous votre couronne?
R : Je crois qu’il serait prématuré de parler de ce genre de chose. Comme je le disais plus tôt, si des gens clament mon retour, je répondrai présent. Il faut garder en tête que le Royaume est déchiré par une guerre impitoyable. Je n’ai pas l’intention d’amener la guerre, si c’est votre question.
On vous dit priant de Galléon, ce qui pousse les cercles de pouvoir autour de la Reine, très aédonite, à vous détester. Qu’en dites-vous?
R : Je répondrai que c’est vrai! Je n’ai pas l’intention de me cacher sur ma confession. Par contre, je ne suis pas membre d’un clergé et je ne retire aucun pouvoir de Galléon, à l’instar des membres du Conseil des Pairs qui conseillent la Reine. Si jamais j’avais été fait Roi, j’aurais été beaucoup moins fanatique et religieux que le sont les aédonites qui gouvernent présentement. Même si, sur le plan personnel, je suis persuadé de la grandeur de l’humanité et de Galléon, sur le plan politique, je ne me serais pas laissé influencer par ma foi pour prendre des décisions. Il y a Amaury l’homme et Amaury le duc. Je peux vous dire qu’Amaury le duc pense que la liberté de culte, déiste, on s’entend, est la pierre angulaire de la paix dans un royaume hétéroclite comme Bélénos.
Il n’accepta de répondre à aucune autre question aux fins de cette entrevue. Je peux vous dire que cet homme est d’un charisme et d’une détermination qui vous bouleversent. À la suite de cette conversation, je pense sincèrement que nous devons considérer le retour d’Amaury. De toute façon, sa sœur adoptive n’a aucun sang royal dans ses veines…

-Boris Hetlver

Mariage

Ce n’est pas tous les jours que nous avons l’honneur de célébrer un mariage royal! La Reine de l’Arène, elle-même, a choisi un compagnon des Brumes comme époux. Le dimanche 18 juin 767, nous avons eu la chance et le plaisir de célébrer le mariage de Chandrak Krakech, de l’Arène, et de Dragan, des Seawolf. Ils ont accepté d’échanger leurs vœux devant le clerc de Gaea Maphe d’Aigval et devant une assemblée. Le but premier de cette union était de forger un lien de paix avec les gens de l’Arène, et d’essayer d’instaurer des ententes commerciales et militaires avec eux. Longue vie aux époux!
Par ce fait, nous rappelons que nous sommes un territoire neutre où l’amour, la paix et les chads dominent.
Ce n’est pas le premier mariage de 767 au fort des Brumes et ce ne sera pas le dernier. Que Nostrum ait raison une fois de plus pour la prochaine lune et que le beau temps se concrétise!

-Ulrick Daragon, Seigneur de la Porte des Brumes

Le Comte de Boursicot capitule et trahit Xobar

En effet, le Comte de Boursicot, Lord Faradon Noirfenouille, a, durant la nuit, avec ses plus fidèles amis, décidé de se rendre devant la tente du Duc de Solèce au campement aurélois. Il a capitulé officiellement et offert son allégeance à la Couronne auréloise. Saprion a accepté sa reddition et ses vœux de loyauté.
L’affaire n’est pas aussi simple pour Lord Faradon, par contre. Afin de demeurer Comte de Boursicot et devenir le 11e comte à la Cour Royale d’Héodim, aux côtés de la toute nouvelle Comtesse de Francourt, Victoire de Chateauvieu, Lord Faradon devra se rendre à Héodim et présenter ses titres prouvant sa filiation de noblesse à la reine, un acte que plusieurs voient comme un exercice d’humiliation…
Les autorités auréloises confirment aussi que pour avoir mené des troupes de Xobar contre les hommes et femmes d’Aurélius, il devra payer une réparation. En effet, la moitié de sa fortune personnelle sera saisie par le compte de l’Armée de Libération. Cela étant dit, tous ces compromis sont bien peu, car il garde la vie sauve et, plus encore, son titre de Comte.
En allant vérifié du côté de l’armée du Royaume de Dagoth, je peux vous dire que la défection du comte galvanise les troupes et les met en colère : s’ils se battent pour des nobles, que ces nobles au moins aient le courage de leurs idéaux!
Les officiers en charge de la défense de Boursicot maintiennent tant bien que mal les défenses du Marché Nicolet, car le Comte lui-même ne menait officiellement pas l’armée de Xobar. Sa trahison ne change rien au fait qu’ils continueront de défendre ce qui reste du Comté de Boursicot : le Marché Nicolet, dernier rempart avant le Comté de Francourt…

-Hélène Chemin

Le Comte de Jade fait sédition

Rien ne va plus dans le Royaume de Dagoth. Alors que venait aux oreilles du Régent Xobar la trahison du Comte de Boursicot, il reçoit la confirmation que le Comte de Jade a volontairement omis de respecter un décret royal. La sédition du Comte de Jade, un puissant comté voisin tout juste en bordure de Solèce, est un véritable coup de massue à la Cour royale. Bien que la réputation d’Atsuhiko Nakamura n’était pas très reluisante dans les couloirs du Palais, personne ne doutait réellement de son soutien… Ce serait la libération volontaire du Baron d’Hyden et général du Talion, Viktor, qui contreviendrait au décret royal demandant que toute personne livre le Baron à Solèce pour qu’il subisse son procès. La seule chose qui peut rassurer le Régent et les nobles basés à Solèce, c’est qu’en réalité, le Comte de Jade ne possède aucune troupe au-delà de sa garde personnelle et de sa milice qui arpente les rues de la Redoute. Il n’a aucunement les moyens d’entreprendre une invasion et sa sédition pourrait entrainer son étrange voisin, la Cité Grise d’Eseldorf, à lorgner ses terres.
J’espère qu’il mourra dans d’atroces souffrances pour avoir, durant les pires moments, abandonné le Régent. Si la guerre est perdue à la fin, ce sera la faute aux Comtes de Jade et de Boursicot, ces sans colonnes de la pire espèce.

-Pierre Bonneterre

Offre de reddition

Le Royaume d’Aurélius demande la reddition complète et totale du Comte de Jade, Atsuhiko Nakamura. Ceci inclut la capitulation de l’ensemble de ses terres à la Couronne, l’abdication de tous ses titres et l’abandon de toute hostilité à l’endroit des troupes auréloises.
En contrepartie, l’armée de libération permettra au Comte de quitter sain et sauf le Royaume pour ne plus jamais y revenir. Il pourra demeurer au Royaume à condition de recevoir le pardon bienveillant d’Usire Aédon et de se convertir publiquement.
Cette offre est finale et prendra fin lorsque le dernier soleil de juillet 767 se couchera.

-Saprion, Duc de Solèce, général de la libération au Front Nord
Au nom du Conseil des Pairs de Bélénos

ÉVÉNEMENTS

Foire musicale d’Hyden

Oyez à vous, Francourtois de bonnes valeurs!
Samedi le 15 juillet 767 aura lieu au village d’Hyden un grand rassemblement de bardes talentueux.
Les instruments seront des plus diversifiés et l’ambiance, des plus festives. Vous êtes conviés à venir vous amuser avec nous!

-Barzal Fralmë, de La Coop d’Hyden

Tournoi d’improvisation

Oyez, oyez ! Venez démontrer vos talents cachés dans un tournoi grandiose situé à l’Arène. Rangez vos armes, puisqu’il s’agit d’une compétition d’humour et d’esprit…
-1er prix : 100 chads,
-2e prix : Une esclave docile,
-3e prix : Des victuailles.
Tous les joueurs seront répartis en équipes qui devront inventer des répliques amusantes pour impressionner le public.
Un accord de non-agression devra être signé par tous les chefs de groupe et l’utilisation de la magie, quelle qu’elle soit, sera interdite sous peine d’expulsion de l’arène ou de mort.

-Anaïs et Chandrak

Nuits de la poésie

L’Auberge de la Dame du Lac est heureuse de vous présenter la sixième édition des Nuits Hydennoises de la Poésie.
Le 15 juillet prochain, dès 23h, les plus grands poètes et les amateurs de poésie sont invités à participer à cet événement unique en Hyden.
Venez partager votre art avec d’autres passionnés de poésie. De l’alcool sera offert à ceux récitant un poème.

-Elmut Castillan

Recensement des allégeances

Oyez, gences d’Hyden ! La famille Châteauvieu, représentante dorénavant officielle de sa majestée, la reine Marussia von Karajan, va procéder à l’identification des allégeances des différents regroupements au village d’Hyden et des alentours.
Nous souhaitons le succès de la cause auréloise, savoir sur qui nous pouvons compter pour aider les armées de la Reine est donc un atout considérable. Cependant, il est aussi important de savoir qui cherche à nuire à la souveraine légitime de Bélénos. Tout regroupement qui désire se présenter pour nous signifier leur support à la cause sera chaleureusement accueilli. Nous publierons le résultat de notre démarche lors de la prochaine édition du Feuillet afin que tous sachent les allégeances de chacun et que le doute se disperse.
Si vous désirez venir vous entretenir avec nous, nous sommes situés à la maisonnette Oasis dans le village d’Hyden. Les membres de la famille ainsi que nos employés sont facilement repérables aux mini-étendards aux couleurs de la famille, une fleur de lis dorée sur fond vert, ou un tabar portant les mêmes armoiries.
Au plaisir de m’entretenir avec vous,

-Norbert Châteauvieu

Grande chorale

Bonjour, peuple de la baronnie d’Hyden, vous êtes invités à joindre votre voix magnifique à ma magnifique chorale. Venez tenter votre chance aux auditions : si votre voix est de qualité, mes amis, vous serez bienvenu parmi nous.
Gens d’expérience ou néophytes, présentez-vous au fort du Talion dans l’avant midi du samedi pour faire démonstration de votre voix et chanter en cœur.
Advenant infortune, nous reporterons les auditions et répétitions en après midi du même jour.
Si vous avez des questions concernant ce projet, venez m’en parler et je vous répondrai.
Cordialement,

-Gavroche du Talion

Palmarès des auberges bélénoises à venir

Attention à toutes les auberges de Bélénos! Votre critique d’auberges favori, Jiminy Jones, s’apprête à publier son prochain palmarès des meilleures auberges des terres de Bélénos. Certains établissements furent déjà visités, certains attendent toujours, mais tous feront passer leurs breuvages sous le palais du maître buveur. Toutes les auberges devront remplir les quatre critères d’excellence, soit : la qualité des boissons, de l’ambiance, du service et de la sécurité des clients. Brassez votre meilleur élixir, faites jouer vos meilleurs ménestrels, affichez votre meilleur sourire et retenez vos chiens!
Que le meilleur gagne !

-Jiminy Jones

Réunion des aînés bélénois

Chers concitoyens, l’heure est grave. Cela fait maintenant quelques lunes que l’Association des Aînés Aventuriers s’est installée à Hyden et nos observations n’ont rien de positif. Il fut un temps où l’on se précipitait pour aider ses aînés dans toutes les difficultés qui leur sont amenées par l’âge. Il fut un temps où l’on écoutait ce qu’ils avaient à nous raconter.
Cependant, de nos jours, les jeunes se moquent de leurs aînés, critiquant tout, de la vitesse de leur marche jusqu’à leurs discours remplis de sagesse. Nous sommes forcés à vivre durement afin de gagner notre pain quotidien, en plus de faire face aux commentaires désobligeants et à vos questions indiscrètes. Ces comportements sont inacceptables et doivent cesser.
Pour ce faire, nous convoquons tous les aînés de la région à venir nous rencontrer et discuter avec nous afin de trouver des solutions à ces situations désolantes. Venez au fort Ithilde à 13h samedi.
P.S. En cas de bataille dans les environs, la réunion sera remise à samedi 18h.

-Magelan Daugar, membre de l’Association des Aînés Aventuriers, corrigé par Jeanne Desjardins

Cartographie en cours

Bonjour. Je suis cartographe. Je compte effectuer une carte du comté de Francourt, en commençant par la baronnie des Brumes, en poursuivant avec celle d’Hyden, et en finissant avec celle de Syptosis. Je ne sais pas combien de temps une telle carte me demandera, mais une fois celle-ci terminée, je compte la donner aux autorités de la région afin qu’elle soit accessible aux habitants du comté. Je ne ferai pas de profit avec celle-ci, mon but n’est pas de m’enrichir sur votre dos. Je paie mes taxes. Tout va bien.
Je ne veux pas causer de problème, donc si vous ne voulez pas de moi proche de votre infrastructure, je comprendrai. Je vous demande simplement de prendre en compte la valeur ajoutée d’avoir votre chez vous sur une carte, mais je ne veux pas causer de problème. Je sais que les habitants du Puits ne veulent pas de moi chez eux, ils ont tout à fait le droit, il n’y a pas de problème. Je n’irai pas là, pas de problème.
Sinon, j’accepte avec joie si jamais vous m’offrez un verre d’eau pendant que je travaille, car il peut faire chaud dans la région. Mais vous n’êtes pas obligés, je ne veux pas causer de problème. Par contre, je n’ai pas le droit de consommer de l’alcool, ça me fait perdre le contrôle, j’ai une prescription du docteur Icar. Donc, si vous avez un verre d’eau pour moi, ce sera bien. Tout va bien. Je paie mes taxes.
Je m’excuse d’avance si mes outils de mesure peuvent parfois bloquer un peu le chemin, ce n’est pas mon intention. Je vais aussi devoir mettre des cailloux sur mon chemin à des fins de mesure, j’espère que ça ne dérangera personne. Ce sera une bonne carte, meilleure que celle que j’ai récemment trouvée dans une poubelle, attachée ci-dessous. Tout va bien. Bonne journée.

-Jean le cartographe

LETTRES OUVERTES

Le courrier du cœur de Bacchus est de retour!

Vous m’avez terriblement manqué, mes petits amours troublés. Ne pleurez plus, votre conseiller des romances est de nouveau prêt à lire vos mésaventures et à faire aller sa plume curatrice! Faites pleuvoir les missives et mettez de nouveau votre avenir amoureux entre mes mains délicates, mais fermes.
Avant de pouvoir vous prêter secours, je me dois toutefois de régler un autre conflit des émotions. Vous l’aurez deviné, je dois m’adresser à ce cher Viktor et aux bons membres du Talion.
Dans ma grande générosité, je leur ai témoigné mes plus humbles excuses et ai admis mon erreur. Ma sincère prise de conscience s’est toutefois vue accueillie d’un silence de marbre. Mes pleurs ont retenti dans le Palais de Velours à l’idée de ne plus revoir mes chers amis qui résident dans leur baronnie. Je me dois toutefois de retourner dans les terres voisines pour veiller aux bons soins du Déboire et de ses employés en deuil. J’espère que personne ne sera froissé par mon paisible voisinage.
Je n’ai qu’une seule demande à mes tortionnaires: J’ai eu ouï-dire qu’une grande fête se préparait au village et mon âme serait comblée de pouvoir y assister. Choisissez vous-même quelques gardiens qui surveilleront mes gestes et vous me verrez arriver non armé et rempli de bonne foi. Laissez-moi tout simplement goûter les plaisirs qu’offre Hyden. Vous pouvez même me tenir en laisse et m’attacher, si cela vous chante (je m’y suis habitué avec certaines fréquentations à La Fosse).
Je me présenterai au Village ce samedi après-midi pour recueillir votre réponse et je l’accepterai, même si elle s’avère négative. Toutefois, pas de fourberies, mes petits coquins, ou alors, je devrai vous apprendre l’honnêteté.

Avec amour,
-Bacchus

Incompréhension mutuelle !

Il va falloir mettre les choses au clair, vous et moi! Je ne suis pas un orc comme les autres et c’est flagrant! Lorsque vous pensez à des orcs, vous imaginez des monstres d’une carrure immense et qui n’ont comme but que de détruire ce qu’ils voient sans aucun respect pour rien ni personne. Vous entretenez une haine envers nous qui n’est pas justifiée. Certes, nombreux de mes frères de race orque sont barbares et haineux, mais que dire des vôtres?
Il est normal que nos redoutables guerriers vous fassent peur. Ils sont grands, ils sont rapides, ils sont puissants, ils sont nombreux et ils sont endurants, du moins, beaucoup plus que les meilleurs des vôtres. Vous croyez que nous sommes fondamentalement mauvais et vous entretenez ce mythe religieusement. Tous les orcs ne sont pas pareils! Je connais de nombreux orcs qui ne demandent qu’à vivre en paix.
Pourtant, vous faites tout pour nous provoquer. Vous venez jusqu’à nos forts pour tenter de nous exterminer! En cas d’agression, il est normal qu’un être se défende, et lorsqu’un clan se sent menacé, il est aussi normal que cela le précipite vers la guerre.
Vous vous regroupez pour former des armées dont le but unique est de nous combattre. Vous tuez à vue nos frères de manière injustifiée! Vous refusez même les duels honorables que l’Ézork vous propose! C’est toujours lâchement que vous nous affrontez. Vous avez une soif de sang incontrôlable. Votre propagande vous entretient dans des mensonges haineux envers notre race. Vous croyez faire le bien en nous faisant la guerre. Au final, qu’est-ce qui vous différencie de nous?
De plus, vous ne vous en prenez qu’aux plus faibles des nôtres. Vous terrorisez aisément gobelins et vermine, vous insultez et attaquez à vue même ceux qui savent à peine se défendre, mais vos plus courageux guerriers n’ont pas eu le courage de répondre au défi du grand orc Massak au tournoi du printemps dernier! Vous entretenez une haine perpétuelle en voulant nous déloger. Voulez-vous vraiment un conflit perpétuel? Chacun a droit à son espace, non?
En tout cas, plus tôt, j’affirmais être un orc pas comme les autres, et j’ai bien l’impression que ce soit véridique. Je n’ai de haine viscérale envers aucun des peuples d’Illimune! Cependant, j’en ai après ceux des vôtres qui veulent me tuer à vue simplement parce que j’existe! On me pourchasse alors que je cueille des ingrédients pour constituer mes fameux baumes de soins. On m’expulse injustement des lieux publics.
Au final, je ne cherche qu’à faire en sorte que les orcs et autres victimes du champ de bataille puissent retourner chez eux à la fin d’une dure bataille pour prendre soins de leur bien aimée famille. J’espère que plusieurs d’entre vous comprendront au moins ce sentiment.
J’en arrive enfin au message que je voulais dire : je suis à la recherche d’un maître guérisseur pouvant m’enseigner certains de ses secrets. Je ne rémunère pas, car j’ai fait vœu de pauvreté. Pour me trouver, il suffit de me trouver moi, Zerbo. Je serai à ta recherche, grand maître!

-Zerbo Lunik Lork, guérisseur de l’Ézork.

En mémoire de Thélénas

En ce jour chaud de 767, j’assistai à un évènement historique. J’assistai à un rituel qui n’avait jamais été vu auparavant. Thélénas Wivernscale tentait de fermer la dernière faille de notre monde. Selon les informations dont j’avais connaissance, il en avait déjà fermé 28 autres. J’assistai donc à la scène en compagnie de dame Ariane, arrière- arrière… petite-nièce de Thélénas. Un combat faisait rage autour du cercle de protection que le prêtre de Golgoth avait eu le temps de tracer avant même que les groupes opposés à sa venue aient le temps de s’interposer. Des immortels créés par Thélénas ne cessaient de se relever et le combat était perdu d’avance pour la résistance. J’étais donc convaincu qu’il n’y aurait pas de surprise et que tout ce passerait comme je m’y attendais. C’est alors que je compris ce qu’impliquait la fermeture d’une faille aussi puissante que celle de l’arène de Bélénos. Le poignard transperça Thélénas de part en part et la magie revint de manière quasi-instantanée. Une grande force transperça tout le monde présent au même moment. Thélénas n’était plus; pire, il ne restait même plus de corps pour lui donner une cérémonie funéraire. Prenant sur moi, je repartis avec sa nièce et, bien qu’elle était aussi consternée et triste que moi devant cette fin abrupte, nous dûmes nous rendre à l’évidence : ce grand homme s’était sacrifié pour protéger notre monde.

-Léo de l’Astre Rêveur

Remerciements

Mes salutations à vous, chers lecteurs. Nous, membres de la future cour du Sultanat Shokhanien, tenons à remercier le village d’Hyden pour le merveilleux accueil octroyé par sa population depuis notre arrivée en Septembre de l’année dernière.
Notre route a été longue et ardue, mais nous étions conscients des sacrifices que cela nécessitait que d’entreprendre cette démarche si loin de notre mer ensablée. Comme preuve de la bonne étoile qui nous guide : la naissance de deux petites filles, signe d’espoir et de bonne fortune, que vous avez certainement déjà pu voir si vous passez par les bas-quartiers d’Hyden. Cette expédition a changé notre monde et, souhaitons-le, saura changer le vôtre positivement.
Si nous comptons profiter de notre long passage en Bélénos pour développer des contacts et des alliances, votre accueil, ne serait-ce que le thé, le café, les shishas, les savoureuses discussions ou un logis pour nos familles offerts de bon coeur, ne nous laisse pas indifférents.
Nous voyons la possibilité de développer, au delà des alliances, des amitiés sincères et solides avec certains d’entre vous, peuple d’Hyden et des environs. Entre temps, sachez que nous pouvons aider notre village d’accueil quand le besoin se fait sentir.
Ceux que vous appelez shamans, suivant le Code de la Vie et de la Mort, pourront exorciser les mauvais esprits qui hantent vos demeures et vos proches. Notre Bras armé d’Ayka sera en mesure de vous assister quand le bruit des bottes se fera entendre, puis nous pourrons prendre soin des vivants et des morts, dans le plus grand respect du cycle de la vie et de la mort.
N’hésitez pas à venir nous rencontrer, amis bélénois. Ainsi, nous pourrons apprendre à nous connaître, parfois même autour d’une bonne shisha.
Puisse votre vie être longue et profitable.

Atessa Safdar, scribe du Sultanat Shokhanien, tel que dicté par Malek Ben Yamine, guide du Sultanat

Méfiez-vous des turluteux

A savoir que moi, Laston Galaff dit le maraud, a été nominé au titre d’enquesteur du villâge d’Hyden depuis que j’ai réussi qu’à dénouer le mystère qu’entourant la disparition que de notre barde à nous de l’échoppe. Depuis ce moment, j’ai pris soin de tous vous visiter dans vos mansardes afin que de vous annoncer qu’l’a bonne nouvelle et que d’y voir si qu’vous affichez bien qu’les règles de notre patelin bien en vue de tous dans vos chaumières, question que tous sachent que vous y êtes au courant! Qu’y a déjà deux, trois autres enquestes sur lesquels je me penche présentement et que j’espère bientôt pouvoir les résoudre et qu’annoncer qu’la bonne nouvelle à tous! Soyez prudents! Et si qu’une flûtiste ou ben que n’importe lequel zigoneux ou turluteux estranger qu’y vous demande de l’escorter dans les bas fonds de notre province, qu’aux portes du mal qu’à des heures qu’les poules y dorment depuis belle lurette, n’acceptez point et restez dans nos auberges pour festoyer et qu’d’y boire d’la bonne bière et ripailler, qu’ça vaudra mieux pour votre santé! Au plaisir que de vous y rencontrer dans chacune de vos chaumière à la prochaine lune, votre tout dévoué serviteur,

-Laston l’enquesteur

Trait de sagesse argylienne

Dans le monde où nous vivons, que ce soit la grande principauté d’Argyle ou la petite bourgade d’Hyden, il est sage de reconnaître que nous vivons dans un monde dangereux où, malgré les efforts de nos nobles soldats, les force du mal et du chaos sont partout et guettent chaque moment de faiblesse. C’est pourquoi il est bon d’être soi-même capable de se défendre, que ce soit par l’épée, l’arc ou la magie. Il est sage et argylien que chaque homme et femme puisse se tenir prêt au combat si la situation le demande et soit capable de défendre sa maison et sa famille. Lorsque le moment sera venu d’assurer votre survie, vous laisserez-vous simplement tuer au nom du fait que vous n’étiez pas soldat? La sagesse vient dans ce mot « survie », n’en doutez jamais un instant. Vivre en ces temps troublés est une affaire de survie et, dans un combat pour la survie, il n’y a pas de civils. Argyle a compris ce fait! Suivez l’exemple d’Argyle.

-Eifim Lobanov. Écrivant pour le Talion

Lettre ouverte à Saprion

Alors comme ça, Monsieur vient nous « libérer »? Nous libérer de quoi, je voudrais bien le savoir. D’un Royaume dans lequel c’est le mérite qui prime? Dans ce cas, je comprends que vous vouliez le détruire : des moins-que-rien comme votre petite bande de pétochards n’ont aucune chance d’être reconnus par chez nous! Vous êtes des mollusques sans honneur, et vous n’avez aucun droit sur notre royaume!
Parlant de libération, on se rappellera que c’est bien Dagoth, et pas votre petite princesse pintade, qui a libéré nos terres de la menace des faux prophètes. Vous êtes un peu en retard!
Tu parles de courage, d’honneur et de vaillance. Quel courage en effet de profiter du départ de Dagoth et de ses troupes pour venir voler des terres acquises dans le sang et la sueur et nommer tes pantins de pacotille à la place de dirigeants méritants!
Alors, viens-t’en, ma petite pucelle, viens essayer de « libérer » Sanschênes! On t’attend et tu risques d’être surpris par le comité d’accueil. Jamais votre princesse poltronne ne réussira à nous soumettre! Je vais personnellement te botter les fesses et te renvoyer chez toi la queue entre les jambes, alors évite-toi une humiliation de plus et retourne pleurer dans ses jupons immédiatement.
Que tous les comtes et ducs honorables qui restent fidèles au grand Dagoth et à son régent se joignent à moi pour chasser la pourriture auréloise de notre merveilleux Royaume! Les autres peuvent bien tomber sur leur épée pour tout ce que ça peut me faire, je n’ai plus de temps à perdre avec les pleurnichards sans loyauté.
Pour Dagoth et pour Xobar!

-Sigrid, comtesse de Sanchênes, ton pire cauchemar

Recherche de documents et d’informations

Moi, Capitaine Nina Ovaski de la Lamproie ainsi que tenancière de la Taverne des Ombres en Syptosis, recherche activement à devenir une puissante Liche. Je recherche toute information et/ou document qui pourrait m’aider à en devenir une. Je peux en échange de ceux-ci vous offrir alcool et services. D’ailleurs, sachez que vous êtes tous les bienvenus dans mon établissement afin de vous désaltérer entre deux combats.

-Nina Ovaski, Taverne des Ombres

Rumeurs brumeuses

Bon matin à vous, Bélénois et Bélénoises ! Aujourd’hui, je me pose la question suivante : que se passe-t-il dans la région d’Hyden? Plusieurs rumeurs nous parviennent jusqu’à la Porte des Brumes, mais elles ne sont jamais confirmées. Le maire aurait trouvé le moyen de se débarrasser d’indésirables sur son territoire, quitte à faire disparaître des gens de son propre village… Je ne peux me prononcer sur celle-ci, n’ayant pas eu la chance de m’entretenir avec le charmant maire M. John Smith.
Autre rumeur, il y aurait de l’acharnement sur le fort de la Rose des Vents. Pour m’y être rendue à quelques reprises, je ne comprends pas ce que l’on peut reprocher à ces marchands. Ils font d’excellentes affaires et je vous les recommande.
Je n’ai pas osé m’aventurer autour du Puits, car il y avait de drôles de bruits le soir où nous nous sommes promenées dans les bois. Il y aurait des elfes établis à la place des Larcohen. Espérons qu’ils sont gentils et n’attaquent pas à tout vent.
J’ai l’intention de me promener énormément à la prochaine lune, en espérant ne pas rencontrer de déserteurs de la guerre… il y en avait quelques-uns à la lune de juin, en avez-vous vu? Dénoncez-les si vous les voyez, ils font mauvaise réputation aux honnêtes guerriers! Prenez soin de vous, les amis et… Bon matin!

-Kylya Amanory, Aubergiste des Brumes

Le secret idéologique des démonistes

Être mauvais n’est pas une simple tâche de chaotisme et de destruction, sinon nous ne serions tous que des priants de Chaos. Les démons existent pour nous asservir à nos plus grands défauts et nos plus grandes pulsions. Nous les humains sommes des animaux mammifères terrestres; ne nous voyons pas comme des créatures divines créées par les mains d’un dieu relativiste et omniabsent.
Si les elfes noirs sont fondamentalement opportunistes, les humains, quant à eux, sont fondamentalement impulsifs. Nous sommes catégoriques et radicaux s’il le faut et ce, peu importe au nom de quels dieux ou démons nous le faisons. Le fait est que si la situation l’exige, la seule différence entre un humain démoniste et un humain déiste, c’est la conséquence exécutée à la suite d’un acte répressible.
Bref, être un priant démoniste n’est pas aussi simple que de souhaiter le mal aux déistes et de conquérir les terres de Bélénos sous la violence, la torture et le chaos, comme le racontent les légendes effrayantes d’un conteur déiste le soir de la fête des morts.
Le mal est en chacun de nous, certains l’abjectent et s’autoflagèlent; d’autres nient son existence et s’efforcent de sòccuper de leurs proches pour oublier que les pires blessures viennent souvent des meilleures intentions; enfin, certains acceptent cette partie d’eux et la mettent en avant-plan pour nourrir leurs intérêts. Les voies célestes ne sont en fait qu’un grand public qui s’esclaffe de nos gaffes, se fâche de nos méfaits, interagit par l’entremise d’avatars qui ne vivent que pour servir et ferme les yeux quand il retourne vaquer à ses occupations d’un air impassible face à notre existence. Nous sommes des pions à leur guerre de pouvoir et, comme de bons pions, nous clamons haut et fort que nous leur appartenons.
Les priants de démons utilisent souvent leur culte pour justifier leur personnalité extrémiste, que ce soit une curiosité malsaine, un désir de répandre les péchés de la chair et du plaisir, s’amuser à détruire ce qu’ils ne peuvent pas s’approprier ou simplement s’esclaffer devant l’ignorance et l’aveuglement déiste par rapport à leur interprétation du sens de la vie. La vie pour la plupart des démonistes n’est qu’une transition vers l’accomplissement d’un destin et des intérêts propres à chaque démoniste. Pour vaincre un démoniste, il suffit de trouver la raison qui l’a amené à voir la vie sous un autre aspect que le simple fait d’exister paisiblement et le convaincre que le culte qui lui est proposé asservirait mieux ses intérêts.
Ainsi, faire un pacte avec un démon serait-il plus avantageux pour le priant que de faire un pacte avec un dieu qui agit comme si tout lui était dû? La complexité de notre société démontre qu’il est venu le temps d’être individualiste et de réaliser que la seule entité qui a du contrôle sur soi, c’est soi-même, et que le culte et l’éthique auquel nous choisissons de nous affilier doit servir nos intérêts.
Compte tenu de ces faits, j’aurais probablement même l’audace de clamer qu’Ayka est en fait une démone. Cela porte à réfléchir, n’est-ce pas? À la nôtre,

-La Dame Rouge

Lois et valeurs naines

Lors de la lune de juin 767, nous avons constaté que les lois humaines sont d’une complexité inefficace. Les Brise-Étoiles vous présentent donc les lois qui s’appliquent sur notre territoire, le Refuge Tor-Förtor. Quiconque menace les valeurs établies sera jugé. Un magistrat sera à l’occasion nommé au sein du clan Brise-Étoiles pour rendre le jugement. À l’avenant qu’une autre forteresse choisisse d’appliquer ces lois, elle seule en serait la responsable au niveau de la justice. Nos lois consistent en trois valeurs phares : Loyauté, Honneur et Respect.
Loyauté : Toute personne se doit d’être loyale au pouvoir en place. Le pouvoir en place se doit d’être juste et bon envers ceux qu’il gouverne. Tous doivent être loyaux envers le code de valeurs.
Honneur : Toute personne se doit d’être honorable et juste. Une personne montre sa vaillance, sa force et son courage par son sens de l’honneur. La guerre se doit toujours d’être déclenchée par une déclaration officielle, publique et dument notariée. Seuls le fourbe et le lâche attaquent leur ennemi de dos.
Respect : Le respect est étroitement lié à la capacité d’un individu à admettre ses erreurs. Un juste saura reconnaître ses fautes et se faire pardonner. Une personne ayant à cœur le respect saura se faire respecter à son tour.
Sans ces valeurs, Illimune est à la proie des démonistes et des fourbes. Un démoniste ne mérite pas le respect, l’honneur ou la loyauté. C’est le devoir du juste de détruire le fourbe, dans la mesure où il ne contrevient pas à ses propres valeurs. L’esprit des lois l’emporte sur les termes choisis. J’ajouterais: Par exemple, un humain venant participer au concours d’insultes respectera ces valeurs facilement. En suivant les règles du concours, il fera preuve de respect. En s’abstenant de voler, fouiner ou de se prêter une fausse identité, il fera preuve d’honneur. Finalement, en étant prêt à défendre sa vie et celles des personnes le côtoyant face aux forces maléfiques, il fera preuve de loyauté.

-Benriach Brise-étoile

De la laideur de l’indifférence

Dans notre contrée dirigée depuis tant d’années par d’infâmes forces démoniaques, il y a abondamment de ces gens qui ont baissé les bras devant l’adversité et laissé leurs valeurs s’affaiblir au profit d’une chimère de sécurité. Cet état de survie est pourtant peu reluisant, il pousse tout un chacun à se méfier de son prochain et à vivre dissimulé. Il étouffe les élans du cœur, fausse les relations interpersonnelles, rend amères et incertaines les interactions quotidiennes. À force de vivre dans cet état, l’individu s’engourdit dans une indifférence dangereuse qui le rend étranger à la souffrance des autres. L’harmonie d’une communauté est sans cesse bouleversée par ces gens qui sont prêts à sacrifier leurs principes pour assurer leur quiétude illusoire. Cette faiblesse infâme empêche la paix de s’établir, car l’on craindra toujours la duplicité de ceux pour qui rien n’existe réellement en dehors d’eux-mêmes. Méfions-nous des gens tièdes, qui ne vibrent pas devant la Beauté, qui ne veulent pas prendre position et qui sont prêts à accepter n’importe quelle concession pour être épargnés, dussent-ils condamner leurs voisins. Combattre pour l’harmonie, c’est combattre pour l’avenir, pour un projet à construire tous ensemble, c’est combattre pour la communauté à laquelle nous appartenons, pour sa liberté et son bien-être. Quiconque ne participe pas ou peu à ces combats est un danger pour l’harmonie. Le bonheur ne peut advenir lorsque l’on vit dans une crainte paralysante qui met en danger tous ceux qui sont autour de nous. Apprenons à tous qu’il y a plus grand que soi, exaltons les passions pour des causes valables. Chaque personne a la capacité d’accueillir en elle ce changement salvateur, pour peu qu’il y ait un iota de volonté. Ceux qui n’ont pas cette volonté de se dépasser eux-mêmes doivent être honnis.

-Sidonie Sureau, Vigile

Les 5 énergies

Dans les feuillets d’Hyden précédents, j’ai abordé les sources d’énergie de vie et d’énergie positive. Dans cette parution, je ferai un court résumé d’une autre source d’énergie : l’énergie négative. Bien que son nom laisse supposer une affiliation aux forces du mal, ce n’est pas le cas. L’énergie négative est en fait celle attachée au manque, au besoin ou simplement à l’espace.
Les sorts avec la parole arcanique Neuvat utilisent tous sans exception de l’énergie négative, puisqu’il s’agit de retirer quelque chose de l’existence.
Sur un plan moins physique, percer un trou supplémentaire dans un cruchon pour laisser circuler l’air et en améliorer ainsi l’efficacité serait une image appropriée pour mieux comprendre cette source d’énergie.
Elle est intimement liée à la source d’énergie positive puisqu’il est impossible d’ajouter quelque chose à l’existence sans avoir l’espace pour ajouter quoi que ce soit.
Ainsi, bien que notre conscience accepte difficilement le vide, l’existence trouve ce dernier essentiel et l’énergie négative est donc une composante primordiale du monde tel qu’on le connait.

-Luol Lay Koussid Vostros
Directeur de la Coop d’Hyden

Le Conseil des Sages d’Hyden se prononce

Depuis le mois de mai 767, une Alliance de l’Ordre s’est formée. Cette Alliance est le résultat d’efforts communs de plusieurs regroupements d’elfes et d’humains, dont le Collège de l’Arcane et le Conseil des Sages, qui ont travaillé à l’édifier. Il s’agit du meilleur espoir que peuvent avoir les hydenois de chasser Xobar et les démonistes de la Baronnie d’Hyden. Dernièrement, le Conseil des Sages a pris la décision de retirer le Collège de l’Arcane de l’Alliance de l’Ordre. Il ne faut pas y voir ici un désaveu envers la cause, bien au contraire. Nous croyons que le rôle d’elfes tel que nous doit être davantage en retrait et le peu d’aide militaire qu’on pouvait apporter était si peu substantiel que cela aurait pu refléter une incapacité de tenir nos engagements. Ainsi, nous avons statué notre retrait, mais nous réitérons notre dévouement à la cause et notre soutien spirituel à l’Alliance de l’Ordre. En tant que conseillers auprès des villageois d’Hyden, nous leur recommandons, s’ils sont en mesure de se battre, de joindre l’Alliance de l’Ordre, il en va de l’avenir de leur terre. Sachez que n’importe quel membre de l’Alliance de l’Ordre se verra offrir du soutien s’il se présente au Magistrium.
J’en profite pour rappeler aux hydenois qu’ils peuvent venir chercher conseil auprès de nous et demander au Conseil des Sages d’Hyden de les éclairer sur n’importe quel sujet. Les arcanistes sont les bienvenus.

-Aldaron Voronwë
Haut-Magistère du Collège de l’Arcane

Ma vision de Noctave

Bonsoir, populace du comté de Francourt! En tant que noble sous notre bien aimé roi Dagoth, je me réserve le droit de propager la parole des démons, tout particulièrement celle de Noctave, autrefois un grand nécromancien ayant côtoyé notre cher souverain.
Noctave, pour moi, est le gardien du secret de la longévité. Pourquoi? Car j’ai la conviction qu’il peut m’offrir l’immortalité.
À la dernière lune, je me suis rapproché de ce dernier, à ce qu’on m’a raconté. Je suis devenu pendant quelques instants un mort-vivant doté de son intelligence. C’est ce que le maître de la Mort recherche. Noctave cherche l’élite des morts-vivants afin de bâtir sa communauté immortelle et ordonnée. Je sers Shepard Grey, magistrat du Noctavium et baron de Riev, qui a récemment rejoint cette élite que je joindrai bientôt à mon tour.
Maintenant, discutons de ses préceptes.
La Mort est l’ordre et la perfection.
Tu te dois d’être l’amant de la Mort. Ton devoir est de la chérir comme un vieil ami chérissait ses chads. Une parcelle de moi a connu le regard de Noctave grâce à mes expériences, j’en suis certain, et ma marque de nécromancie me rapproche davantage du plus grand nécromancien qu’Illimune connaisse.
L’Union dans la Mort est un son troisième précepte. Récitez avec moi cette phrase, écrite en vieux tweel par les anciens alphas du Noctavium : In morte nos nostres unitum. Encrez-la dans votre esprit. Mémorisez-la.
Soyez conscient que la mort existe, embrassez-la et jamais, vous n’aurez peur de celle-ci.
Au plaisir de vous guider vers l’unique et ultime vérité!

-Vlad Markov, homme-rat et baron d’Inniskovia

Fer valoir

Salutations, vaillants combattants de ces Terres. Bien que nos guerriers soient valeureux, nous de la maison Chateauvieux ne sommes guère très nombreux. Ainsi, nous désirons participer autrement à l’effort de guerre. Nos liens avec l’Aurélius nous ont donné accès à des fournisseurs du meilleur fer, à des tarifs qui assurément réussiront à vous plaire. Notre acier se négocie en dessous des standards du marché, et pour nos proches alliés, battront ce que vos meilleurs marchands pourront vous dénicher.
Trop longtemps avons-nous subi, face au joug de Dagoth le Maudit.
Indénombrables sont les épées brisées sur tout autant de boucliers fracassés. Peu d’armures n’ont point été éventrées sous les flèches de milles archers, rares sont les enceintes jamais profanées par la colère des béliers.
Entendez-vous nos terres pleurer, sous ces montagnes de chair et d’acier? Bien que tant de nos frères se soient éteints, jamais nous ne laisserons ce combat être vain. Les forges ont faim, attisons les flammes en leur sein. Nos boucliers bosselés n’ont pas fini de nous protéger. Nos lames en morceaux seront rebaptisées sous les feux du Renouveau. Que vous ayez besoin de forges ou de marteaux, d’argent ou de plus bas matériaux, notre acier coulera à flots. Prenons les armes contre ce tyranneau, ensemble nous mettrons fin à ce fléau!
Et vous, Vermines de collaborateurs de Dagoth l’Usurpateur, s’ils vous venait à espérer pouvoir bénéficier de nos aubaines, nous vous invitons cordialement à venir en Hyden, où la finesse de nos lames et l’écarlate de votre sang répandu sur les plaines prouveront à tous que notre Victoire est certaine. Sincèrement Vôtre,

-Nicolas Châteauvieu, Stratège de la Maison Châteauvieu

Célébrons les arts

Depuis plus d’un an, on observe au sein du village d’Hyden une multiplication des initiatives artistiques. Un peu partout, on voit apparaître bardes, poètes, danseurs, prestidigitateurs et même écrivains. Il s’agit d’une première puisque, jusqu’ici, la communauté artistique était surtout l’apanage des grandes villes bélénoises ou des nations qui nous entourent.
On peut se réjouir de la liberté de création démontrée par les artistes hydennois au fil des ans. C’est signe que la barbarie recule pour laisser plus d’espace à la civilisation. La sécurité relative observée ces derniers mois à Hyden y est probablement pour quelque chose et nos élites politiques et militaires doivent en être remerciées.
Au niveau artistique, aucun thème dominant ne semble ressortir des différentes initiatives, si ce n’est que l’esprit festif qui en habite quelques-unes. Il est probable qu’au fil du temps, l’œuvre de ces artistes trouvera un sens commun, ainsi qu’une direction artistique résolument hydennoise. Pour l’instant, toutefois, il s’agit toujours de trouver une tribune publique pour faciliter l’accès à l’art hydennois. À ce titre, l’Auberge de la Dame du Lac apparaît comme étant un véhicule de choix.

-Elmut Castillan

POÈMES

Maître canonnier

La fumée et la poudre, ses éléments préférés
Il y passe ses journées, sans cesse exposé.
Un génie inventeur, patenteur, transporteur,
Au grand cœur, et toujours rassembleur.
Le regard brillant, l’esprit toujours alerte,
Lors de la détonation, jamais il ne bronche
Le Maître canonnier
Du Lupus Mare
Jamais on ne croirait
Que ce KABOOM qui nous surprend tous
Ce KABOOM qui chaque fois nous surprend,
Est un pur bonheur à ses oreilles
Tout ça pour vous dire,
Monsieur canonnier chef,
Que votre art impressionne, et même détonne.
Vous nous impressionnez
Et que grandement vous méritez
Ces quelques vers, de votre Amarillys préférée.

-Amarillys

Chandrak

Si tu entends chandrak
Son style vient et débarque
Elle touche un peu à tout
Tout le monde devient fou

Quand elle crocre elle
Plus personne à de cervelle
Les ennemis deviennent amis
Pour toute la vie

Dans l’arène
Cest elle la reine
Il faut que le respect règne
Sinon tu saignes
Si chandrak est en colère
Ca dure un bon moment
C’est pas vraiment le temps
De lui dire de se taire

Si tu es suicidaire
Vas-y passe un commentaire
On récolte ce que l’on sème
Avec les problèmes

Elle peut être une héroïne
Elle peut être très maline
Tout dépend comment tu parles
Avec tes cordes vocales

-Artiss

Concile des Sibylles

Priants des Sibylles de tous les horizons,
Dans la forêt de pins nous vous convoquons,
Pour partager vos idées et apprendre à vous connaitre nous vous rencontrerons,
À 10 heures samedi matin se tiendra la réunion,
Si la pluie veut empêcher nos célébrations,
Notre rendez-vous aura lieu à Orion,
Avec plaisir nous vous y attendrons

-Baronne Mélodie Chateauvieu
Ambassadrice de sa Majesté Marussia Von Karajan de Tournaye

Les brebis

Nous partirons
Nous partirons seules
Nous partirons seules loin
Pendant
Que les hommes dorment
Nous prendrons le chemin
Nos dagues, notre enfance
Un peu d’eau et de pain
Et beaucoup d’espérance
Nous partirons
Pieds nus
En silence
Nous partirons
Nous reviendrons

-Les brebis

Chaud

Dans la forge y fa chaud
Dans l’arène y fa chaud
Maudit qu’j’ai chaud!

-Urk Lork

PUBLICITÉS

La Macallan, plus qu’une simple bière!

Certains d’entre vous en ont probablement entendu parlé, les plus chanceux y auront gouté. La Macallan, ce n’est pas qu’une bière particulière, c’est un marqueur de qualité!
Les terres de Bélénos rassemblent une abondance de migrants et chaque institution sert des bières différentes. Comment alors savoir quoi choisir? Ne cherchez pas plus loin! La Macallan, c’est une dénomination offerte à la meilleure bière d’une auberge et ce, peu importe le style de bière qui y est brassée.
Ce n’est pas tout! La Macallan, c’est aussi un standard de qualité! La meilleure bière d’une auberge aux bières dilluées ou d’une auberge de priants de démonistes ne pourrait jamais obtenir officiellement ce titre.
Alors à tous ceux qui, comme les vrais nains, les bons priants de Mak’Udar ou encore des Sibylles, aiment la bonne bière: demandez une Macallan!
La Macallan est déjà offerte par quelques auberges en territoire d’Hyden: l’Auberge de la Dame du Lac fut la première à en distribuer, puis l’auberge Akinata, suivie de l’Auberge du Havre des Delacour et finalement de L’Auberge des 4 étoiles à Librebourg. Notez que l’Auberge Akinata possède une version dénommée la Macallan&Bendriak, particulière par sa couleur bleutée. Sinon, l’Auberge des 4 étoiles propose aussi la Macalight, une bière conçue pour boire au travail ou lors d’un siège.
Si vous êtes propriétaire d’une auberge cherchant à obtenir une Macallan, veuillez contacter les Brises Étoiles.
Finalement, la seule et unique bière naine locale, la Brise-Étoile, est encore une fois disponible pour les gagnants du concours d’insulte du Refuge Tor Fortor.

-Macallan Brise-Étoiles, Patriarche de la délégation bélénoise des Pilliers de Mak’Udar

Sécurité et profits

Ces mots vous intéressent? Évidemment! Venez investir vos Chads à la Banque de Librebourg, la seule véritable banque bélénoise, là où votre fortune est en totale sûreté ; nos voûtes sont impénétrables, et nos intérêts sont les plus fiables de tout Bélénos. Retirez vos Chads de vos chaussettes, de sous votre paillasse ou de sous cette planche branlante qui n’est une cachette pour personne, et venez prendre un arrangement avec l’un de nos conseillers d’expertise : c’est simple, rapide, et assurément la meilleure décision que vous pourrez prendre, je vous le garantis! Il n’y a pas de formule miracle pour réussir financièrement, la vraie route du succès commence par un compte à la Banque de Librebourg. Au plaisir de vous rencontrer lors de votre passage chez nous,

-Baronne Éléonor Von Merkel, administratrice en chef de la Banque de Librebourg.

Ventrouille Rabougri, Grand Maître Alchimiste

Homme-rat de talent et d’esprit! Sans embrouilles, ni magouilles, faire affaire avec Ventrouille… c’est s’assurer d’un travail bien fait et vite fait! Parce que Ventrouille c’est pas un voleur! Sans regard sur la politique ou la race, loin des inquisitions (mangeurs de bébés), toujours courtois et aimable!
Offre formations expertes et potions remarquables à bas prix de Syptosis aux Brumes! Cherche apprentis et collègues alchimistes pour groupe de recherches approfondies et mythiques. Cherche aussi recettes: Homoncule, Solvant Universel, Potion de l’Ogre Enragé et Vecteur. Prêt à payer pour apprentissage ou échange de toute autre recette!
À ses amis collègues de la Loge Alchimique, ainsi que tout alchimiste d’Hyden, Ventrouille aimerait partager d’autres connaissances et prouver à Hyden que celui-ci n’est pas dangereux. Ventrouille n’a jamais tué et n’est pas un voleur! PS. Faites attention à ne pas me confondre avec mon frère, Cramoizi Rabougri, un voleur et un menteur! Un vrai connard! Il a le poil gris, un gros ventre et des dents pointues.

-Ventrouille Rabougri

La taverne des Ombres

Ouverte à tout passant désirant siroter un breuvage chaud ou froid et goûter à nos pâtisseries dans un endroit sécuritaire sous la bienveillance de la Confrérie de la Lamproie, la Taverne des Ombres n’est fermée à aucune croyance : que vous soyez Déiste ou Démoniste, vous serez toujours sous notre protection en ces lieux. Nous offrons;
• Breuvages chauds (Café (plusieurs saveurs), thé, Chocolat chaud)
• Breuvages froids (Alcool (Rhum et bière), framboisier bleu)
• Échange de sorts
• Bâtons de Feu
Afin de connaître nos prix, venez nous rendre visite à Syptosis et demandez de rencontrer les gens de la Taverne des Ombres.
Sachez toutefois que lorsque vous vous présenterez à la cité, vous devrez laisser vos armes à l’endroit désigné par le responsable qui vous accueillera. Ceci est une mesure de précaution autant pour les habitants de la cité que pour les visiteurs.

-Capitaine de la Lamproie, Nina Ovaski

L’auberge de l’Astre Rêveur

Nous serons présents une fois de plus avec toute notre hospitalité pour vous offrir une grande sélection de services : Potions d’alchimie, alcools variés, produits d’herboristerie, shisha, gourmandises, échange de sorts, tarot, et bien d’autres services !
****Pour tout achat chez nous, il vous sera offert des gourmandises gratuitement****
Règle de conduite : Notre établissement ne tenant pas à s’impliquer dans quelque conflit que ce soit, nous offrons une politique d’ouverture à toute personne tant qu’elle suit les règles et respecte le personnel. Pour ce qui est des règles, nous interdisons tout conflitt sur le territoire et demanderons à tous les belligérants de quitter notre champ de vision pour continuer leur querelle. Une place sera assignée pour déposer vos armes à l’intérieur de l’auberge pour éviter de futures altercations. Les actions des groupes à l’extérieur ne nous concernent point tant qu’elles respectent les autres clients, les membres de l’auberge et le bâtiment. Des sanctions seront appliquées pour toute action à l’encontre de ces règlements. Nous espérons que vous comprendrez ces quelques règles de respect et que vous passerez un bon séjour dans notre établissement. Au plaisir de pouvoir vous servir,

-L’Astre Rêveur

La voyante de Bélénos

Certains me connaissent déjà, je suis la voyante qui répondait à vos questions lors du banquet des Calembredaines. Je serai présente au cours des prochaines lunes pour vous éclairer sur vos questions, vos choix ou encore votre avenir à l’aide de la cartomancie et la chiromancie.
Je suis située à l’auberge de l’Astre Rêveur, établie sur les ruines de l’Auberge du Phoenix.
J’espère avoir le plaisir de vous rencontrer, mais bon, nous allons nous rencontrer.
** Petit conseil de la lune : Si vous avez les mains moites, il faut les laver dès le lever du jour dans le bénitier d’un bâtiment dans laquelle vous pénétrez pour la première fois.

-Kaalfera de l’Astre Rêveur

Le Cercle d’Herboristerie d’Hyden recrute!

Le Cercle d’Herboristerie d’Hyden réunit tous ceux ayant des compétences d’herboristerie, qu’ils soient expérimentés ou débutants.
Le but du Cercle est de faciliter la transmission des connaissances de l’herboristerie et de lui faire retrouver ses lettres de noblesse au même titre que l’alchimie et la prêtrise.
Pour de plus amples renseignements, contactez Madeleine Astral, à la Grande Loge des Alchimistes Assermentés dans le bâtiment des Balconniers du village d’Hyden.

-Madeleine Astral

Un mercenaire musical à votre service?

Votre feu de camp le soir venu est d’un ennui mortel?
En allant au combat, vous aimeriez des chants qui vous donnent les forces nécessaires pour étriper votre ennemi correctement?
Vous aimeriez rester dans les légendes en ayant une chanson en votre honneur?
Scaramouche le barde est là! Compositeur de chanson depuis des années et ayant une certaine expérience en conflits armés, j’offre mes services lyriques et de ménestrel de guerre à tous ceux en ayant besoin.
Si vous pensez ne pas avoir les moyens, eh bien, détrompez-vous! Payez-moi comme vous le souhaitez! Services. chads, potions, etc…
Je suis situé au village d’Hyden, près du Refuge des Vagabonds.

-Scaramouche

Mercenaires très très très très très expérimentés

Salutations à vous tous. Nous voici au beau mille lieux de l’été et le secteur est de mois en mois sécuritarisé. Quoi de mieux que d’être protégé par un valleureux groupe de mercenaires fidèles?!
Venez donc nous rencontrer et discutailler de vos besoins. Sachez qu’en nous engageant, vous metriez nos arbalètes et notre expérience à votre service. Tous nos clients sont satisfait, et nous les remarcions de l’oportunithé de travailler avec vous. Nous logeons au fort Ithilde, nos pris sorons rejoindre votre bourse.

-Magelan Daugar, membre de l’Association des Aînés Aventuriers

(Note de la rédaction : Monsieur Daugar a été…très persuasif pour nous convaincre de ne pas corriger son texte, « impeccable » selon ses dires. Nous n’exprimerons pas notre avis sur la question.)