Sous-section

[Archive] Alliance de Solèce

Cette page n’est plus d’actualité dans l’histoire de Bélénos. Il s’agit d’une archive historique.

Valeurs de la seigneurie

  • Aédonisme : Le dieu suprême est Usire, général paladin des cieux. Toute prière doit lui être vouée, même par l’intermédiaire des autres divinités.
  • Union des Hommes : Tous les Hommes doivent être réunis sous la bannière d’Usire et de son Alliance. Ceux qui s’en écartent doivent être sauvés en les y intégrant, sauf si leur âme est perdue.
  • Ouverture : Toutes les races de l’Ordre sont les alliés d’Usire. Il faut savoir les accueillir et leur donner une place dans le Rêve de l’Aédon.
  • Égalité : Tous les Hommes naissent égaux en sang et en possibilités. Nul ne doit être écarté par sa naissance.
  • Mérite : Seuls les efforts et le talent permettent de gagner une position. Nul Homme volontaire ne peut être privé de son salut s’il le recherche activement.

Géographie

L’Alliance de Solèce occupe physiquement une grande partie de Bélénos; plusieurs actions par le passé ont fait en sorte que le territoire s’est agrandi. Depuis 749, le territoire de l’Alliance de Solèce s’étend jusqu’à l’Aurélius, avec les terres d’Eseldorf maintenant annexées, et borde la Griffe de l’ouest jusqu’à Terra Homines, région perdue en 747 contre les forces galléonites. Vers le sud il se rend jusqu’aux Terres Maudites, en passant par les anciennes terres d’Hyden (annexées en 747), puis il longe le Conclave Impérial jusqu’à Markelus. En grande majorité, le territoire est plat, cependant, à quelques endroits, des collines et des petits monts se hissent au-dessus des plaines.

Population

L’Alliance de Solèce compte environ 20 000 âmes réparties sur la totalité du territoire. Bien qu’ouverte aux autres races civilisées et pacifiques, la majeure partie de la population est composée d’humains. Toutefois, on peut retrouver plusieurs regroupements nains et elfes à Pistaguer et Vertecolline. Les autorités de l’Alliance cherchent activement à attirer en leurs terres les races « amies » de l’humanité, mais n’y parviennent que difficilement, le mode de vie de leurs cités et de leurs campagnes étant purement humain.

Sur le plan de la répartition géographique des populations, une grande partie de celles-ci est composée par des agriculteurs et des travailleurs de la terre, souvent regroupés en familles. Plusieurs petits villages se sont bâtis au courant des dernières années sur ces terres agricoles, ils permettent un meilleur regroupement des familles et favorisent les échanges commerciaux entre elles. Cependant, la force de l’Alliance de Solèce réside dans ses grandes villes florissantes qui ne cessent de grandir.

Lieux importants

Solèce

C’est la cité promise, ce lieu étant profondément marqué par l’épopée d’Usire. Solèce est la ville mère de l’Alliance qui, au fil des années qui ont suivi la conquête du territoire, ne cesse de grandir et d’embellir. En effet, les marécages rakashans ont fait place à des terres sur lesquelles se sont bâti des maisons, des lieux de cultes, des bâtiments commerciaux et même des ambassades afin d’y accueillir les alliés. Une cathédrale immense siège au milieu de la ville, son clocher peut être vu à plusieurs kilomètres hors de la ville, cependant l’intérieur du lieu de culte n’est pas encore terminé, mais on peut voir chaque jour des dizaines d’ouvriers s’y affairer, ce lieu de prière est maintenant le plus grand dévoué à Usire.

Pistaguer

Cité ouvrière par excellence, dévouée au travail pour la patrie, tous ses habitants collaborent au rêve aédonite. Tous ceux qui habitent Pistaguer ont les mêmes chances d’acquérir un poste supérieur. Son marché est reconnu partout en Bélénos et plusieurs de ses auberges ont une très bonne réputation. Pistaguer est une métropole qui fait l’envie de bien d’autres villes en Bélénos.

Vertecolline

Considéré comme le grenier de l’Alliance, Vertecolline est un village exemplaire sur lequel bien d’autres petits villages se sont basés pour se construire. En effet, la façon dont l’agriculture et l’élevage se retrouvent au centre des activités, chez les Vertecollinois et les Vertecollinoises, fait en sorte qu’ils ont développé des systèmes et des manières de travailler efficaces. Ils fournissent pratiquement l’entièreté des récoltes et de la viande du sud de la rivière Rahcal.

Boisé-Profond

Lorsque le Fief Marniet a été exclu de l’Alliance, Boisé-Profond a été repris par Solèce. Le village était dans un état lamentable : il avait été laissé à lui-même et la cathédrale demeurait certes solide, mais nécessitait des réparations. Depuis, le village a repris un rythme normal et les bâtiments y sont plus nombreux. Boisé-Profond reste toujours un petit village de bûcherons, mais malgré tout, il réussit à se démarquer, notamment grâce à la cathédrale en l’honneur de St-Kalaad.

Pontcaric

Pontcaric est une petite ville de quelques centaines d’habitants, elle voisine le Camp de Réforme dans lequel les prisonniers sont envoyés pour que leurs mœurs soient corrigées. Ainsi, le village abrite en grande partie les soldats responsables du camp, quelques marchands et une population citoyenne réduite.

Politique

En quelques années, bien des choses ont changé au niveau de la gestion de la seigneurie. Les anciennes provinces ont disparu et Solèce apparaît maintenant comme une seigneurie unie et forte sous le regard de l’Aédon. On nomma Sir Damien de Lanteigne à la tête du conseil en charge de la seigneurie; élu par Usire, mais aussi acclamé par la population, il fut le seul à ne pas être élu par une voie conventionnelle. Ensuite, le concile fut aboli et la population fut invitée à voter pour les sept représentants du peuple issus de chacune des sphères importantes de la société de Solèce. Donc, pour ce faire, on demanda à chaque habitant venant des milieux différents de voter pour la personne le représentant le mieux. On décida que ce vote devrait se faire aux trois ans afin de voir si la population était toujours satisfaite du conseiller en place. C’est ainsi que la première semaine d’août 748 furent élus les conseillers suivants :

  • Militaire : Sebastian Del Vigor, l’ancien patriarche d’Orion
  • Religieux : Lucien Valderbe, le primat du Cercle de la Foi pure
  • Commercial : Horace de Périgny, l’ancien dignitaire commercial d’Orion
  • Agriculture : Joachin Dessureault
  • Artistique : Florient Savant
  • Diplomatique : Fritz Barchev Brahim Popov
  • Magie : Jérôme Deuxmontagnes
  • Responsable d’Hyden : Roc de Tourmalline, alchimiste de renom

Grades, titres et noblesse

Les titres dans l’Alliance de Solèce sont donnés au mérite, ainsi tous naissent égaux et reçoivent leur dû en fonction de leurs actions. Donc, un soldat ayant prouvé son ardeur et son talent au combat montera inévitablement dans les grades de l’armée, alors qu’un agriculteur démontrant des idées nouvelles, des développements astucieux, se verra obtenir un titre qui viendra avec plus de terres, d’employés, etc. Tous peuvent donc recevoir des honneurs, mais doivent agir en conséquence et ne jamais cesser de servir Solèce et la cause aédonite s’ils désirent conserver leur statut.

Commerce

L’Alliance de Solèce ne fait pas beaucoup de commerce avec l’extérieur, en effet en grande majorité les produits qui sont soutirés de la terre servent plus souvent qu’autrement à nourrir les habitants de la seigneurie. Cependant, certains produits d’artisanat comme les peintures, les statues, la littérature ou encore les produits de la forge sont souvent exportés et vendus à des marchands extérieurs.

Militaire

L’armée de Solèce est un regroupement militaire des plus simples avec des grades conventionnels, cependant ce qui la rend différente des autres c’est que les membres des ordres religieux ont eux aussi des grades qui ne leur servent pas en temps de paix. Toutefois, en temps de guerre, les religieux prennent leur place dans les rangs et utilisent leurs talents pour la seigneurie.

Religion

Usire Aédon est le dieu prié en très grande majorité partout dans l’Alliance de Solèce, cependant tous les dieux peuvent maintenant être priés, exception faite de Galléon qui, depuis 747, est de nouveau banni en Solèce; quant à Ayka, ses priants sont encore regardés d’un œil suspicieux par la grande majorité de la population, ainsi ils se font plutôt rares.

Les institutions religieuses ont survécu au remaniement politique de l’Alliance de Solèce, cependant toutes doivent maintenant répondre au clergé de l’Alliance, maintenant installé dans la cathédrale de Solèce. Ces institutions sont les suivantes :

Le Cercle de la Foi pure

Le Cercle de la Foi pure est composé des plus fervents aédonites de l’Alliance, leur ferveur atteignant plus souvent qu’autrement le fanatisme. Leur perception de la religion est assez sévère et austère. Dans leurs rangs se dressent les Vigilants d’Usire, des prêtres et des clercs qui ont obtenu la faveur de l’Aédon. Le Primat du Cercle de la Foi pure est Lucien Valderbe.

La Congrégation de l’Union

La Congrégation de l’Union est connue pour ses bonnes œuvres et pour l’immense respect qu’elle inspire à tous. Les moines qui la composent sont les gardiens de la stèle de Solèce, sculptée et déposée sur les lieux par Usire lui-même.

La Confédération d’Orion

Il s’agit des anciens prêtres de l’ancienne Confédération d’Orion qui se sont regroupés en tant qu’entité religieuse. Ils s’assurent que chaque église organise les sacrements et les messes en l’honneur d’Usire Aédon. Une place prépondérante est faite à la confesse. En effet, c’est par sa pratique que la Confédération veille à la bonne santé morale de ses citoyens.

Les suivants d’Usire ne faisant pas partis de ces institutions servent toujours le clergé d’Usire en Solèce.

Magie

Contrairement à beaucoup d’autres régions à majorité aédonite, Solèce se veut ouverte à la magie, tant et aussi longtemps que celle-ci reste dans le droit chemin et qu’elle sert les voies d’Usire. C’est donc dans cet état d’esprit que les dirigeants firent bâtir une académie de magie à Solèce; celle-ci, maintenant sur pieds, accueille désormais les élèves désirant apprendre la magie sous la tutelle d’Usire. Il faut cependant dire que toute personne prise à faire de la magie maléfique ou à se servir de ses talents à des desseins malsains est immédiatement punie, le châtiment pouvant aller jusqu’à la mise à mort.

Justice

Solèce a un système judiciaire établi qui sait bien gérer un crime à la fois, chaque cas présentant des particularités auxquelles il est nécessaire de s’attarder pour rendre justice. Les crimes plus légers sont simplement mis à l’amende, celle-ci peut cependant devenir très salée. Dans le cas des crimes considérés comme moyens, c’est-à-dire des crimes religieux comme une attitude belliqueuse de la part d’un Galléonite ou d’un Aykien, un vol, etc., les fautifs sont envoyés au Camp de Réforme de Pontcaric. Quant aux crimes plus graves, comme vénérer un démon, faire de la nécromancie ou tout autre acte considéré comme mauvais, les criminels sont alors purgés par le feu.

Relation avec les autres seigneuries

Aurélius : Neutre – Malgré que les Aurélois prient en grande majorité Usire, leur noblesse et leurs ambitions sont contraires aux valeurs de Solèce.

Markelus : Neutre – Seigneurie basée uniquement sur la magie, elle peut être une grande alliée comme un danger réel.

Griffe de l’Ouest : Neutre – Solèce n’entend pratiquement jamais parler d’eux.

Terra Homines : Ennemis (paix) – Ils ont volé et pillé le territoire appartenant à l’Alliance pour ensuite proclamer ces terres leurs. Solèce ne désire cependant pas perpétuer la guerre et tuer des hommes qui suivent une voie divine malgré tout.

Conclave Impérial : Ennemis – Ces priants de démons méritent la mort.

Terres Maudites : Ennemis  – Ces racailles et ces créatures violentes sont très dangereuses et méritent le châtiment ultime.

La Redoute Marniet : Ennemis – Des traitres qui méritent de périr dans leur forteresse.

Eseldorf : Alliés – Malgré certaines tensions au niveau des cultes et de la magie, le mariage entre Maximilienne et Aure de Duchain a permis une alliance solide.