Sous-section

    Histoire

    Cette page n’est plus d’actualité dans l’histoire de Bélénos. Il s’agit d’une archive historique.

    C’est grâce à l’union de deux seigneuries que l’entité du Conclave Impérial est née, à savoir, Bran Wor’ge Quarth, territoire d’elfes noirs et l’Empire sorvanien, territoire de nécromanciens.

    En l’an 745, les conquêtes militaires de Bran Wor’ge Quarth ont mené les elfes noirs profondément dans les terres humaines d’Héodim. À l’intérieur de la forteresse de Bran Wor’ge Quarth, le conseil régnant des 9 matriarches est aux prises avec des traîtres dans ses rangs. Suite à une grande conspiration menée par l’Hydre d’Amaï’ra de Syptosis, non loin d’Hyden, un coup d’État a lieu à la fin de l’été 745. L’ancienne matriarche de la Ve tête de l’Hydre d’Amaï’ra, Araka la Veuve rouge, héroïne et égérie de la campagne contre les hommes-rats, la Zhennu Thalack d’Kertest, s’empare du pouvoir en assassinant 7 des 9 matriarches du conseil.

    La conseillère de la maison de la Source Rouge, At’trya dal Phish, rare survivante du complot, s’échappe dans le nord des Collines hurlantes, rejoindre ses troupes d’élite, vampires elfes noirs et vétérans de la campagne de Valaine contre Héodim. Un parti rebelle se dresse alors devant le pouvoir d’Araka. Cette dernière se voit gagner les faveurs d’Amaï’ra en constatant l’arrêt des troupes de la maison de la Source Rouge face aux troupes coalisées d’Héodim. Profitant alors de son répit, Araka contacte alors son voisin Malfaris de Frélus, nécromancien-liche à la tête des armées mortes-vivantes de l’Empire sorvanien.

    L’Empire sorvanien est alors une terre en plein essor. Depuis plus de deux ans, la paix règne et Malfaris a réussi à bien asseoir son pouvoir. Le seul écueil à son tableau est le départ de ses plus fidèles et puissant alliés: la Confrérie des Tob Lebens. Le moment est mûr pour une alliance formelle entre les deux dirigeants, d’autant plus que les champions de l’infâme forteresse de Syptosis, les membres du clan Nakamura, sont déjà alliés à l’Hydre d’Amaï’ra. Voyant le besoin en troupes d’Araka, Malfaris propose une union, un mariage, entre les deux personnages. Araka, veuve depuis peu de son ancien consort tué en 744 par les troupes d’Héodim, accepte ce mariage politique en octobre 745. Le mariage est célébré sur les rives de la rivière Maxence, à un endroit récemment conquis par les troupes de Bran Wor’ge Quarth contre les hommes-rats, mais protégé depuis peu par les légions de mort-vivants: Caltagrad. L’endroit devient dès lors, le lieu symbolique de l’union des deux dirigeants de l’empire.

    La fondation du Conclave

    En décembre 745, les combats dans les Collines hurlantes ayant cessé en raison de l’hiver, la grogne règne toujours dans la nouvelle entité politique. Les partis d’opposition étaient alors ralliés autour de deux figures d’opposition: la conseillère de la maison de la Source Rouge et la concubine de Malfaris, à savoir At’trya dal Phish et Valéria Léprosia. Ces derniers se renforcèrent à ce moment à un tel point qu’ils contestèrent directement le couple impérial dans leurs propres demeures.

    Décidant d’agir avant qu’il ne soit trop tard, le couple impérial ordonna la tenue d’une grande assemblée. Ce Conclave aurait pour but de légitimer le pouvoir du couple impérial, mais également de rédiger les lois internes des deux couronnes et de leurs colonies. C’est par la promesse de protéger la pureté des elfes noirs et de la mort que le couple impérial parvint à éviter la révolte armée. Tous les personnages les plus importants de l’empire en magie et en prêtrise de Noctave et d’Amaï’ra furent ainsi convoqués à Caltagrad pour devenir les prestigieux membres et législateurs de ce nouvel organe politique.

    Le Conclave devint alors le chien de garde qu’il est. Parfois il montre des dents, parfois il jappe, mais jamais il ne mord, du moins en théorie, son maître. Afin de s’assurer de la fidélité de celui-ci, seuls les membres nommés par le couple impérial ont le droit d’y siéger, suite à un processus de sélection rigoureux organisé par le Conclave chaque année.

    Le Conclave se réunit depuis toujours à Caltagrad, nouvelle capitale de l’empire, afin de s’assurer que le couple impérial tienne les conclavistes bien à l’oeil pendant leurs assemblées. Les réunions ne sont toutefois pas régulières et sont tenues au besoin.
    Deux années passent et le pouvoir mort-vivant ne fait que s’accroître à l’Ouest du Conclave. La paix aidant, les morts-vivants se multiplient sur les terres et tout va pour le mieux, du moins c’est ce que l’on croit à cette époque.

    Le Complot

    En février 748, durant un banquet en l’honneur de la prise de la Porte des brumes par les forces démoniaques d’Hyden, plusieurs personnalités reconnues du Conclave se sont déplacées afin de célébrer cette réussite. Notamment, parmi cette foule se retrouvèrent Adjiro Zaratan le vampire et Jinsuke Akuma la liche. Ces deux puissances individuelles, ayant monté un grand complot contre le pouvoir en place à Caltagrad, décident alors de le mettre en marche dès la nuit qui vient.

    Jinsuke se dirige en Bran Worge Quarth afin de s’entretenir avec l’impératrice Araka. Ayant été alliés par le passé en Hyden, la liche sait très bien qu’elle peut faire confiance à la matriarche afin qu’elle les suive dans leur plan. Le plan pour Araka consiste à abdiquer de son pouvoir afin de paralyser entièrement les effectifs de l’Ouest; sans chef pendant l’attaque, ils ne pourront pas venir à la défense de l’Est. L’elfe noire approuve à condition qu’elle soit assurée de reprendre son pouvoir sur l’ouest des terres une fois la poussière retombée; le tout est entendu et Jinsuke retourne dans l’Est. Pour garantir son retour, Araka s’organise avec sa préférati Mayriana Everthil pour que cette dernière, une fois nommée impératrice, abdique en sa faveur. Ainsi, la participation au complot serait bien cachée et le tout aurait le vernis de la légalité.

    Pendant ce temps, Adjiro et Jinsuke, une fois celui-ci revenu de l’Ouest, se mettent à recruter et à tâter le terrain chez les généraux de légion afin de savoir lesquels pourraient les suivre. Ils recrutent bon nombre de gens et finissent par considérer comme suffisant leurs effectifs pour mettre en branle le plan intelligemment monté. C’est donc en mai 748 que le tout prend forme et se met en action.

    Jinsuke, accompagné de Tamahiro Nakamura, Kizoumi Zaizo Kodachi et d’une armée d’hommes et de morts vivants, se dirige vers Néo-Sorvania. Devant l’armée se présentant à leurs portes, les citoyens et la légion en place se plient et les laissent passer. Jinsuke s’établit alors dans l’université de Néo-Sorvania en attendant le déroulement des choses.

    Malfaris envoie une grande armée pour aller reprendre Néo-Sorvania des mains de Jinsuke. Il fait appel à Araka et celle-ci envoie deux légions vers Néo-Sorvania, Un jour plus tard, Araka abdique son pouvoir d’impératrice, celui-ci repris par Mayriana Everthil, paralysant ainsi pendant plusieurs jours toutes opérations de l’Ouest du Conclave. Les deux légions en route n’ont d’autre choix que de revenir pour assurer le bon déroulement des choses dans Bran Worge Quarth. Ils sont finalement renvoyés pour défendre Caltagrad, mais leurs ordres sont de se traîner les pieds, d’arriver après la bataille et de prendre place autour de Caltagrad pour empêcher toute tentative d’un général pro-Malfaris de tuer dans l’œuf la prise de pouvoir du général Adjiro.

    Adjiro, ayant accumulé un nombre énorme de contacts et d’effectifs, se dirigent vers Caltagrad: capitale du Conclave. Son armée est immense, mais Caltagrad est bien défendue et protégée par des murs de pierres énormes et une porte en acier pratiquement indestructible. Cependant, lorsque l’armée arrive aux portes de la capitale, la porte reste ouverte et les soldats morts-vivants peuvent y entrer sans se frapper à un mur. Les premières légions occupant la défense de la cité restent pacifiques et ne s’attaquent pas aux soldats, seuls certains téméraires ayant une loyauté incorruptible à Malfaris s’avancent et se font abattre sur-le-champ par des soldats d’Adjiro. Adjiro et ses soldats d’élite arrivent alors au centre de la cité, dans le palais impérial, et sont accueillis par la première légion, garde personnelle de Malfaris, seule légion encore favorable et fidèle à Malfaris. Une bataille incroyable fait alors rage, Adjiro faisant exploser les soldats un par un, ses hommes repoussant de coups d’épées rapides ceux d’entre eux approchant leur maître. Finalement, le vampire arrive devant Malfaris et sans même daigner le regarder, le fait léviter dans les airs. Il l’amène sur le balcon, flottant dans les airs devant la foule qui regarde avec attention dans leur direction. Adjiro ferme alors le poing et Malfaris se contracte rapidement avant d’exploser sans laisser de traces.

    L’armée qui était en direction de Néo-Sorvania était bien sûr fidèle à Adjiro. Lorsqu’elle arrive à l’université, Jinsuke l’accueille. Certains soldats ignorant le complot et fidèles à Malfaris tentent de s’en prendre à la liche, mais celle-ci les abat sans trop de complications, pratiquement du revers de la main. Ensuite, Jinsuke et les légions présentes retournent à Caltagrad afin de retrouver le vampire, nouvellement au pouvoir.

    Le Couronnement

    À la fin juin, la poussière est retombée, les infidèles sont soit déjà morts, soit en voie d’être abattus sur la place publique. Le ménage est fait. La population est contente et c’est dans cet atmosphère qu’Adjiro se couronne Empereur du Conclave Impérial. Dans la cérémonie, qui fut incroyable, le vampire abat devant la population, en guise d’avertissement, le général de la garde rapprochée de Malfaris. Quant à Araka, sa place lui est remise par Mayriana Everthil et elle redevient de facto Impératrice. Araka retourne en Bran Worge Quarth sans que personne n’ait eu connaissance de sa participation au complot. Très peu de choses ont changé à court terme dans les cavernes, si ce n’est une tentative d’assassinat sur dame Everthil, heureusement empêchée par le l’Orc Khalassev Raanak qui lui administra une potion de nux vomica pour lui faire vomir le poison ingéré. Pour ce geste, on lui donna le commandement de la XVe légion (les Chasseurs des bois), stationnée au sud-ouest du Conclave Impérial. Cette légion sert à défendre ces terres, mais elle peut aussi être appelée en mission spéciale par Araka.

    Les vampires s’étant hissés au sommet de Sorvania, l’Impératrice tend la main vers la matriarche de la maison de la Source Rouge, At’trya dal Phish, et ses guerriers vampires elfes noirs. Elle l’invite à siéger de nouveau au Conclave et elle l’amnistie, en échange de quoi elle doit renoncer à sa rébellion. Que l’on ne se trompe pas, il s’agit d’une paix armée, une guerre froide où chacune tente de garder ses ennemis proches pour mieux les surveiller et miner leurs actions et leurs alliés.

    Les elfes noirs consolident le sud des terres dévastées entre les Collines hurlantes et la rivière Maxence, profitant de la faiblesse de l’Empire, éprouvé par le conflit contre les Galléonites. Les changements politiques et frontaliers entre l’Aurélius et Markelus intéressent beaucoup les elfes noirs qui se déploient de manière à profiter de toutes les occasions sur ce front.

    À l’est, cependant, beaucoup de changements surviennent, notamment à l’université de Néo-Sorvania dont la direction est remise à Jinsuke Akuma. Il remet l’université en marche très rapidement, il nomme d’ailleurs son acolyte Tamahiro Nakamura comme Chef du département de l’après-mort, département majeur de l’université.

    Quant aux légions, les généraux plient le genou devant Adjiro et lui vouent allégeance; seule la première légion devient vacante et Kizoumi Zaizo Kodachi est alors nommé général de la première légion et de la garde personnelle d’Adjiro. Avec lui, plusieurs des guerriers ayant protégés Adjiro devant l’ancienne première légion se joignent à la garde rapprochée du vampire.

    Le changement

    Adjiro, nouvellement couronné, appela la population entière, même les esclaves, à se déplacer vers Caltagrad afin de faire une célébration énorme en l’honneur de Noctave. Les gens arrivèrent et s’entassèrent sur la place publique, plusieurs Dévots entouraient le lieu, observant la foule attentivement. Lorsqu’Adjiro se présenta au balcon, la foule se mit à crier son nom et à lui démontrer sa dévotion. Le vampire fit un discours en l’honneur de Noctave, le remerciant de l’avoir aidé dans l’acquisition du pouvoir et lui demandant de l’aider dans le futur. Suite à cela, il annonça qu’à partir de ce jour tous les esclaves de l’Est du Conclave Impérial seraient convertis en morts-vivants afin d’élever une nation mort-vivante, qui plus est tous les gens ayant atteint un certain niveau social seraient aussi convertis en morts-vivants, cependant ceux-ci, au contraire des esclaves, auront un répit afin de décider comment ils vont se transformer et aussi pour terminer leurs dossiers en cours s’ils en ont. C’est donc depuis l’automne 748 que l’Empire mort-vivant du Conclave ne cesse de grandir, les transformations se font moindres avec le temps puisque la grande majorité est maintenant déjà morte-vivante. Ainsi donc, la presque totalité de la population du Conclave est maintenant immortelle, les elfes noirs d’un côté et de l’autre, les morts-vivants.

    Pour sa part, l’Impératrice convoqua les matriarches de toutes les maisons afin de participer à une grande cérémonie en l’honneur d’Amaï’ra. À la fin de la cérémonie, une grande toile scintillante apparue sur les murs extérieurs de la Basilique d’Or’mathianne. Plusieurs y virent une reconnaissance de la faveur d’Amaï’ra envers l’impératrice, certains y virent un appel à se ranger derrière l’impératrice (du moins tant qu’elle garde la faveur de la démone). Pour la maison de la source rouge et de la lame invincible, elles y virent une supercherie qu’elles tenteraient d’exposer.