Sous-section

[Archive] Eseldorf

Cette page n’est plus d’actualité dans l’histoire de Bélénos. Il s’agit d’une archive historique.

Valeurs de la seigneurie

  • La quête de l’Ordre : Le monde est fondamentalement ordonné et compréhensible. Il faut chercher à comprendre le monde afin de mieux le contrôler. Lorsque ce sera fait, il sera possible de prendre les moyens nécessaires pour assurer la destruction de tout ce qui contrevient à cet Ordre suprême.
  • Force et puissance : Le fort est celui qui est apte à agir sur ce qui l’entoure. Seuls ceux qui peuvent y arriver doivent être respectés. La puissance du corps et de l’esprit doit donc être recherchée et entretenue. Ce qui est faible et qui n’a pas l’audace de rechercher la puissance doit être repoussé, voire éliminé.
  • Nationalisme : Le multiculturalisme apporte la division et l’incompréhension. Une seule devise doit mener nos entreprises : un peuple, une race, une vision. En Bélénos doivent régner les Bélénois. Tous doivent se soumettre à cette prérogative.
  • Discipline : Diriger ou obéir, chaque individu doit prendre un rôle et le combler. Rien ne doit être laissé au hasard et, une fois qu’une tâche a été accordée, elle doit être accomplie. Chacun doit s’acquitter de ses responsabilités afin que tous travaillent à l’unisson tel un faisceau.
  • Respect des dieux forts : Les dieux forts doivent être vénérés et respectés. Tous ceux leur nuisant doivent être éliminés ou contrôlés : priants de dieux faibles, mages et démonistes.
  • Technologie : La magie est quelque chose de dangereux, plus toléré qu’autrefois, mais la technologie reste une voie bien plus sûre et vérifiable que la magie qui est bien plus souvent qu’autrement chaotique.

Géographie

La cité grise d’Eseldorf est en fait une ville fortifiée installée à l’intersection des rivières Maxence et Rahcal. Qui plus est, elle repose sur des îlots créés par un détournement de la rivière Rahcal à travers les terres. Ainsi donc, les quelques lopins cultivables qui entourent la cité grise mènent au quartier commercial, qui est bâti à même les terres et qui n’est pas fortifié, ainsi qu’au camp d’entraînement militaire qui est juste en périphérie de la cité. Ensuite, en traversant un pont, on arrive à la basse ville qui est moyennement fortifiée. Finalement, après avoir passé au travers des bas quartiers, on arrive aux baraques militaires; ensuite, on passe sous un autre pont et sous une fortification majeure pour arriver à la haute ville. De chaque côté de la ville, pratiquement à même la rivière Rahcal, il y a deux petits îlots avec des ponts qui descendent de la haute ville; sur ces îlots se trouvent la prison de réforme et la congrégation.

Population

La très grande majorité de la population habite la cité, quelques cultivateurs subsistent encore autour des murailles, mais la plupart ont des demeures à l’intérieur des murs d’Eseldorf. On estime la population générale d’Eseldorf à environ 7500 habitants, la basse ville en abritant environ 3500 et la haute ville 1500; il y a, de plus, 1500 soldats en garnison. Les 1000 autres sont en grande majorité des gens de la fonction publique; licteurs, édiles, etc. Mentionnons que les prisonniers en réforme ne font jamais partie du décompte avant leur réinsertion.

Lieux importants

Quartier commercial

La grande majorité des transactions commerciales en Eseldorf se fait dans ce petit quartier où quelques ateliers fonctionnent encore, cependant la majeure partie des artisans habitent maintenant la basse ville. Ce quartier est surtout utile grâce à son port et à ses nombreux entrepôts où les vivres et les ressources sont reçues et stockées.

Camp d’entraînement

Il s’agit du camp militaire de la cité, tout soldat y passe plusieurs heures par semaine à perfectionner ses aptitudes. Sous les ordres de leurs capitaines, les BC-E s’entraînent très fort afin d’être les meilleures lors des missions de défense ou encore de missions extérieures. Un horaire très précis assure une rotation des BC-E à l’intérieur du camp.

Basse ville

Quartier où habite la grande majorité de la population; bien des échoppes, auberges, tavernes, etc. s’y font compétition. C’est dans ce quartier que se trouve l’arène de Troll-Ball et l’estrade pour les exécutions publiques, rendez-vous de tous les habitants. Elle est légèrement fortifiée et la baraque militaire d’Eseldorf se dresse à sa sortie, devant la haute ville, protégeant ainsi cette dernière des intrus.

Haute ville

Quartier plus petit que le précédent, mais beaucoup plus majestueux dans sa beauté. La Haute ville se démarque notamment par la présence de tous les temples des dieux respectés en Eseldorf, mais aussi par les résidences des gens plus aisés et de l’élite de la société. Cette partie de la ville est très fortifiée et ne peuvent entrer dans ces murs que les citoyens officiels d’Eseldorf.

Congrégation

Sur cette île hautement fortifiée, ayant comme seul accès le pont venant de la haute ville, habite toute la très haute sphère politique d’Eseldorf. Les demeures et bâtiments politiques y sont installés et protégés par de très hautes murailles à même la rive de l’île. La première et la deuxième BC-E s’échangent les rondes de garde afin de protéger les dirigeants. On dit que cette partie de la ville est impénétrable. Seuls les Citadins peuvent entrer dans cette partie de la ville.

Prison de réforme

Comme la Congrégation, cette prison est bâtie sur un îlot relié à la haute ville par un pont. De hautes murailles l’entourent et plusieurs BC-E en assurent la garde.

Politique

La cité grise d’Eseldorf est dirigée par la Jeffe Maximo Maximilienne de Francbourg et son épouse Aure de Duchain. Les décisions finales sont toujours prises par Maximillienne qui s’y connaît très bien en politique eseldorfienne; cependant Aure, depuis le mariage, la conseille grandement et avec brio.
Pour ce qui est de la politique en Eseldorf, il faut tout d’abord savoir que pour avoir accès à un titre ou à n’importe quel grade dans la politique de la cité grise, il faut être Citadin. Pour être Citadin, il faut répondre à une de ces exigences: être Bélénois depuis au moins quatre générations, servir comme soldat au moins deux années complètes, avoir accompli un haut fait en faveur de la cité grise ou être référé par un clergé reconnu d’Eseldorf. Les Citadins reconnus peuvent donc avoir accès aux postes de la fonction publique et gravir les échelons de celle-ci, cependant quelqu’un ayant une grande renommée se voit parfois offrir un poste en haut de la hiérarchie en guise de remerciement pour ses services. Certains privilèges sont donnés aux citadins, ils ont notamment de meilleures places aux matchs de Troll-Ball et aux exécutions et ils ont droit à un procès si jamais ils sont accusés d’un crime quelconque. Ils ont le droit de commercer, un droit de parole durant les assemblées lorsque la Jeffe Maximo le permet, et il faut le dire; le respect de leurs pairs.

Titres, grades et noblesse

Eseldorf a une structure et une hiérarchie extrêmement rigide et solide dans sa fonction publique, celle-ci est opérée avec beaucoup de précision et très peu de failles ou troubles s’y produisent. Les dirigeants de chacune des branches ont leurs rôles respectifs:

Jeffe-Maximo

Elle est la chef de la cité, elle trône au-dessus de tous et a un droit de veto sur les décisions prises par les autorités.

Édiles

Il s’agit des haut-fonctionnaires qui s’occupent de leurs branches respectives de la société d’Eseldorf. S’il y a un domaine, il y a un Édile pour s’en occuper, que ce soit l’eau potable, la magie, les déchets, l’agriculture, les affaires extérieures, etc.

Consuls

Ils sont les administrateurs de chacune des parties de la ville (Prison, Quartier commercial, Basse-ville, Haute-ville, Congrégation), ils gèrent surtout la sécurité et la justice de chacun des quartiers.

Sergent d’armes

Il est un des conseillers militaires de la Jeffe Maximo, mais il est surtout le gestionnaire qui s’occupe des licteurs et de leurs tâches à accomplir.

Licteurs

Le licteur peut avoir deux rôles; il peut être attitré à un haut-fonctionnaire comme un édile, un consul ou un congrégationiste. Ils peuvent aussi être de simples citadins à qui on a donné ce titre en guise d’honneur. Un licteur peut donc agir en tant que juge et bourreau, donc faire justice au sein de la cité grise sans qu’il y ait d’autre couche politique qui intervienne.

Capitaine de BC-E

Il s’agit des dirigeants de chacune des brigades correctionnelles. Très souvent des militaires ayant prouvé leur valeur au combat ou au camp d’entraînement, ils grimpent alors les échelons militaires pour en arriver là; il peut aussi parfois s’agir de prisonniers réformés. Les capitaines sont plus souvent des volontaires que d’anciens prisonniers, cependant on a déjà vu certains de ces derniers à la tête de BC-E.

Commerce

Eseldorf est généralement une plaque tournante du commerce. Sa population civile étant majoritairement des hommes et des femmes de métiers et de commerce, l’on importe beaucoup de denrées et de matières premières que l’on transforme sur place. Qui plus est, le port et la voie navigable amènent une très grande facilité d’accès à plusieurs produits.

Militaire

La force militaire d’Eseldorf est répartie dans plusieurs troupes que l’on appelle Brigades Correctionnelles d’Eseldorf (plus souvent appelé BC-E), ces brigades sont constituées de soldats formés par la cité ou encore de combattants aguerris ayant voulu se joindre aux forces militaires de la cité grise. Cependant, une très grande partie de celles-ci est constituée de prisonniers réformés, car en effet Eseldorf est reconnue pour sa prison de réforme qui remet les criminels les plus dangereux et déviants dans la bonne voie, celle de la cité.

Le nombre de soldats par BC-E diffère d’une à l’autre en fonction des besoins de la troupe et ce n’est pas rare que des transferts d’une troupe à l’autre s’opèrent pour une meilleure efficacité. Il y a en Eseldorf 43 BC-E qui sont utiles à toutes tâches, elles sont nommées par un numéro et ce dernier correspond à la qualité de la troupe, ainsi la première BC-E est la meilleure troupe militaire de la cité et c’est pourquoi elle est responsable, avec la deuxième, de la garde rapprochée des politiciens, de Maximilienne et de sa femme.

Une BC-E a trois composantes :

Le capitaine : Il répond directement de Maximillienne et se doit de tenir au pas ses soldats; considérant qu’il y a d’anciens criminels parmi ses rangs, il se doit de faire plusieurs vérifications et d’être alerte. Il est aidé dans cette tâche par les Flagellants.

Les Flagellants : Ce sont des prêtres qui ont fait un service militaire et qui ont à cœur les idéologies de la cité, ils sont là pour apporter un support moral et divin aux soldats et au capitaine. Souvent, ce sont des gens très instruits qui agissent à titre de conseillers, scribes, etc.

Répurgateurs : Ce sont les soldats, le cœur militaire d’une BC-E; en grande majorité d’anciens criminels, ils sont extrêmement efficaces, mais aussi très fidèles et loyaux envers la cité grise d’Eseldorf. Quelquefois, il s’agit de soldats n’ayant pas été prisonniers, mais désirant prouver leurs capacités au combat afin d’atteindre des échelons supérieurs de la société.

Religion

Eseldorf ne respecte que quatre dieux; Usire, Ayka, Mak’Udar et Galléon. Il y a d’ailleurs un temple pour chacun d’entre eux dans la haute ville. Les temples d’Usire et de Galléon sont toutefois aux extrémités afin de limiter les conflits. Les dieux faibles ne sont pas priés, même que la plupart du temps on refuse l’accès de la ville à leurs priants, les raisons énoncées sont souvent celles-ci :
Gaea : Elle est vue comme une déesse beaucoup trop chaotique et imprévisible, de plus, ses représentants sont bien trop souvent restés inactifs durant des conflits passés. Ses priants sont regardés avec beaucoup de crainte et très peu sont admis dans les murs de la cité.

Les Sybilles : Elles sont considérées comme faibles, on juge en Eseldorf qu’elles ne sont pas dignes d’être nommées divinités. La fête et l’art par excès ne mène nulle part et c’est pourtant tout ce qu’elles proposent. Qui plus est, plus souvent qu’autrement ce sont des étrangers qui la prient. Ses priants sont la risée des gens de la cité.

Sylva : Les elfes étant très mal vus en Eseldorf, Sylva a toujours été reniée. De plus, c’est la déesse représentant la toile arcanique, et la magie arcanique est très dangereuse selon les autorités, ainsi ses priants sont interdits en Eseldorf.
Golgoth : C’est un dieu haït parmi les citoyens de la cité, il est vu comme un dieu faible qui reste amorphe et qui ne fait jamais rien d’important dans les conflits qui mériteraient son attention.

Cependant, depuis un certain temps, quelques penseurs de la cité commencent à voir que ses priants ont une fougue qu’ils n’avaient pas auparavant et certains sont même acceptés dans les murs de la cité.

Magie

La magie en Eseldorf a toujours été mal vue et cela créée de la polémique avec bien des gens de l’extérieur. Effectivement, depuis sa création, la cité grise s’est affairée à chasser les mages de ses territoires et souvent à les occire à vue. Par contre, depuis le mariage de Maximillienne et d’Aure, et l’arrivée de Patrick Flannagan en Eseldorf, les choses ont changé. Il y a maintenant une école de magie en Eseldorf – à l’extérieur des murs bien sûr, les autorités ne voulant pas risquer de catastrophes qui pourraient affecter les citoyens. Cette école est donc située à quelques kilomètres des murs de la cité et est sous observation de la 24e BC-E. Dirigée par l’Édile de la magie et Grand Maître Patrick Flannagan, l’école sert de lieu de formation pour les citoyens désirant apprendre les rudiments de la magie, mais surtout de lieu d’expérimentation afin de voir les limites morales de la magie et de ce qui est acceptable.

Fêtes, occasions et activités

Fêtes religieuses : Chaque temple a ses fêtes religieuses respectives, qu’il s’agisse de celle de la mort d’Usire, de l’ascension de Galléon en tant que Dieu, etc. Chacun des temples, au courant de l’année, invite les fidèles à venir célébrer avec eux les divinités respectives.

Troll-Ball : Chaque samedi, des parties de Troll-Ball sont organisées et avec les années une vraie ligue s’est créée. Plusieurs équipes, maintenant reconnues et admirées, se combattent et compétitionnent dans ces parties des plus enlevantes. Une grande partie de la population se déplace chaque semaine pour assister à ces parties.

Assemblées politiques : Il s’agit des grandes assemblées publiques présidées par Maximillienne de Francbourg et sa suite politique; elles ont pour but de prendre les décisions nécessaires au bon fonctionnement de la cité. Elles ont lieu le premier lundi de chaque mois et les demandes citadines se doivent d’être transmises une semaine à l’avance.

Justice

Le système de justice d’Eseldorf est solide et très sévère; si un criminel est arrêté par une BC-E ou tout autre autorité eseldorfienne, il est immédiatement envoyé en prison de réforme. La seule fois où le système de justice permet une autre procédure, c’est lorsque la personne arrêtée est un Citadin, dans ce cas un procès en bonne et due forme se doit d’être fait. Un crime en Eseldorf se résume à tout acte répréhensible selon la morale aédonite, qu’il s’agisse de vol, de meurtre et de magie dans les murs de la cité, etc., la personne sera envoyée en prison ou aura un procès.

Relations avec les autres seigneuries

Aurélius : Neutres – Les nombreux conflits passés se sont lentement effacés, mais une tension demeure quand même.

Markelus : Neutres/tendues – Des magiciens priant Sylva, ils sont assurément dangereux, surtout qu’ils n’ont mis en place aucun contrôle permettant une certaine rigueur autour de la pratique de la magie. Heureusement, ils ont des nains avec eux.

Solèce : Alliés – Le mariage entre Maximiliene et Aure ont facilité les liens, mais il reste encore des tensions, notamment dû à l’aspect royaliste de Lanteigne.

Terra Homines : Neutres – Très peu de liens sont établis jusqu’à maintenant, mais les relations peuvent devenir favorables avec le temps.

Conclave Impérial : Ennemis – Plus les années passent, pires ils sont, leur empire grandit et ils deviennent de plus en plus dangereux.

Terres Maudites : Ennemis – Des racailles qui méritent la mort, leur territoire chaotique devra être purgé.

La Redoute Marniet : Ennemis – Des priants de démons affichés, ils mourraient promptement si nous pouvions les atteindre.

Griffe de l’Ouest : Neutres/tendues – Des elfes qui vivent dans leur forêt, avant ils avaient au moins beaucoup d’Argyliens qui avaient une certaine tenue avec eux, mais le peu qui reste dorénavant parmi eux n’amène rien de bon.