Sous-section

    Faction : Maximilienne

    Cette page n’est plus d’actualité dans l’histoire de Bélénos. Il s’agit d’une archive historique.

    Sphère d’influence : Faction dirigeante

    Maximilienne, avant d’être la Jeffe Maximo d’Eseldorf était avant tout, une Rose Noire, l’une des plus vaillantes et inquisitrice jamais connues. Ces qualités sont essentielles à quiconque désire un poste de pouvoir à Eseldorf. Lors de son arrivé au pouvoir, la situation politique était critique, c’est donc acclamé par le peuple, qu’elle devient la dirigeante. Grâce à la main de fer de l’ancienne rose noire, l’ordre s’y rétablit rapidement. Les crimes sont devenus rares et punis extrêmement rapidement. Sous sa gouverne, la congrégation gagna beaucoup d’influence à Eseldorf. De par son poste de Jeffe Maximo, Maximilienne règne sans partage sur la cité grise, prônant l’ordre à tout prix.  Le fonctionnement de la politique à Eseldorf donne les pleins pouvoirs à la Jeffe Maxmo. En effet, celle-ci préside toutes les assemblées politiques où sont prises les décisions et quelques personnes ont le droit de parole (des citadins seulement), tous sous l’autorisation explicite de Maximilienne.

    Elle se maria avec une femme du nom de Aure, de la Confédération d’Orion, ce qui scella une alliance forte intéressante entre l’Alliance de Solèce et Eseldorf. Son mariage fut l’un des évènements les plus sensationnels de 749. Toute la crème d’Eseldorf était présente et plusieurs dignitaires de Solèce, dont Damien de Lanteigne lui-même.

    Valeurs de la Faction :

    Ordre : Toutes choses et toutes personnes se doivent d’être à leur juste place, tous ceux qui ne comprendrait pas ce principe, doivent être puni.

    Force : La force de caractère et la force physique sont essentiel pour être capable d’évoluer dans ce monde. Il ne faut laisser personne marcher sur les pieds de la cité grise.

    Nationalisme : Les bélénois de souches pures sont les seuls pouvant devenir citadins et avoir une oreille auprès de Maximilienne. Bélénos se doit d’être gouverné par des bélénois.