Sous-section

[Archive] Markelus

Cette page n’est plus d’actualité dans l’histoire de Bélénos. Il s’agit d’une archive historique.

Valeurs de la seigneurie

  • Sagesse : Tous penseront deux fois avant d’agir et seront de bon conseil.
  • Érudition : Tous, dans l’art arcane comme dans l’histoire et les lettres, viseront la perfection et la connaissance. La vaillance vient avec la connaissance.
  • Postérité : Tous seront conscients que les oeuvres réalisées aujourd’hui assurent la pérennité du monde de demain. Ainsi, il ne faut jamais faire les choses pour soi, mais bien pour nos enfants.
  • Humilité : Tous, même possédant les plus grandes connaissances et les facultés intellectuelles les plus pointues, resteront humbles et sans prétention. La vanité est le propre des démonistes et des gens de petite ambition.
  • Persévérance : Tous, même devant les plus grandes tâches, ne cesseront que lorsque leurs buts seront atteints. La fatigue et l’épuisement ne sont pas des choses connues par les Markeliens.

Géographie

La Confrérie Markelus est située au sud-ouest de Bélénos, aux limites de l’Empire de Twyden. On trouve les Collines hurlantes à l’extrême ouest de la seigneurie, où quelques elfes noirs rôdent et continuent de faire quelques ravages. Au nord la frontière est partagée avec le Duché de l’Aurélius, puis à l’est avec le Conclave Impérial.

Population

La Confrérie compte environ 8 000 âmes, pour la plupart concentrées à Andrave. La vaste majorité – environ 6 000 – est humaine, mais plusieurs centaines de nains habitent aussi la Confrérie, dans la cité de Dum’Badar. Depuis le rapatriement de Raphaël Bardet, quelques rares elfes ont commencé à emménager au sein de la Confrérie. On y trouve aussi quelques chapardeurs de passage, qui ne restent souvent pas bien longtemps, vu les activités presque exclusivement magiques des Markeliens.

Lieux importants

Andrave

Capitale de la Confrérie, c’est là que la très vaste majorité des habitants réside. De grandes mines s’étendent sous cette ville déjà souterraine, et c’est de là que sont puisés les précieux métaux de la Confrérie. C’est une ville magique qui transpire d’une énergie que tous les magiciens savent ressentir; quelque chose de mystique, de puissant, flotte là-bas.

Dum’Badar

Cité naine au sud de la Confrérie, elle est majoritairement habitée par des nains (c’est d’ailleurs la seule ville naine de Bélénos). Récemment véritablement réintégrée dans la Confrérie, c’est une ville minière digne des talents nains en architecture et en ingénierie.

Université Noble d’Andrave

L’Université Noble d’Andrave est une institution de recherche et d’enseignement de la magie par des moyens peu traditionnels. Fondée par Raphaël Bardet en 749, il en est recteur et directeur des recherches. Très peu de gens s’y font enseigner et ceux qui ne sont pas dans les secrets de Markelus n’en savent que très peu sur cette mystérieuse école.

Politique

La Confrérie est dirigée de l’intérieur par le Thaumaturge Markelus, avec les conseils de ses Yeux et de ses Aurores. C’est lui qui décide des orientations globales de la seigneurie et de ses manières d’opérer. Toutes les relations avec les autres seigneuries sont gérées par les Aurores et les Grands Bogatyrs, qui s’occupent chacun de leurs besognes. Cependant, tout acte posé par ces derniers et qui irait à l’encontre du Thaumaturge est gravement puni, souvent par la perte d’un titre, d’une terre, ou tout autre moyen que Markelus juge bon.

Grades, titres et noblesse

La noblesse au sein de la Confrérie en est une d’arcane et de connaissance. Bien que tout le monde possède un certain potentiel magique, les grandes oeuvres de l’arcane sont réservées à quelques élus. Voici un extrait d’un traité écrit par Raphaël Bardet à ce sujet :

« […] En effet, tout comme pour les capacités physiques ou mentales, les liens de la Toile entre un individu et l’Arcane ne sont pas toujours en nombre ou en concentration égale, ni de la même solidité. On explique ainsi le phénomène d’arcanistes « innés » et « scolaires »; qui eux, ces derniers, ne donneront jamais de grands magiciens. »

Les titres de noblesses sont hiérarchisés de la sorte :

Thaumaturge

Seigneur en règle de la Confrérie, le Thaumaturge est considéré comme le plus puissant et le plus sage et connaissant des habitants. C’est lui qui nomme les Aurores.

Aurore

Gens de tête et de caractère, les Aurores sont les oreilles et les mains du Thaumaturge partout en sa seigneurie et ailleurs. C’est souvent eux qui seront responsables, directement ou par délégation, des relations avec Hyden et les autres seigneuries.

Grand Bogatyr

Anciens Bogatyrs, les Grands Bogatyrs occupent des places de dirigeants et s’occupent des innombrables quartiers d’Andrave.

Bogatyr

Magiciens et guerriers, les Bogatyrs se démarquent par leur déstabilisante habilité, tant avec les mots qu’avec la magie et la lame.

Disciple

Grand magiciens, honnêtes alchimistes et bibliothécaires, les Disciples sont en voie de prouver la valeur de leur sang et de leur magie chez les Markeliens.

Titre spécial d’Oeil de Vorokhev

Certaines personnes de grande influence, amis de Markelus, peuvent recevoir le titre spécial d’Oeil de Vorokhev, qui s’apparente à celui d’Aurore, mais sans les terres qui viennent avec. Les yeux de Vorokhev sont grandement respectés partout au sein de la Confrérie.

Grandes familles

Les Badar

Famille naine ancestrale traditionaliste originaire de Dum’Badar. Elle croit fermement à une bonne balance, dans la vie, entre la fête et le travail. Le Grand Bogatyr Logan Badar en est le chef.

Les Bardet

Famille originaire du Yarbield en Twyden, ils sont reconnus pour leur amour de la magie et de l’enseignement. L’Aurore Raphaël Bardet en est le chef.

Les Bronas

Famille d’origine argylienne fortement axée sur le prestige et l’importance de l’apparence. Le grand mage Grégoire Bronas en est le chef.

Les Offgen

Famille d’origine argylienne prospère et bureaucrate. L’Aurore Testinar Offgen en est le chef.

Les Triggsvasen

Famille entreprenante d’origine argylienne; elle est reconnue pour sa recherche de la vérité. Elle est présentement sans chef suite à la mort du Grand Bogatyr Sasha Triggsvasen.

Les Vorokhev

Famille d’origine argylienne, elle est l’élite de l’élite magicienne et guerrière. Le Thaumaturge Markelus Vorokhev en est le chef.

Les Wolkoff

Famille d’orgine argylienne issue d’une longue lignée de tacticiens militaires et de stratèges. Le Bogatyr déchu Vladislav Wolkoff en était le chef avant son incarcération et son décès.

Les Kirov

Louri Andropovich Kirov a été nommé récemment Oeil de Vorokhev. Cette famille venue récemment d’Argyle est là pour représenter la principauté en Bélénos.

Commerce

La Confrérie exporte beaucoup de pierres précieuses, plusieurs artefacts magiques rares et des éléments réactifs vers l’extérieur de Bélénos. Les mines sous Andrave et Dum’Badar sont riches en métaux rares qui constituent le seul, mais très lucratif, revenu des Markeliens.

Militaire

Les soldats de Markelus ont toujours été peu nombreux, mais extrêmement habiles et efficaces sur un champ de bataille. Alliant avec audace magie et art guerrier, chacun peut facilement prendre plusieurs adversaires à la fois, et parer les forces archères ennemies avec des sortilèges à distance.

Religion

Au sein de la Confrérie, une dynamique religieuse peu commune s’est installée depuis quelques années. Le culte de Mak’Udar y avait toujours été présent, puisque Andrave a majoritairement été construite par des nains venus de l’est. Mais puisque c’est le grand conseiller de Markelus, Raphaël Bardet, qui avait aidé Sylva à prendre contrôle de l’aspect de la magie au panthéon, les Markeliens ont eu tôt fait de délaisser Céleste et de réorienter leurs prières vers la déesse elfique. Une étonnante mais fonctionnelle alliance de Sylva et de Mak’Udar fait donc office de culte.
Les autres cultes divins y sont tolérés, mais jamais acceptés; pour les frères de Markelus, il n’y a que la magie qui compte, et la magie a besoin de fondations de pierres solides, et de guides spirituels infaillibles, et il n’y a que Mak’Udar et Sylva qui permettent cela.

Deux grand ordres religieux représentent les cultes :

Les Lumières de Sylva

Ordre créé par Raphaël Bardet, il regroupe les magiciens vénérant Sylva qui se font un devoir de partager le culte aux autres magiciens, et de lutter corps et âme contre la nécromancie et contre l’avarice d’Amaï’ra.

Les Runes de Mak’Udar

Ce regroupement religieux a comme mission de réunir les suivants de Sylva et de Mak’Udar, il est inspiré par l’ancienne grande amitié entre ce dernier et Valliandur, avant le premier affrontement des immortels.

Magie

La magie a une place de choix chez les Markeliens; c’est elle qui régit tous les modes de fonctionnement de la Confrérie. Le Thaumaturge est lui-même un très grand magicien, et tous les nobles de la Confrérie sont au moins capables de lire couramment l’arcanique. L’Aurore Raphaël Bardet est d’ailleurs un grand chercheur qui rédige régulièrement des essais sur la magie arcanique.

Il est donc évident que tous les magiciens de l’Ordre sont les bienvenus chez Markelus, pour échanger et discuter magie avec les Markeliens.

Fêtes

Célébration de la Rune Lumineuse : Fêtée lors de la dernière lune d’août, chaque année, la célébration de la Rune Lumineuse est une fête où mages et gens de foi de Sylva et de Mak’Udar chantent leur liberté et leur alliance.

Célébration de la santé : Dès la fin de l’hiver, après la fonte des dernières neiges, on célèbre la médecine magique elfique qui sut sauver les Markeliens de la mort certaine en 739.

Relations avec les autres seigneuries

Aurélius : Tendues – Depuis la séparation du Duché, le duc et le Thaumaturge entretiennent des relations froides et tendues, mais sans agressivité. Les magiciens s’entendent cependant bien et continuent de collaborer.

Solèce : Neutres – La Confrérie ne fait que très peu affaire avec Solèce, sinon pour ce qui se passe à Hyden.

Griffe de l’Ouest : Cordiales – Depuis que les Argyliens qui vivaient dans la Griffe ont rejoint Markelus, et depuis le départ de Sryou, les relations sont bonnes.

Terra Homines : Neutres – Les Markeliens n’entendent jamais parler d’eux.

Conclave Impérial : Ennemis – Ces priants de démons méritent la mort. Markelus est en lutte éternelle contre les démons, particulièrement Amaï’ra et Noctave.

Terres Maudites : Ennemis – Ces créatures sont certes dangereuses, mais ne sont pas la préoccupation principale du Thaumaturge.

La Redoute : Neutres – N’ayant jamais levé le poing contre la Confrérie, Markelus n’a que faire de Marniet.

Eseldorf : Ennemis (paix) – La violence qu’entretiennent les gens d’Eseldorf face à la magie en ont toujours fait des ennemis naturels. Les derniers affrontements remontent cependant à la trahison de Vladislav Wolkoff.