Sous-section

    Royaume souterrain (Amaï)

    Les Amaï’s

    Histoire récente

    La guerre contre l’Aurélius (pour les événements plus précis, voir le document sur les actions des principaux participants)

    Le Conclave Impérial lance son offensive contre l’Aurélius et Markélus, en 754 le duc de l’Aurélius meurt et les Amaï’s rentrent profondément dans l’Aurélius .

    Dagoth envahi le conclave côté Sorvania, car le Conclave Impérial refuse de lui jurer allégeance.

    Les Sorvaniens abandonnent la lutte contre Aurélius et Markélus pour se retourner contre les forces de Dagoth sans envoyer (ou messager mort) de message aux Amaï’s qui se retrouve seuls. La controverse est toujours présente.

    L’offensive des Amaï’s se poursuit, mais les troupes de l’Aurélius , renforcer par les très nombreux réfugiés provenant de l’Est de Bélénos contournent les Amaï’s et menacent de les encercler. Les Amaï’s réalisent que les Sorvaniens ne sont plus sur leur flanc droit et ils se replient vers Andrave qu’ils attaquent pour se retrouver en position de force. Les forces de Markélus et d’Amaury attaquent à la fois de l’intérieur et assiègent l’extérieur en 755.

    La bataille d’Andrave semble vouloir s’éterniser, mais peu à peu les morts Amaï’s s’accumulent. Devant l’ampleur de la défaite possible, les matriarches vont envoyer une délégation diplomatique pour tenter de négocier avec Dagoth une alliance et l’envoi d’une armée de renforts pour briser le siège. Dagoth fait traîner les discussions pour placer les Amaï’s en position de faiblesse.

    Les Rothes Hessakhs (troupes esclaves Amaï’s mené par Almalaster) et les Tah’entil Lorulmnest (mené par le général orc Rânaak fidèle aux Amaï’s ) se dégagent des troupes de l’Aurélius dans les collines hurlantes pour porter secours aux Amaï’s . Almalaster tente de faire défection pour joindre Dagoth et sauver sa peau. Les Tah’entil Lorulmnest eurent vent de ceci et tuèrent les leaders de cette mutinerie et rameutent tous les troupes des deux armées pour briser le siège.

    Profitant de cette diversion et de l’effet de surprise, Markélus est tué; les Amaï’s et leurs troupes d’esclaves s’échappent de la ville assiégée avec des pertes énormes. Environ 80% des Amaï’s sont morts et près de 70% des esclaves et khalassevs.

    Dagoth leur propose de plier le genou et de venir le rejoindre du côté est du fleuve. Les matriarches tergiversent. Elles tentent de gagner du temps, et d’épuiser l’Aurélius . Les Amaï’s et leurs troupes khalassevs font des actions de retardement, mais les renforts de l’Aurélius semblent sans fin. Les matriarches préparent l’impensable : le retrait de la capitale. Elles font le pacte dit de Bran Worge Quarth. Ainsi, elles acceptent de mettre leurs différends de côtés pour restaurer un jour la puissance des Amaï’s en Bélénos et revenir à Bran Worge Quarth. Ils piègent la ville, retirent leurs troupes à l’exception de la maison de l’Harmonie des Cordes qui se battra seule pour retarder les forces de l’Aurélius quitte à se battre maison pour maison pour ensuite faire exploser le tout et entraîner un maximum de troupes avec elles. Pendant que les troupes de l’Aurélius se déploient dans la ville, les Amaï’s tentent une dernière offensive pour les encercler dans Bran Worge Quarth, mais l’offensive tourne court tant il y a disproportion des forces ce qui n’empêche pas les troupes de l’Aurélius de subir des pertes importantes quand les bâtiments piégés explosèrent. La capitale fut en partie détruite et l’onde de chocs provoque des éboulements condamnant des tunnels et en ouvrant d’autres.

    Pendant ce temps, les 3 autres matriarches (Source Rouge, Everthyl et 5 flammes obscures déplacent leur capitale en un endroit secret sous terre (la Basilique d’Or’mathianne (située sous l’Aurélius )et profitant de leurs réseaux disparaissent aux yeux des troupes de l’Aurélius feignant ainsi une défaite totale et une possible fuite vers les montagnes noires. L’impératrice Araka reprend les commandes de sa maison puisque son titre d’impératrice ne fait plus de sens. Les tunnels menant aux montagnes noires sont condamnés par les dernières forces de la maison de l’harmonie des cordes qui retournent aux montagnes noires.

    Les Amaï’s s’enterrent et disparaissent de la surface. Profitant de ce répit, les matriarches terminent leurs pourparlers avec Dagoth en 756 et les matriarches acceptent de plier le genou (dans leur tête, il s’agit d’une situation temporaire destinée à gagner du temps pour mieux se relever). Les Sorvaniens signent aussi à Caltagrad une entente séparée.

    Conformément à leur entente, les Amaï’s reçoivent de Dagoth = http://www.terres-de-belenos.com/encyclopedie/belenos/royaume-de-dagoth /, en échange de leur allégeance, le territoireau sud de Bélénos qui allait devenir le comté de Prospérance et de Fort Tremblant. Ils explorent des tunnels et avec des travaux mineurs ils réussissent à lier la basilique et leur territoire près de Lancedor. Le sous-sol de Lancedor est aussi propice à l’établissement d’Amaï’s via un réseau de petites cavernes.

    Seuls les troupes des Tal’hentil Lorulmnest et des Rothes hessakh demeurent en place et visibles. La disparation des Amaï’s et la prise de pouvoir par leurs soit-disant esclaves entretienne le mystère : les esclaves ont-ils fait défection au profit de Dagoth et les Amaï’s repartis dans les montagnes noires? Nul ne le sait et cela plaît aux Amaï’s . Entre-temps, les Amaï’s ont mis sur pied un empire souterrain, manipulant dans les coulisses et s’arrogeant de plus en plus de pouvoir politique et économique dans le royaume de Dagoth = http://www.terres-de-belenos.com/encyclopedie/belenos/royaume-de-dagoth /

    La fermeture des tunnels vers les montagnes noirs a tari l’arrivée de renforts, mais les forces esclaves/khalassevs se refont rapidement grâce aux marchés aux esclaves de Dagoth = http://www.terres-de-belenos.com/encyclopedie/belenos/royaume-de-dagoth /.

    La situation actuelle des Amaï’s

    Géographie :

    Les tunnels explorés lient la Basilique d’Or’mathianne (située sous l’Aurélius ) à Lancedor (après quelques travaux) et un autre chemin est ouvert pour se reconnecter avec les montagnes noires (après 10 ans de travail nécessitant de nombreux esclaves expliquant ainsi l’intérêt décuplés pour le marché des esclaves) D’autres travaux sont en cours pour créer un débouché dans l’Aurélius tout en gardant caché la Basilique, mais cela sera long.

    La Basilique et ses bâtiments attenants servent de nouvelle capitale. Le tout est maintenu secret. La majorité des elfes noirs y sont ou dans le réseau de cavernes entre Fortsand, Lancedor et la Basilique.

    Les Amaï’s contrôlent via, leur comtes, les territoires de Prospérance et Fort-Tremblant. Ils ont aussi mis la main indirectement (et ce sans que ce dernier le sache réellement), sur le comté de Morétoile. Le tout réuni sous le duché de Forcet.

    Le comté de Prospérance est mené par Rânaak et est reconnu pour pour ses esclaves travaillants et pour ses forces militaires surveillant à la fois la cour elfique, l’empire de Twyden et le royaume de l’Aurélius .

    Le comté de Fort-Tremblant est mené par Lobran Rangard est reconnu pour sa production de produits de base en exploitation massive concurrençant le comté des Grands Moulins

    Le comté de Morétoile est mené par Esteban de Montignaux et est reconnu pour ses « écoles » de formation d’esclaves

    Le tout forme le duché de Forcet

    Armée :

    Les forces militaires sont en pleine reconstruction et la conversion des troupes d’occupation de Dagoth est en cours. Leurs leaders sont remplacés les uns après les autres pour des sujets plus loyaux aux Amaï’s . Le noyautage avait déjà commencé depuis quelques années. Pour l’instant, les troupes purement Amaï’s ne se sont lancés dans des vagues d’assassinats, de kidnapping (avec demandes de rançons) tant pour l’argent que pour l’entraînement des ses troupes. Le but est d’entraîner de nouveaux soldats appelés à prendre le commandement dans un futur à moyen terme. Mais pour l’instant, les troupes esclaves ou khalassevs sont plus nombreuses et s’occupent de la défense en surface dans les comtés de Fort-Tremblant et Prospérance. Les elfes noirs sont redevenus subtils et veulent ainsi réinstaurer la peur. Ils veulent frapper où ils veulent, quand ils veulent et disparaître. Dagoth ne fait pas encore les frais de cela. Ils jouent la carte du respect du suzerain… pour l’instant…

    Il y a 3 unités Amaï’s (Jak’li ayant leur propre personnalité et leur propre général (A’ni) : les Piquiers noirs : commandé par Shar Fey-Tor(maison Everthyl), Lames d’Amaï’ra commandé par Hatch’net Do’Nata(maison source rouge) les Archers Sanglants commandé par Xerviss Sun’Hek (maison des 5 flammes obscures). Pour les seconder, il y a les capitaines (Venta’kyorl) de la cie d’élite qui ne sont jamais issu de la même maison que le général. Il y a aussi les leaders des cohortes (Ventash’ma). Il y a aussi une unité d’élite de khalassev, les chasseurs noirs, jadis commandé par le général devenu comte, Rânaak. Ceux-ci sont principalement des tirailleurs et des shamans, mais une cohorte d’Amaï’s les accompagne. Ils sont commandés par Mokaar, noir esprit, un gobelin. Ils s’entraînent aussi avec les troupes de Dagoth pour mieux les trahir

    Chacune des maisons n’est autorisée qu’à posséder 20 gardes pour éviter que l’une puisse écraser une autre

    Politique et sociale :

    L’abandon de la capitale et le serment de Bran Worge quarth bouleversa profondément les Amaï’s de Bran Wor’ge Quarth et induit des changements dans leur société. On y réfère en tant qu’« Unsilanon zhennu » : la grande catastrophe. Cela ne fut pas apparent tout de suite, mais au cours des années après la défaite, plusieurs changements furent notables. Le relatif abandon des montagnes noires et le traumatisme de la défaite créa un sentiment de différences entre les Amaï’s de Bran Worge Quarth et ceux des montagnes noires.

    On peut noter quelques différences. Parmi celles-ci, la méfiance entre les maisons diminua de par la nécessité de travailler ensemble vers un but commun (diminuée, pas absente). Elles se sont jurées Nar’harcan (vendetta) contre l’Aurélius et Dagoth = http://www.terres-de-belenos.com/encyclopedie/belenos/royaume-de-dagoth /. Il y a une plus grande acceptation et confiance envers les esclaves/khalassevs ayant combattu loyalement contre l’Aurélius . Ainsi le pouvoir des khalassevs a augmenté dans la société. De manière générale, les préjugés envers les autres races ont baissé (surtout auprès de leurs propres troupes). Ils ont saignés et sont morts ensembles, cela a crée des liens. Ils ont plus de respect envers les autres races, mais se croient toujours supérieurs.

    La structure politique est moins axé sur les gains à court terme et l’humiliation des autres maisons. Plus de collaboration, mais la présence de mécanismes de contre-poids tant politiques que militaires, trahit une méfiance toujours présente. Ex. mécanique de veto et de bris de veto; général et capitaine des Jak’li ne venant pas de la même maison. L’armée fut davantage mise en commun et professionnalisation de l’armée, mais dont les unités sont capables d’opérations indépendantes les unes des autres. La guerre se fera à petite échelle par des troupes surentraînées et multi-armes. Les esclaves et khalassevs continuent de servir d’infanterie, mais ils ne sont plus sacrifiés inutilement.

    Des réformes politiques et militaires ont occupé beaucoup les elfes noirs dans les dernières années d’où leur absence sur le devant de la scène Bélénoise. Les 3 matriarches du serment de Bran Worge Quarth ont mis sur pied un Triumvirat chacune prenant le leadership dans leur domaine respectif : source rouge : arcanique/savoir; Everthyl : commerce et espionnage; 5 flammes obscures : religieux. L’identité des matriarches dirigeantes doit demeurer secrète et tous y rèfèrent comme le Triumvirat. La maison de l’Harmonie des Cordes a été décimée et les rares rescapés sont repartis une fois les tunnels réouverts par ordre de leur matriarche des montagnes noires. Seule une poignée est restée dont la majorité servent comme garde rapprochée des 3 matriarches (Varn Kyorl) et ainsi évité qu’elles se trahissent. Tout les membres de cette maison sont tenu en haute estime puisqu’elle sacrifia la majorité de ses troupes pour la survie des Amaï’s contre l’Aurélius .

    La structure politique

    Triumvirat (détient le pouvoir exécutif):

    Al’Trya Dal Phish, matriarche de la maison de la source rouge

    Araka, la veuve rouge, matriarche de la maison des 5 flammes obscures (suite au décès de la matriarche Tanthalla Leniel dans la destruction de Bran Worge Quarth).

    Shynrraia Everthyl, matriarche de la maison Everthyl

    Conseil du Triumvirat

    1. Membres votants :
      1. At’Trya Dal Phish
      2. Araka la veuve rouge
      3. Shynrraia Everthyl
      4. Sut’Rinos Hoctar (général elfe noire du Varn Kyorl)
      5. Rânaak (comte de Prospérance)
      6. Lobran Rangard (comte de Fort-Tremblant)
      7. Laelfrin De’sek (ambassadeur auprès des autorités du royaume)
    2. Membres consultatifs
      1. Ur’meth Y Raya, meldrinn’e (grande prêtresse) de la basilique Or’Mathianne,
      2. Lesaonar Myrrelyl ,Ust M’elzar (1er mage; nommé par ses pairs)
      3. Seldszar Auvir, Ust Velg’larn (1er assassin; nommé par ses pairs) :
      4. Nadal Gona’quar, Rothe Jabbuk (maître des esclaves, gère les chantiers et la main d’œuvre)
      5. Dualgoth Fey-rar, Ust Lalmurar (1er alchimiste; nommé par ses pairs)
      6. Jybrith Do’Sek, Sil’in (noblesse administrative, nommée par ses pairs)
    1. Fonctionnement
      1. Seuls les votants ont le pouvoir décisionnel, les consultatifs donnent leurs avis en temps qu’experts
      2. Les décisions sont prises à la majorité
      3. 2 matriarches peuvent imposer un veto sur toute proposition
      4. Ce veto peut être brisé par la procédure de Lassrin : la matriarche n’ayant pas posé son veto peut demander aux membres consultatifs leur vote et si tous les membres consultatifs votent dans son sens, le veto est brisé.

    Objectifs :

    1. Les maisons (en particulier les matriarches) veulent redorer leurs blasons respectifs et celui des Amaï’s car leur défaite a collectivement entâché leur bilan et réputation
    2. Faire payer à l’Aurélius et à Dagoth l’affront subi (dans cet ordre).
    3. Tirer profit de la « générosité » de Dagoth pour mettre la main sur plus de territoire (et ainsi augmenter sa puissance)
    4. À long terme, redevenir indépendant et une puissance crainte.

    Moyens :

    1. Faire rentrer des sommes d’argent importante via le commerce surtout esclaves et poison
    2. Assassinat et opérations furtives contre les ennemis
    3. Cacher ses intentions et frapper lorsque la situation sera favorable