Sous-section

    [Archive] Terra Homines

    Cette page n’est plus d’actualité dans l’histoire de Bélénos. Il s’agit d’une archive historique.

    Valeurs de la seigneurie :

    -L’Homme : La suprématie sera atteinte par la perfection de l’Homme dans tous les domaines. Tout habitant de Terra Homines doit se montrer à la hauteur et bien représenter la race humaine.

    -L’honneur et la vérité : Chaque habitant se doit d’avoir un code d’honneur strict devant tous les autres hommes et de ne jamais leur mentir.

    -Fierté et Protection : Chaque habitant se doit d’être fier et de toujours vouloir défendre son honneur et la patrie.

    -Sans pitié : Tous se doivent d’être sans pitié et durs envers l’ennemi, aucun habitant ne doit s’adoucir devant les paroles d’un ennemi potentiel.

    -L’apprentissage dans la souffrance : Personne n’apprend en grandissant dans la douceur, tous se doivent d’avoir un parcours difficile et douloureux afin de se modeler un avenir solide.

    Histoire

    [à écrire]

    Géographie

    Terre Homines est une petite seigneurie en termes de superficie, elle est entourée au nord par la Griffe de l’Ouest et à l’est le grand territoire elfique qu’est la Cour elfique. À l’ouest et au sud, toute la frontière du territoire longe l’Alliance de Solèce. Le territoire est extrêmement plat et on n’y retrouve peu, voir pas, de dénivellement autre que des fosses creusées par l’homme.

    Population

    Terra Homines ne se complique pas les choses avec ses habitants, aucune race autre que l’humain n’est acceptée à l’intérieur des frontières de la seigneurie. Au travers de ces terres les hommes sont dispersés par petit hameaux d’agriculteurs qui cultivent la terre pour le bien de la seigneurie. On compte environ 500 hommes et femmes éparpillés un peu partout sur les terres. Pour ce qui est de Chastel-Blanc cependant, il y a près de 4000 hommes qui y habitent, quant aux villages d’Ulfheim et de Harvesbourg, on compte respectivement 300 et 1200 hommes dans chacun de ceux-ci.

    Lieux importants

    Chastel-Blanc :
    Capitale de la seigneurie, elle abrite la grande majorité des habitants. Cette ville a été conquise suite à un long siège qui a opposé les Galléonites de Bélénos aux armées aédonites de l’Alliance de Solèce. C’est le symbole d’une grande victoire pour les véritables partisans de l’élévation de l’humanité. Elle est constituée d’un mur en pierre peu élevé à l’extérieur, qui ceinture toute la ville. À l’intérieur de ce mur vit donc la très grande majorité de la population, on y retrouve aussi l’arène de combat et le marché local. Au centre de la ville un autre mur plus élevé que le premier ceinture une partie de la cité. À l’intérieur de cette fortification supplémentaire, on retrouve un temple dédié à Ayka, des arbres nouvellement plantés dans un lieu de rituel envers Gaea et finalement le grand monument en l’honneur de Galléon, bâti à même les pierres qui recouvraient son marteau. On trouve aussi en ce centre la demeure d’Annabella, les bâtiments de chacun des patriarches, ainsi que les habitations des trois chefs de cultes et de leurs aides.

    Harvesbourg :
    Harvesbourg est un village qui a été nommé en l’honneur du valeureux patriarche Harves Finnegan, qui a été tué en fonction à Hyden par des Aédonites impériaux. Centre même de toute la gestion agricole de la seigneurie, on retrouve à Harvesbourg une majorité de cultivateurs, mais aussi beaucoup de comptables et gestionnaires qui s’affairent à envoyer les vivres aux endroits appropriés. On y trouve également beaucoup d’entrepôts et de silos dans lesquels les ressources sont entreposées avant d’être envoyées. Une partie de la population est composée de soldats prêts à défendre le village et ses habitants. Un lieu de culte y est présent avec un prêtre pour chacune des religions de la triade.

    Ulfheim :
    Petit village à proximité de Chastel-Blanc, c’est en fait un lieu encore en construction qui sert à abriter les Ulfhednar, nouveau clan arrivé en Bélénos depuis peu. Il s’agit de huttes et maisons longues entourées par une barricade de bois.

    Politique

    La politique de Terra Homines est tout de même complexe pour une société se voulant à grande majorité martiale. Un(e) grand(e) patriarche/matriarche dirige la seigneurie, aidé d’un conseil de huit archos.

    Titres, grades, noblesse

    Terra Homines ne considère pas la noblesse comme quelque chose de valable, encore moins si elle est héréditaire. Cependant, certains grades et titres sont donnés en fonction des exploits qu’aura accomplis un individu.

    Grand(e) Patriarche/Matriarche :
    Il s’agit du dirigeant de la seigneurie, il prend toutes les décisions et gère le territoire.

    Patriarche :
    Il s’agit d’un chef de cohorte, entité militaire de Terra Homines.

    Chef de culte :
    Il s’agit d’un grand prêtre s’étant hissé en haut du clergé d’un des trois cultes de la triade (Galléon, Ayka et Gaea).

    Archos :
    Titre spirituel donné à un individu ayant atteint les sommets dans son domaine particulier, par exemple un forgeron s’étant démarqué par la qualité exceptionnelle de ses créations. Celui-ci sera alors enterré à de son décès, plutôt qu’inhumé.

    Commerce

    La grande majorité des ressources recueillies en Terra Homines sont gardées pour l’utilisation de la seigneurie, par contre elle exporte certains produits lorsqu’il y a un surplus qu’elle considère inutile. Une grande partie de l’économie transige par l’arène de combat située en Chastel-Blanc, en effet, une grande partie de la population, mais aussi beaucoup de gens de l’extérieur, s’y retrouvent souvent pour admirer les combattants. Les coûts d’entrée et d’hébergement remplissent les coffres de la seigneurie assez rapidement depuis la construction de cette arène.

    Militaire

    Sous la gouverne de la Grande Matriarche Annabella Sagürta, le conseil de guerre est composé des Patriarches et Matriarches des différentes Cohortes. Il existe à ce jour sept cohortes dans la seigneurie, une d’entre elle est campée près du secteur d’Hyden. Les décisions sont discutées en conseil, mais c’est la Grande Matriarche qui a le dernier mot.

    1. La cohorte d’Airain –patriarche : Théoval Malegan
    2. La cohorte d’Argent – patriarche : Erwan Perrëc
    3. La cohorte de Fer – patriarche : Vicinius l’Ombre
    4. La cohorte de Bronze – patriarche : Gaël Brigh
    5. La cohorte d’Ébène –patriarche : Deimos Arneson
    6. La cohorte de Jade – patriarche : Marcus Deorridh
    7. La cohorte d’Onyx – patriarche : Raibert Ehouarne

    Religion

    Sur les terres de Terra Homines, seuls trois dieux sont priés, on nomme l’union de ces trois divinités la Triade.

    Cette triade est un tout homogène composé de trois divinités unies par des liens forts : il s’agit de Galléon, Ayka et Gaea. Ces dieux régents des forces de la nature vivent en symbiose. Galléon le grand, dieu des hommes, race supérieure en Illimune, est le dieu de la tempête et mari d’Ayka. Cette dernière est la déesse vengeresse, elle prône un apprentissage par la souffrance et les épreuves, pour qu’une sélection naturelle des forts soient ainsi faite. C’est là que Gaea (la sœur de Galléon) intervient, elle est la roue de la vie et le cycle de la nature. Gaea est la pyramide de la chaîne alimentaire et au sommet de celle-ci se dresse l’homme, l’ultime prédateur. C’est ce cycle qui unit ces trois divinités sous le nom de Triade.

    Chacune des divinités a un chef de culte qui guide les suivants de chacun des cultes, trois lieux de cultes se trouvent dans Chastel-Blanc et tous les pratiquants de la triade y résident.

    Il faut mentionner qu’un seul dieu autre que la triade est respecté, mais non prié, il s’agit de Mak’Udar, dieu du travail, du combat et de l’honneur. Jamais un habitant ne le priera, mais il aura tout de même un respect pour les voyageurs, marchands ou diplomates le priant.

    Magie

    La magie est encore mal vue par un bon nombre d’habitants de Terra Homines, cependant elle est tout de même pratiquée par certaines personnes. Par contre, ces derniers sont encadrés de façon très stricte et doivent constamment démontrer leur habileté à contrôler les pulsions qui peuvent mener à la nécromancie. Malgré qu’elle soit pratiquée par certains marginaux, on ne fait jamais la promotion de la magie auprès des enfants et l’éducation n’en parle pas, souvent c’est seulement une fois adulte que certains s’y intéresseront s’ils ont été témoins de sorts arcaniques. La magie arcanique est interdite au sein de l’arène, si elle y est utilisée il peut en résulter la peine de mort.

    Fêtes, occassions, activités

    Anniversaire de déification de Galléon (20 mai de chaque année)
    Une fois par année est organisée une compétition où chaque homme souhaitant prendre une femme doit participer. Course, lancé du poids, concours d’adresse, jeux de stratégie, tout pour mesurer la valeur d’un homme y est. Le concours dure trois jours et une ambiance de fête règne dans la cité pendant ces journées. Le nombre de participants est comptabilisé et le nombre de vainqueurs est choisi en conséquence. Seulement la moitié des participants, ceux ayant le mieux performé, recevront le droit et privilège de prendre femme. Les autres devront attendre un an avant de repasser les tests et ils devront s’entraîner en conséquence. Ainsi, seuls les plus méritants des hommes ont le privilège de procréer, ce qui crée des enfants plus forts et donc, une race encore meilleure.

    Justice

    La justice est assez simple en Terra Homines, les présumés criminels sont amenés devant Annabella et son conseil et ceux-ci enquêtent sur l’individu; s’il est jugé coupable un châtiment est choisi en fonction de la faute.

    Relations avec les autres seigneuries

    Aurélius : Neutres/tendues – Des Aédonites en grande majorité, il y a des tensions entre les deux seigneuries, mais il y a eu très peu de rencontres entre celles-ci.

    Markelus : Neutres – Les deux seigneuries n’ont pas réellement d’histoires notables à prendre en compte.

    Solèce : Ennemis (paix) – Ce sont des Aédonites, ils ont mal pris la conquête de Chastel-Blanc par les forces de Terra Homines et les tensions sont palpables, mais aucun des deux camps n’ose faire un geste pour ne pas causer morts d’hommes inutilement.

    Eseldorf : Alliés – Terra Homines voit Eseldorf comme une cité droite et juste.

    Conclave Impérial : Ennemis – La seigneurie composée d’elfes noirs et de morts-vivants est vue comme une menace.

    Terres Maudites : Ennemis – Le chaos y régnant tellement, les Terres maudites sont considérées comme dangereuses, mais très peu comme une menace.

    La Redoute Marniet : Ennemis – Nouvellement affichés comme démonistes, la Redoute n’est pas vue comme une menace, malgré que Solèce se doit de protéger les terres de ces traîtres.

    Griffe de l’Ouest : Neutres/tendues – Une seigneurie remplie d’elfes. Sans qu’ils méritent la mort, Terra Homines les voit d’un mauvais œil, qui plus est ce sont leurs voisins du nord.