Sous-section

    Faction : Rakashan

    Cette page n’est plus d’actualité dans l’histoire de Bélénos. Il s’agit d’une archive historique.

    Sphère d’influence : Militaire

    Ils dirigent une partie des Terres Maudites, Rakash divise une parti du pouvoir de Dagoth, protégeant le territoire des forces aédonites de Solèce. Il sont principalement vouer à la guerre ce qui fait d’eux une troupe redoutable que peu osent défier sur leur territoire.

    Cela fait plusieurs années déjà que l’Alliance de Solèce ont chassé les orcs rakashans de leur ancienne capitale de Kolthren. En effet, à la fin du mois d’octobre 745, les provinces de la Confédération d’Orion, du Fief Marniet et de l’Armée du Pénitent formèrent alors l’Alliance de Solèce et lancèrent une vaste offensive concertée sur les Territoires Rakashans situés au Nord de Bélénos. Ayant déjà amené à la vie leur ancienne déité maléfique, Ottor-Kom, les orcs ne virent pas la pertinence de résister agressivement à la nouvelle alliance. Bien que fiers et courageux, Rakhas et Shen Fulaa (le grand shaman des terres) décidèrent de quitter leurs marais putride afin d’éviter un combat beaucoup trop lourds en conséquences.

    L’exil
    C’est donc un exil qui s’ensuivit, passant sans lutte à travers les troupes de l’Armée du Pénitent qui les attendaient à l’Est, les exilés Rakashans se dirigèrent par milliers vers les frontières de l’Éclipse d’Airain, ancienne seigneurie vouée à Galléon et à Ayka. Aucunement préparés à l’arrivée massive de ces farouches orcs alpha, les postes frontaliers de l’Éclipse d’Airain tombèrent les uns après les autres, laissant sans défense le cœur de la seigneurie. Face à cette menace hors du commun, les habitants humains de la région désertèrent rapidement leurs terres et se dirigèrent eux-mêmes vers les terres plus accueillantes d’Eseldorf. C’est ainsi que, en moins de deux semaines, les hordes vertes avaient complètement traversé l’Éclipse d’Airain, laissant derrière elles un sillage de dévastation et de désolation. Malgré le faible nombre de pertes dans les camps de chacun des belligérants, ce passage avait complètement rayé de la carte la seigneurie galléonite et aykienne.

    Nouvelle terre
    Vers la mi-novembre, la horde dirigée par Rakhas parvînt à la frontière septentrionale des Terres Maudites. Sans demander permission, les orcs pénétrèrent dans les marais sombres détenus par les clans d’orcs « inférieurs », de gobelins et d’hommes-rats. Contre toutes attentes, Dagoth, dirigeant l’imposante armée de la Fosse, ne réagit guère. Cette inaction laissa Rakhas et ses guerriers mener une lutte violente et sanglante aux habitants du marais de Seriann qu’il estimait indignes. L’entreprise commença avec la soumission du clan Kal’Boom, constitué majoritairement de gobelins vénérant Goldo. Puis, devant leur résistance, ils anéantirent les orcs des tribus de l’Est, s’appropriant par le fait même leur territoire. Au début du mois de décembre, la seigneurie était littéralement coupée en deux : dans la Fosse et les environs, les fidèles de Dagoth s’établissaient de plus en plus, tandis que dans les forêts et les marais les plus ténébreux s’affermissait l’autorité de Rakhas.

    La division des terres
    Lorsque finalement Dagoth et Rakhas se rencontrèrent en personne le 6 décembre 745, ils n’eurent qu’à officialiser la situation. Chacun respectant la force et la réputation de l’autre, ils consentirent à une entente simple : Dagoth règnerait sur tous les sujets de la Fosse et des environs, tandis que Rakhas et ses orcs se chargeraient des forêts et des marais.

    Valeurs de la Faction :

    Liberté : Les rakashan n’aiment pas être soumis à quelconque autorité, leur indépendance est farouchement défendu.

    Honneur guerrière : Dans le combat les plus dignes en ressortent vivants. Un duel juste et honorable, mais sanglant est l’idéal pour déterminer le supérieur.

    Unité : Les rakashans se considèrent très liés les uns aux autres.