Sous-section

    Ottor-Kom

    L’abominable Ottor-Kom est le penchant tribal des démonistes. Amas monstrueux d’âmes en peine, il a su saisir son dû lorsque Irmondul et Morgh s’affrontèrent pour le contrôle des orcs. Absorbant l’énergie dégagée par les blessures de l’un et de l’autre, il dévora les démons affaiblis. Il est un démon obscur pour les shamans vénérant les esprits les plus féroces et les plus sombres, de même que pour les orcs tribaux. Il est le terrible patron des esprits des morts et non des morts-vivants, qu’il voit comme des esprits emprisonnés, coupés de le rejoindre et de le nourrir.

    Histoire

    Ottor-Kom est un jeune démon. Même si son nom résonne au nord des monts remparts depuis plusieurs siècles grâce aux terribles orcs Rakashans. Avant son avènement au statut de démon à part entière, Ottor-Kom était en effet considéré comme une simple manifestation de Morgh auprès des Rakashans. Il était alors vénéré comme le dévoreur d’esprits, le destructeur du monde à venir qui, le jour où les Rakashans parviendraient à lui offrir suffisamment d’âmes en sacrifice, se réveillerait et apporterait la désolation sur le monde. Ainsi, jusqu’en 745, tous croyaient qu’il ne s’agissait là que d’un mythe inventé par les shamans orcs afin de tenter d’organiser leurs fidèles.

    Or, à la fin de l’été 745, suite aux manipulations de Chaos, les démons de la mutation et de la pestilence Morgh et Irmondul furent subitement affaiblis. Simultanément, les orcs Rakashans de Bélénos et d’ailleurs commencèrent une vaste campagne suicidaire de destruction visant à donner à leur sinistre déité l’énergie nécessaire pour intervenir. Contre toute attente, l’opération fonctionna et, avant même que l’on ne sache ce qui se produisait, Ottor-Kom avait dévoré Morgh et Irmondul. Fort de ses nouveaux pouvoirs, il devenait alors le nouveau démon des âmes perdues et des abominations. Heureusement, si la prophétie des Rakashans s’est avérée véridique, elle ne s’est toutefois pas encore achevée par l’anéantissement du monde.

    Encore aujourd’hui, l’origine réelle d’Ottor-Kom demeure floue. Qu’est-il précisément? Une créature horrible du début des temps étant parvenu au statut de démon? Une énergie engendrée de toutes pièces par les fanatiques Rakashans? Malgré ces divers questionnements, les faits restent les mêmes : Ottor-Kom est le terrible successeur de Morgh et d’Irmondul et la limite de ses pouvoirs n’a guère encore été trouvée…

    Dogmes et préceptes

    Portfolio : Les esprits tourmentés, le sacrifice aveugle, les rites sauvages, les monstruosités.

    Symbole : Un sombre totem

    Préceptes :

    I. Le cycle des morts: Je suis l’ultime abysse des trépassés. Je suis le dévoreur, le transformateur. Le cycle de la mort est trop lent ; tu te dois de l’accélérer en m’offrant les âmes de ceux qui ignorent la vérité. Offre moi ce qui est pur afin qu’à jamais il devienne corruption en mon être, car les corrompus obéissent à ceux qui me vénèrent.

    II. La grande tribu: Tous les mortels font partie d’une seule et même tribu. Qu’ils le veuillent ou non, tous finiront par me nourrir; Réunis les, de gré ou de force. Tu es le gardien des traditions tribales de ta partie de ce vaste monde. Protège ces traditions, répand les et honore ceux mourant au combat pour ma gloire. Au final, tous me serviront, que ce soit dans la vie ou dans la mort.

    III. Perturbateur du Cycle: Le Cycle de la nature est trop structuré, organisé. La force est dans le chaos, dans la mutation et dans la maladie. Sois le vecteur de la pestilence afin que se multiplient sur les landes les plus grandioses monstruosités jamais conçues. Fais d’Illimune mon second royaume ; une terre putride et maudite.

    Culte dans le monde

    Si un individu suffisamment fou souhaite débusquer des cultes voués à Ottor-Kom, il n’a qu’à rechercher les tribus de ce monde à l’exception des elfes sauvages. Depuis que le démon des âmes damnées a dévoré Morgh, la plupart des anciens cultistes de ce dernier se sont tournés vers lui. Ce faisant, de nombreux clans orcs ont affirmé leur affiliation au terrible Ottor-Kom et ont entrepris de lui offrir le plus grand nombre de sacrifices en guise de cadeaux.

    Hormis les orcs et les humains, d’autres types de fervents, habituellement rencontrés dans les Steppes désolées, adulent le Dévoreur. En premier lieu, toute abominations et créatures monstrueuses. est dite bien aimée d’Ottor-Kom. Certains shamans se sont aussi tournés vers Ottor-Kom pour se débarrasser des esprits incontrôlable ou indésirables. Ce faisant, les médiums voient en ce démon le père de la communication forcée avec le monde des morts.

    En somme, hormis chez les orcs et les clans organisés, il s’avère très difficile de trouver un culte structuré voué à Ottor-Kom. Certaine créatures tel que les gnolls ayant une existence voué à la chasse ont une forte tendance à se tourner au culte d’Ottor-Kom. Comme ces créatures n’ont pas de lieu de résidence permanente, il est très difficile de localiser de tel culte de manière précise.

    Culte à Bélénos

    C’est dans le royaume de Daggoth que le culte d’Ottor-kom y est le plus présent. Plus particulièrement la région autrefois dominé par la tribu Rakashans. Toutefois, les quelques elfes sauvages protégeant la griffe de l’ouest combattent activement le culte d’Ottor-kom.

    Célébrations et rituels

    informations à venir sous peu