Sous-section

    Golgoth

    Important : Golgoth n’accorde désormais des pouvoirs qu’à ceux réussissant une quête pour attirer son attention.

    Après s’être éloigné des mortels pour empêcher la domination de Chaos, Golgoth reste, depuis la création, celui qui maintient le fragile équilibre dans lequel les êtres d’Illimune vivent. Son jugement millénaire et absolu est certes critiqué mais a su préserver le monde de la destruction causée par Chaos. Il ne faut pas se méprendre, Golgoth n’est pas un dieu qui croit en l’équilibre. La balance bouge, et c’est normal, mais chaque événement est dans l’ordre des choses. Golgoth n’offre son pouvoir qu’à de très rares mortels. Ses suivants ont tendance à être retirés et contemplatifs.

    Histoire

    Comme plusieurs le savent, Golgoth fait partie des dieux originels, ceux qui existèrent au début des temps et qui créèrent tout ce qui existe, y compris les autres dieux. Il y en avait trois, représentant l’ordre, le chaos et la neutralité absolue. Bien entendu, Golgoth représentait la neutralité. Golgoth eut quelques enfants, comme son frère, mais il n’en eut pas autant et ses enfants sont presque tous morts sauf Gaea et Galléon. Lorsque l’armée des démons déferla sur les dieux, Golgoth ne fit absolument rien. Il laissait les choses aller, car c’est ainsi que les choses devaient être. Mais les choses dépassèrent les bornes et il se fâcha finalement. Il figea le temps et créa le Chaos tel que nous le connaissons, une sorte de dimension à part entière où les démons furent tous bannis. Plus le temps passait et plus les mortels oubliaient que Golgoth était un dieu de l’origine du monde. Cela ne le dérangea pas. En fait, pas grand chose ne le dérange. C’est aussi lui qui s’occupe depuis toujours de l’âme des mortels quand ceux-ci meurent, à moins que ceux-ci aient pactisé avec les démons. Dans ce cas, il laisse ces démons prendre leur dû, l’âme des mortels corrompus. Outre cela, il est comme le père des dieux. Tous le respectent et il les respecte tous. C’est lui qui décide la plupart des choses qui se passent dans le monde des dieux, même si les décisions sont souvent prises par son inaction et par rapport aux lois qu’il a instaurées après la Guerre des dieux. Il a interdit aux dieux d’enfanter et d’aller sur Terre. C’est lui qui a décidé qu’Usire, lors de sa mort, deviendrait le nouveau dieu de l’humanité au lieu de l’ancien dieu des hommes, Galléon. Par contre, c’est aussi par sa volonté que Galléon est éventuellement redevenu un dieu. Ainsi, il est un peu le patron des cieux, un patron qui regarde et juge seulement si les lois primaires sont brisées et ses motifs semblent toujours insondables.

    Depuis 745, l’ordre finement établi par Golgoth depuis des siècles connut un chamboulement majeur. Chaos, le dieu originel de la destruction et du changement, se libéra de sa prison temporelle et menaça l’ensemble de la création. Golgoth, fidèle à son habitude, demeura impassible face à cet événement historique. Bien sûr, ses prophètes et fidèles sillonnèrent Illimune afin de mobiliser les peuples, mais il fallut la destruction d’une multitude de dieux et de démons pour que leur dieu ne réagisse. À l’automne 745, on raconte ainsi que Golgoth se leva de nouveau de son trône immuable puis entraîna Chaos, enfin réveillé, dans un combat éternel qu’aucun des deux dieux originaux ne pourrait gagner. Selon certains érudits, cette lutte fratricide explique d’ailleurs la plus grande distance séparant Golgoth de ses fidèles.

    Dogmes et préceptes

    Avant l’éveil de Chaos, le rôle des fidèles de Golgoth était plutôt abstrait pour le commun des mortels : Veiller à la balance, empêcher que l’ordre prenne le pas sur le chaos et vice-versa, etc. Toutefois, depuis le retour de Chaos, Golgoth demande à ses suivants de répéter sur Illimune le même combat qui sévit encore aujourd’hui dans le panthéon : Débusquer les fanatiques de Chaos, les empêcher d’accomplir leurs méfaits et, si nécessaire, les annihiler. Effectivement, si chaque chose de la création tient un rôle précis, Chaos et ses fervents, doivent tout de même être arrêtés.

    Portfolio : La Balance, le maintient de la création, la lutte contre Chaos

    Symbole : Une Balance

    Préceptes :

    1. Golgoth est l’incarnation même de la neutralité : Toute créature et toute croyance existante a un rôle à jouer dans la balance, par la vie ou par la mort, même si elle ne le sait pas. Chaos et ceux qui s’attaquent à la création existent aussi pour une raison même si leurs plans doivent être contrés.
    2. La balance est universelle et vivante : La création doit être préservée et pour cela, il est inévitable et même souhaitable que la balance bouge sans atteindre un point de non-retour. La balance doit être vue de façon globale. Un seul événement ou un seul endroit n’est qu’un élément de cette balance. Pour la comprendre dans son ensemble, il faut imiter Golgoth et vivre en retrait du monde et l’observer de loin.
    3. La patience de Golgoth est infinie : Il faut laisser les choses bouger d’elles-mêmes et attendre le moment critique avant d’agir directement. La majorité des mortels ne vivront pas de tel moment même une seule fois dans leur courte vie. Mais lorsqu’il sera temps, la volonté de Golgoth sera accomplie et rien ne l’empêchera.

    Cultes dans le monde

    Les suivants de Golgoth sont des êtres très particuliers. Il est très difficile de prévoir leur comportement. Comme leur dieu, ils représentent la neutralité totale. Pour certaines personnes, cela est très difficile à concevoir. Plusieurs personnes ne comprennent tout simplement pas leur façon de penser. À vrai dire, plusieurs suivants de Golgoth ont de la difficulté à suivre cette voie et ne le font même que partiellement, appliquant le plus de neutralité possible dans leur vie. En ce qui concerne ceux qui appliquent une neutralité stricte, une balance, il arrive, dans les plus rares cas, de les voir changer de camp pendant une bataille. Cependant, ils ne sont pas tous aussi extrêmes. Pour eux, celui qui fait le mal n’est pas mieux que celui qui fait le bien; ils considèrent que l’un ne peut exister sans l’autre. C’est pourquoi les suivants de Golgoth s’assurent que les deux camps soient de force égale pour ne pas débalancer l’équilibre global d’Illimune. Ces suivants sont quand même rares, car ce genre de personnes ne se trouve pas partout. Golgoth est très sévère lorsqu’on parle de donner des pouvoirs à des mortels. C’est pourquoi les prêtres de Golgoth sont difficiles à trouver (surtout depuis 745)

    Souvent, les prêtres organisent des chasses aux nécromanciens. Les prêtres les chassent, car ils dérangent les morts, les réaniment à outrance et le font sans bonne raison. Les prêtres ne considèrent pas nécessairement mauvais de réanimer les morts, mais il faut avoir l’accord de Golgoth d’abord. Les âmes qui appartiennent à Golgoth ne doivent pas être dérangées à moins que celui-ci ne dise le contraire. Ce genre de comportement apporte souvent des conflits entre les prêtres de Golgoth et les suivants de Noctave. Néanmoins, cette tension avec Noctave n’est guère un dogme chez les Golgothiens, certains étant plus ouverts que d’autres aux différentes pratiques liées à la nécromancie.

    Aussi étonnant que cela puisse être, à Bélénos, le culte de Golgoth est relativement populaire. Cela s’explique peut-être par le fait que l’équilibre entre le bien et le mal est souvent perturbé, d’un côté ou de l’autre. Ainsi, beaucoup de suivants de Golgoth tentent de rétablir un certain équilibre entre ces deux forces. De plus, les Terres de Bélénos sont reconnues pour leur nombre incroyable de nécromanciens. Comme on le sait, plusieurs prêtres de Golgoth se méfient des pratiquants de l’art noir et c’est une autre raison qui explique le nombre grandissant des suivants du dieu originel en Bélénos (comme au sein du Conclave impérial, où les suivants de Golgoth surveillent à Frélus les nécromanciens). D’ailleurs, il y existe un ordre de templiers de Golgoth (établi près d’Héodim), ce qui n’est pas courant en Illimune, et, parfois, ils sont aussi très mal vus en ces terres. Les gens sont souvent ignorants et croient que ce sont des gens emplis de malice et capables de grands plans diaboliques simplement parce qu’ils ne donnent jamais vraiment de réponses claires aux questions. Golgoth semble même considéré comme un démon à certains endroits des terres (comme dans les Cités de l’Ordre), ce qui est évidemment contesté par les principaux intéressés.

    Ailleurs en Illimune, les Golgothiens sont beaucoup plus rares et dispersés. Certes, on retrouve plusieurs institutions un peu partout, mais celles-ci sont toujours minoritaires comparativement aux autres cultes nationaux. Parmi les temples les plus connus, on peut mentionner le temple de Drakis (Argyle), le temple Wyvernscale (Terres des Brumes), la bibliothèque monacale de Golgotha (Mont-Rempart) et même, sur un plan plus stratégique, les éclaireurs de Jade (Forêt de l’Oubli). Ces divers hauts-lieux entretiennent tous des liens entre eux, mais savent se montrer fort indépendants dans leur fonctionnement. S’ils parviennent à survivre, c’est souvent grâce à la bonne réputation qu’ils ont su acquérir au cours des années, servant par exemple de scribes officiels à de nombreux nobles et dirigeants d’Illimune.