Sous-section

    742

    Cette page n’est plus d’actualité dans l’histoire de Bélénos. Il s’agit d’une archive historique.

    Somaire :

    Le Feuillet d’Hyden, Mai 742

    Le Temple de Zelking

    Sang donneur de vie, Sang dernier souffle De la vie à la mort, la mort par la vie L’eau qui éteint le feu, l’homme qui boit l’eau Le feu qui brûle la forêt, la forêt qui renaît encore plus forte Bélénos qui renaît de ses cendres, une nouvelle nation est née

    L’ordre de Golgoth revient s’implanter en Bélénos dans ce qui fut autrefois nommé le temple de Golgoth. Ce sanc­tuaire portera maintenant le titre de Temple de Zelking en l’honneur d’un des grands prêtres fondateurs de notre ordre : Vokhev Zelking. Nous revenons en Hyden avec comme principale mission de rétablir l’équilibre en ces terres chao­tiques. Nous ferons tout en notre pouvoir pour aider les relations entre les forces du secteur du village d’Hyden afin de redonner la chance à cette nation de renaître de ses cendres. Pour ce faire, plusieurs traités de non-agression ont déjà été signés. Nous en profitons pour remercier de nombreux groupes ayant collaboré vers la voie de la stabilité. Quelques uns n’ont pas été encore signés ou certains auront probablement à être modifiés dans les mois à venir, c’est pourquoi il nous fera donc grand plaisir de vous accueillir dans notre sanctuaire de neutralité.

    Par le sang et par l’eau, que Golgoth soit avec vous!

    Père Alexandei de Rainbeault

     

    La magie est traître

    Toute cette histoire s’est passée alors que je me dirigeais vers les bois lorgnant au sud mes champs de rhubarbe. Je dirais qu’il était peut-être quatre heures passé la mi-journée. Alors que je coupais l’un de mes saules morts en raison d’une tempête de grêle de l’hiver dernier, j’ai apeuré une petite créature se faufiler entre deux bouleaux. Je me disais que c’était probablement un renard ou quelque chose du genre, mais, après avoir invoqué par quatre fois le bon nom d’Usire et m’être frotté les yeux, j’ai constaté que la chose était comme un petit humain, mais en plus rondelet et surtout en plus laid. C’était une espèce de nain miniature sans barbe.

    Je n’étais pas certain de ce que je voyais, mais, après quelques secondes à me dévisager, la créature s’est approchée de moi en bondissant. Bien sûr, je suis resté devant elle, attendant de voir ce qu’elle allait faire. Quand elle est arrivée à environ deux coudées de moi, elle s’est arrêtée, puis elle a commencé à me parler dans une langue bizarre. Bien évidemment, je n’ai rien compris. Puis, tout d’un coup, la petite chose a sortie d’une minuscule bourse attachée à sa taille. Par ma­gie, ce qui en émergea était un livre de la grandeur de l’être lui-même.

    C’est à ce moment-là que j’ai compris que j’étais mieux de prendre mes jambes à mon cou. Comme le disait mon grand-père Rudolph à La magie, c’est traître : si tu vois quelqu’un ouvrir un livre bizarre devant toi en pleine forêt, va-t-en. Suivant le conseil de mon aïeul, je sentis pendant ma course vers mes champs un pincement au postérieur. Me retournant, je vis que la petite chose était disparue, mais cela ne m’empêcha pas de continuer ma course. Ce n’est que rendu chez moi que je constatai l’origine du pincement : mon pantalon du côté gauche était carbonisé, comme si une flèche de feu l’avait frôlée.

    Je ne sais pas ce qu’était cette chose, mais elle est loin d’être commode. Si je prends mes quelques pié­cettes pour faire écrire ce récit, c’est que je veux faire passer la nouvelle : si vous croisez un petit être qua­si-obèse avec un gros livre, suivez le conseil de mon grand-père.

    Récit d’Alphonse Chauvier, cultivateur de la région d’Héodim

    Mis par écrit (et amélioré) par Jules Belafeste, scribe d’Héodim

    Le clan Nakamura

    Le clan Nakamura, nouvellement établit à Bélénos remercie chaleureusement les gens de l’Alliance du Roc pour leur accueil si chaleureux au banquet qui s’est déroulé dernièrement. Ce fut l’occasion idéale pour le clan de voir les groupes influent de Bélénos. Le seul fait regrettable est que nous n’ayons pas eu le temps de tous vous connaître personnellement.

    Nous espérons pouvoir remédier à cette situation dans les plus brefs délais. Mais tout d’abord nous profiterons de ce texte pour nous présenter. Le clan est composé majoritairement de samouraï et d’érudits provenant directement de la famille Nakamura. Le clan est natif de Shataï, plus précisément de la se­conde plus grande région qui est le Shimanokumi, le Pays des îles. Composé de 45 îles majeures et de centaines de plus petites, le Shimanokumi a une population bien moins grande que la partie continen­tale de l’Empire mais abrite une très grande diversité culturelle. La plus connue des îles, Hinotenoshima, l’Île de Feu, abrite un des deux seul grand volcan de Shataï. C’est la seule des très grandes îles où il y a une aussi forte activité volcanique mais un très grand nombre des petites îles sont d’origine volcanique et très instables géologiquement. Celle d’où vient le clan est nommé Ryukyu, et le clan y servait l’empereur depuis plusieurs générations.

    Alors quand Gohachiro (le Daymïo actuel, aupara­vant magistrat de l’île.) se rendit devant l’empereur au trône de Jade pour réaffirmer son désir de servir l’em­pereur en tant que Daymïo, celui-ci demanda au clan le plus grand des sacrifices, celui de quitter Shataï, possiblement à jamais, pour aller voir de leurs yeux les mythiques terres de l’est. C’est avec une humilité pleine de respect que Gohachiro s’empressa d’accep­ter. Et donc le clan partit avec le convoi impérial, mettant même sa force militaire au service de celles-ci.

    Le clan est bien content de voir la volonté des habi­tants de Bélénois de se structurer et s’organiser. Et il estime de son devoir d’apporter son soutient à cette ini­tiative, qui est nous en sommes surs le meilleur moyen de combattre le chaos qui a si longtemps régné sur les terres. Cependant nous sommes concerner par le sort réservé aux plus petits groupes et aux individus. En effet au banquet, une place très prédominante fut donné aux représentant des seigneurs de guerres. Mais nous espérons que les individus non-alignés à ceux-ci bénéficieront des mêmes droits.

    Pour se faire nous souhaitons inviter toutes personnes seules ou petit groupe nouvellement arrivé à venir nous rencontrer, nous recenserons et mettront en archives vos questions et doléances et feront de notre mieux pour acheminer celles-ci aux autorités concernés. Nous croyons qu’en unissant nos voies nous pourront avoir un impact plus grand et que nous pourrons peut-être même un jour avoir notre mot à dire sur la destinée de Bélénos. Nous pourrions même envisagé d’élire un représentant pour le secteur Hyden.

    Alors venez nous voir à la Maison Nakamura ou au monastère, et apprenons à nous connaître.

    Titres de propriétés

    Oyez, citoyens, citoyennes du secteur d’Hyden,

    L’Ordre de Golgoth, vous apporte des nouvelles des titres de propriétés ayant été cédés le soir du 3 mai 742 au banquet organisé par l’Alliance du Roc.

    Titres de propriétés:

    Temple Zelking à l’Ordre de Golgoth
    Refuge de la Flèche à La Seconde Volée des Archerois
    L’arène et le rivage à Ars Custodes
    Le Fort Lussier et l’Auberge de Danaé au 23e BC-E
    L’ouverture d’un casino (en un lieu à déterminer) à l’Al­liance du Roc, Section de la Salamandre
    L’école de magie à la IIIe Compagnie
    Syptosis à la Garde Seigneuriale
    L’Auberge du Phénix à la Garde Seigneuriale
    La Cabane du Bûcheron à la Garde Seigneuriale
    Le Chapiteau des Bardes à l’Union
    L’Antre de la Hache à La Meute
    Frost and Gowan Smith (ancient temple de Vaul) au Frost and Gowan Clan
    Cerberus à l’Académie Bélénoise
    La Maison du Lotus au Clan Nakamura
    Maison Nakamura (ancien hôpital) au Clan Nakamura
    Tom Damaditis de l’Ordre de Golgoth

    Annonce à l’ensemble de la population d’Hyden.

    L’Alliance du Roc établie dans son caravansérail de l’ancien village d’Hyden, dans le secteur nord de Bélénos, invite cordialement tous les habitants de la région à venir bénéficier pour la journée du samedi 24 mai de l’an 742 des bienfaits de ses caravanes. Pour l’occasion, de nombreux biens, titres et richesses vous seront accessibles étant que vous aurez à votre cein­ture une bourse suffisamment garnie-. Soyez assurés que tout au long de la journée de foire précédemment mentionnée, une puissante et inéluctable zone assurée par la déesse Muse permettra à tous, hommes ou femmes, prêtres ou cultistes, paysans ou nobles, de commercer sans crainte. Qui plus est, les bardes, ani­mateurs et autres artistes en quête de reconnaissance sont invités à venir afficher leurs talents.

    L’Alliance du Roc, sous les conseils de ses trois Im­mortels, tient à vous rappeler qu’elle est la seule et unique importatrice et exportatrice reconnue et effi­cace des terres de Bélénos à l’heure actuelle. Ainsi, si vous éprouvez le désir de faire venir à vous un vin raffiné des contrées elfiques, une lame acérée du Shataï ou une mystérieuse relique du Mohit, nos caravanes se feront un plaisir de le combler. Sous la protection de nos Miles sur les terres et de la Marée noire sur les mers, nos convois parcourent le monde entier afin d’amener à vous les biens les plus rares et les plus prisés. Soyez gré de venir en discuter avec nous en Hyden, en notre caravansérail.

    Avec nos gr‚ces les plus sincères,

    Khassim Humak’Taï Albert Jr. McMornald Maro Sauvinien de Lausargne

    Histoire Khalonienne

    There is a strange world in the eyes of a woman. Let me tell you what you could see in the eyes of this creature. She was, one night on the ship, a curse she was, a curse she were for us. Nobody accepted her on board but her word would strike to madness anyone that tried to touch her. She was the master of the ship, the mistress of the Ocean. As we had to bring bread and ale to our homes, we carried on with her, her cursing eyes.

    Her skirt playing with the wind, her hair dancing to the light of the torch. Her smell of flowers driving us mad that she would call the monsters on us. The sea was calm until, our own Captain, John Mc Isaac, or Johnny Goldy Hair, saw himself the storm co­ming to us. It was no trick, it was no joke. The girl cursed us, as we thought so.

    Then the wind brought was ice from the sky, big as the brain of big Roy, our cook. That bastard couldn’t see the difference between his right from his left but he sure could cook you some salted meat. So the ice started to break the sails, the wind kept our heads on the deck. Every man couldn’t lift his hat out of the dirt. Only the girl stood around. Her voice was deep as she called the Gods, telling them to go back to sleep, that the monster would never feed on us as long as she owns our souls.

    She turned and told us to give her our destiny, our life so we would drink and eat again. Goldy Hair said so, as he always believed in two things: his rum and the messengers from the god. She was their voice, there were no doubt, she maybe was one of them, their mistress or mother, She never told.

    The crew followed, except Big Roy, keeping a cross in his hand. The lass tried to stand and the wind took him to his new home, Davy Jones locker. Damn, ne­ver again the food was good on this bloody ship. The hair of the goddess went down in her back, letting the wind no reason to stay. She then walked away to the private quarters, kept Goldy Hair’s cabin. He never asked back for it.

    The shipmates never knew what to say and what to do after this. The wind changed and took us lightly to Shaggot again. She owned us, she ruled us. Since, she his know as our Oracle, she is the messenger of the gods. Bow to her Knowledge, to her power. Never again we took the sea without her, never we would made her angry, as she would keep us safe.

    Géopolitique

    Nous, les écrivains du Nouveau Feuillet d’Hyden profitons de ce temps de calme aprés une tempête de 10 ans d’invasions galléonites et de guerres intestinales entre les différents seigneurs, pour vous présenter les notes des différents événements de l’hiver 742. Cette gazette d’information que le feuillet d’Héodim s’oeu­vrait à faire paraître à tous, reprendra de plus belle à travers le Feuillet d’Hyden.

    Géopolitique Hiver 742

    En Bélénos

    La guilde de la salamandre a fini par devenir la seule guilde de commerce capable d’assurer sécuri­tairement un transport de biens au sein de Bélénos, mais aussi internationalement. C’est pendant le pre­mier mois de l’année 742, durant un hiver particu­lièrement rigoureux que, dans le nord de la province, se sont réunis à une même table neuf seigneurs de guerre. Ils ont décidé de cesser de se faire la guerre et de se reconnaître un droit d’existence et de gérance sur leurs terres propres. En ce jour historique que fut le 27 janvier 742, le sort en fut jeté. Neuf des onze principales forces armées du nord de Bélénos, sous la guidance et la bénédiction de l’Ordre de Gol­goth, se sont auto-anoblis et chacun des duchés s’est donné ordre de pourfendre les ennemis sans noblesse. Qu’il soit pillard ou résident de place forte, chaque duc voit la prochaine année comme l’occasion ultime de faire grandir son duché et de se trouver un avan­tage sur les autres ducs.

    Toutefois, cette paix ne s’appliquait qu’au nord de Bélénos et Héodim était pris à l’extrémité ouest de Bélénos, aux frontiéres de l’empire et isolé du sec­teur Nord par les elfes noirs. De plus, un autre sei­gneur de guerre menaçait la ville: Herold le Galléonite. Ce dernier ne disposait pas d’autant de troupes que les défenseurs d’Héodim, mais son génie militaire lui permit de représenter une constante menace pour l’ancienne capitale. Isolé et menacé par Herold,Héodim ne put être reconnu ou inclus dans la paix des seigneurs. La ville avec les terres adjacentes demeura sous la protection des archers et chevaliers de l’ancienne résistance qui l’avaient défendu durant sept ans et l’ancienne capitale se proclama le comté d’Héodim. D’ailleurs, entre l’ouest et l’est de la province se poursuit la guerre entre lesElfes noirs et les hommes-rats. Ce conflit isole d’ailleurs le secteur sud de Bélénos.

    Seule ombre au tableau, un puissant nécromancien du nom de Karma. Est-il mort, vivant ou mort-vivant, personne ne sait. On sait seulement qu’il a jadis habité à Bélénos et qu’il semble y ‘tre revenu après plusieurs années d’exil. Personne ne connaît ses buts, seulement qu’il aurait réussi à perfectionner son art en deux domaines. Il utilise sa magie main­tenant pour créer des monstres, des abominations. Il ne mutile pas ses pauvres victimes, il les transforme en monstres, les mute. Humain à la t’te de chat, homme griffu à trois jambes, elfe cornu à la peau rouge, l’apparence de ses victimes donne des frissons, tout comme leurs attitudes. Parfaitement soumis, ces monstres restent souvent très intelligents, conscients de leur passé, mais tout en eux respire le mal. Sa seconde invention, le portail. Karma aurait réussi à créer un portail qui ne peut ‘tre franchi que par ses créatures. Un portail qui ne peut ‘tre détruit physi­quement ni magiquement. Une invention à laquelle, hors de Bélénos, personne n’y croit, mais en Bélénos, ce nécromancien pose un sérieux problème. Il doit ‘tre détruit mais personne ne sait o˘ il se trouve ni s’il se trouve réellement en Bélénos. Après tout, personne ne sait réellement o˘ mènent les portails et tous ceux qui ont été enlevés pour y entrer en sont ressorti changésÖ sous forme de monstres.

    À l’extérieur de Bélénos

    La guerre des deux Confédérations urdiennes s’éternise tout comme celle des deux côtés du fleuve limitant les deux pays antagonistes. La guerre s’essouffle, et les seuls gains valables portent sur Blivek. Avec les bateaux volants inutilisables, l’île s’est retrouvée isolée et fut rapidement reprise par les efforts coalisés de Kolnick, mais surtout de Lausargne, aidées de la Khalonnie et des elfes de la Cour elfique. Si en 740 Blivek changea succes­sivement trois fois de mains pour redevenir libre de l’occupation de l’est, les combats y font souvent rage et l’avenir est plus qu’incertain.

    De son côté Cennor tente tant bien que mal de reprendre son rôle de leader économique. De ce côté, c’est surtout Lausargne, Dorgon, mais tout particu­lièrement Lavakhnir qui, tranquillement, s’imposent. Le monde change partout, mais, c’est possiblement aux Terres des brumes que se sont opérés les plus grands changements depuis que les dieux nordiques ne répondent plus.

    Géopolitique Mai 742

    En Bélénos

    C’est fait, le 3 mai dernier s’est déroulé le grand banquet organisé par l’Alliance du Roc en Hyden. S’y sont attablés huit des neufs représentants des seigneurs de Guerre, seul le représentant du seigneur Markelus ne s’est pas présenté, contrairement aux annonces de sa venue; aucune nouvelle de ce côté pour l’instant.

    Tout Áa pour dire que le banquet, rassemblant tous les principaux groupes en présence à Hyden, fut une occasion pour tous de constater la nouvelle populace Hydenoise suite à l’invasion galleonite. Tous les seigneurs présents, de par leurs représentants, appo­sèrent leur sceau et leur appui au grand Traité de Stabilité Bélénoise, proposé par l’Alliance du Roc. Ce traité a pour but de s’assurer que les seigneurs mettent de côté leurs différents et mettent l’épaule à la roue d’une stabilité politique et viable en bé­Bélénos par la suppression des seigneurs dissidents et d’un temps de tr’ve, une paix passagère offerte à la populace bélénoise.

    Paix qui paraît s’étendre graduellement sur tout Illumine d’ailleurs. Pour le plus grand bonheur de tous, les Galleonites sont plutôt tranquilles ces der­niers temps depuis le retour de Galléon au panthéon. Il semblerait qu’ils aient calmés leurs avancées, peut-être pour consolider leurs positions et revoir leur organisation depuis que Galleon n’est plus sur terre. Certains r’vent à demi que les troupes de Gal­léon aient finalement décidées de s’installer, fonder un état stable et mettre fin à toutes ces années de guerre et de tueriesÖ Ce r’ve n’est cependant pas gage de vérité, car le nouveau dirigeant de la flotte galleo­nite, Hodil le Rustre, reste dans l’ombre et aucun de ses plans n’a pu se rendre aux oreilles des autres nations. Il faut croire que le peuple de Galleon aura toujours ses secrets.

    En Bélénos, Herold le Galléonite aussi a mis un frein à ses attaques sur Héodim. Lors du banquet de l’Alliance du Roc, une entente de non-agression fut signée entre Héodim et Herold tréve qui ne semble pas vouloir durer longtemps, mais offre néan­moins un temps de répit aux nouveaux arrivants sur les terres.

    La guerre entre les Hommes-rats et les Elfes-noirs dans le sud bélénois s’adoucit Ö pour reprendre de plus belle avec les contrées voisines. Twyden envoya déjà quel­ques unes de ses troupes offrir résistance aux Elfes-noirs qui sont maintenant leurs voisins. Aucun chapitre de Fils de la Lumière n’a été envoyé. Par contre, l’Empire a plutôt opté pour des troupes de merce­naires et de conscrits. C’est à croire que la menace galleonite du nord inquiète davantage Twyden que la présence de Elfes-noirs à l’est. De leur côté, les Hommes-rats se sont établis dans les zones plus marécageuses du sud-est de Bélénos. La Cour Elfique déploya quelques escadrons repousser ces créatures et s’as­surer qu’ils ne puissent en aucun cas entrer dans la For’t Noire.

    Contrées du Nord

    Un peu partout dans Illumine, on remarque des groupes d’hommes du Nord s’installer. Les dieux du nord ne répondant toujours pas à l’appel, il semble­rait qu’ils soient à la recherche d’un nouveau dieu pour leur peuple. Les autorités en sont alertées dans les grands centres urbains, craignant que ces barba­res ne sèment trop la pagaille. Ici et là, les Khalon­niens qui rencontrent ces groupes d’hommes du nord n’hésitent pas à amorcer la bagarre en représailles d’années de pillage et de vol de femmes Khalonnien­nes.

    Argyle

    Miné par la plus récente guerre civile et par les brefs mais intenses raids des géants jusqu’à la cité de Vozdth en 734, la nation argylienne achève à peine sa reconstruction. Les morts, comptés par milliers, à la fois dans l’armée princière et dans la popula­tion, ne pouvaient que laisser au lendemain du grand conflit civil un grand trou à combler. Rapidement, l’affluence des immigrants de la Terra Libertatis, fuyant le régime autoritaire et exigeant des dirigeants galléonites, comblèrent ce manque. Cependant, cela ne se fit pas sans heurts : les anciens tweels ayant pendant longtemps nourri des animosités avec leurs voisins argyliens, la cohabitation donne encore aujourd’hui à divers conflits. Malgré tout, un fait marquant demeure : en 742, le parchemin d’Usire, celui-là même utilisé pour nommer les princes ar­gyliens légitimes, fut détruit lors d’une escarmouche entre rebelles et loyalistes à la frontière entre le Bas­tion et Argyle. Ce faisant, désormais, les hommes d’Argyle ne pouvaient plus se fier que sur eux-m’­mes pour déterminer leur dirigeant.

    Bastion


    Au Bastion, le Lion d’Asdalan, selon les informa­tions rapportées par les dernières caravanes, fait des prouesses. Semblerait-il que son génie militaire, même en temps d’accalmie, puisse ‘tre recyclé en génie gestionnaire. Grâce à la stabilité relative entre les priants de dieux en ce territoire (imposée par une stricte observance du respect des différents cultes), une saine compétition s’est installée. Délaissant les armes au profit des pioches et des plumes, les priants d’Usire, de Galleon, de Tharôs et même de Vaul se font compétition dans la reconstruction du pays. Coordonnant ces différents efforts avec brio, le Lion mena en un temps record l’édification de la nouvelle forteresse de Korujev, détruite quelques années plus tôt. Avec l’investissement massif de fonds en prove­nance de l’Alliance du Roc (pour qui ce lieu aurait une valeur inestimable), la place-forte est encore plus majestueuse et imprenable que jamais.

    Le Feuillet d’Hyden, Juin 742

    Récoltes abondantes attendues!

    Par Freidrich Vonderbahar

    Et bien il semblerait que les températures prévues pour l’été continuent dans les mêmes eaux que celles qu’on a connu ces mois-ci. C’est ce qui nous pousse ici à croire que les récoltes seront abondantes. Nous avons rencontré un herboriste de renom Monsieur Frengruain Balchedenaie.

    • Monsieur Balchedenais à quoi nos lecteurs peuvent-ils s’attendre cette année auxc récoltes?
    • « Selon mes prédictions la températures devrait se maintenir et accentuer cet effet ce qui mènerait à des récoltes fortes et généreuses. Et Gaea la grande et magnifique déesse de la nature, prend spécialement soin des ses enfants cette année. Leur nombre et leurs forces sont très en santé ce qui permet aux végétaux de croître avec de profondes et fortes racines ce qui mèneras à des plans fort et en santé! »

    Cependant votre fidèle scribe a jugé important de vérifier ces informations. Ces vérifications furent faites auprès d’un des assistants du grand Valeri Gogol. Cet assistant nous as avoués que les températures connues depuis le début de la saison ont en effet permis aux racines de croître beaucoup, mais cela aux dépends des pousses hors-terre. Donc si la température venait à changer drastiquement, c’est les pousses qui cesserait de croître ce qui ferait des récoltes pauvres et maigres.

    L’avis du feuillet est de payer respect envers Gaea et tout les autres dieux auxquels vous aurez accès.

    Il n’y a que là dessus qu’on puisse se fier.

    Avis de l’Alliance du Roc

    L’Alliance du Roc, caravane établie dans l’ancien village d’Hyden, désire par la présente informer les habitants de la région d’Hyden des informations suivantes…

    1. Suite à une hausse effroyable et honteuse des vols et des captures de voleurs en notre territoire, l’Alliance du Roc punira désormais fortement les criminels : les voleurs capturés pour une première fois subiront un châtiment laissé à l’imagination de notre nouveau bourreau alors que les récidivistes seront mis à mort sans procès.
    2. Il est désormais interdit aux races suivantes, sauf sous recommandation précise, de se présenter en notre territoire après le coucher du Soleil : elfes noirs, orcs, gobelins, skavens et kenders. Quiconque contreviendra à cette loi sera assommé puis jeté à nos frontières ou, à plus forte raison, abattu. Veuillez prendre note toutefois que ceux désirant commercer le jour et étant capables de se rendre en notre territoire seront accueillis pour le temps de leurs négoces. Il fut remarqué lors de la dernière lune que certains individus peu recommandables de ces races ne reconnaissaient pas les avantages que nous pouvions leur apporter et nous ont menacé : nous ne désirerions guère que les membres les plus «civilisés » subissent les conséquences de leurs frères et sœurs sans sagesse.

    III. Afin de palier à la difficulté de voyagement vers notre caravansérail pour certains groupes ou races, l’Alliance dépêchera en ce samedi même un groupe de représentants qui viendront prendre d’éventuelles commandes en votre demeure. Ceux ayant commandé des biens se les feront par la suite livrés par un régiment de l’Alliance du Roc la journée même.

    1. L’Alliance du Roc invite les artistes de toutes sortes à venir se manifester auprès de son responsable de l’animation. Dramaturge, musiciens, ménestrels, bardes ou jongleurs sont les bienvenues à venir faire leurs prestations en notre caravansérail. Un contrat lucratif pourrait même être signé avec les plus talentueux.
    2. L’Alliance du Roc invite les hommes et femmes de Bélénos à venir assister et participer à sa première messe en l’honneur de sa grande déesse Laera. En cette occasion, vous serez en mesure de mieux connaître nos traditions ancestrales héritées de nos plus lointains ancêtres. Par le fait même, nous sacraliserons officiellement en son nom la chapelle près de notre caravane. Notez que les priants de Vaul sont spécialement invités pour des raisons que vous découvrirez à ce moment. Force, Volonté et Prestige : tels sont les chemins de la Gloire

    Khassim Humak’Tai

    Albert Jr. McMornald

    Maro Sauvinien de Lausargne

    Nouvelle arnaque à Héodim.

    Par Gonatien Longueperche

    Et bien oui chers lecteurs et lectrices assidus du feuillet, il semblerait que les commerçants d’Héodim aient commencé de plus en plus à transiger avec des monnaies étrangères.

    Cependant les clients souvent inhabitués aux taux de changes entre les monnaies peuvent se faire escroquer de façon relativement aisée. Je vous conseille donc de consulter un marchand de confiance ou une personne ayant des connaissances plus approfondies en matières d’économie et de gestion pour vous assurer de ne pas vous faire avoir. Des marchands sans scrupules peuvent donc essayer de vous jouer des tours. Gardez l’oeil ouvert.

    Rappelez vous que dans le doute vous pouvez simplement allez consulter quelqu’un et revenir un peu plus tard. Alors méfiez vous des offres trop belles pour être vrai.

    Annonce

    Les chiens du nord recherchent de vaillants gaillards capables et travaillants pour un ouvrage honnete et bien payé. Vous croyez que vous possédez ces qualités, ou tout simplement de bons bras et un besoin de chads? Passez donc par la porte des brumes, nous vous indiquerons la nature du travail demandé.

    -Les chiens du nord

    Fils et filles de Bélénos, prenez garde!

    C’est arrivé il y a de cela une semaine. Dans une taverne, trois hommes sirotaient une bière tranquillement tout en discuttant de la meilleur manière de faire rotir un poulet. Tout comme la discussion stagnait, une quatrième personne passait par la. Les trois individus lui demanderent son avis qu’il donna de bon coeur. L’inconnu étant fort sympatique, nos deux compères continuèrent la jasette avec les questions d’usage portant sur son origine.

    Hors l’homme sembla incapable de répondre de manière cohérente. Il ne répondait pas, détournait les questions ou improvisait n’importe quoi… Jusqu’à ce qu’ils se fâche et subitement entra dans une rage folle. Il tira poignard et tua un des trois compagnons avant même qu’ils aient temps de comprendre que l’homme tantôt si poli se trouvait dans une transe meutrière. Apres un combat dure, mais bref, l’inconnu se trouve immobilisé, les jambes brisés les côtes fracturées et une lame insérée dans un poumon. Voyant sa mort imminente, il se mit à pleurer, implorer Pardon et maudire un certain… Karma.

    Le cas n’est pas isolé selon mes recherches, il y aurait de plus en plus de tels tueurs en Bélénos. innofencifs le ¾ du temps mais devenant soudainement agressif et ne désirant plus que tuer. Un état qui semble se déclencher aléatoirement. Le seul symptôme reliant tous les cas connu est une amnésie apparente et complète de tout le passé de la personne. Amnésie qu’elle ne reconnaît pas et qu’elle tentera par tous les moyens de camoufler. Les tueurs ont aussi cette similitude que si on leur laisse le temps, à l’agonie ils maudiront ce certain Karma.

    C’est malheureusement tous ce qui est connu sur ce que l’on appelle déjà les Karmistes. Si vous avez d’autres information sur ces gens maudits, envoyez-moi cela par la poste à votre serviteur: Jéao Trompe-Lamme

    Géopolitique Juin 742

    En Bélénos

    Au Sud

    Ser Jenvaille Fox, Seigneur de Fortsand de la Dunelance, l’un des plus puissant seigneur de guerre du sud de la province lance un appel à l’aide aux gens du reste de Bélénos. Homme de foi et de piété envers les dieux et l’humanité, il se dit prêt à parlementer avec le seigneur Rat si ce dernier peut lui fournir de l’aide.

    Ser Jenvaille crie haut et fort que ce Karma n’est qu’une nouvelle réincarnation de Mortis et qu’une nouvelle catastrophe est en train de se produire. Dans des missives qu’il envoie partout il parle d’enlèvements, les habitants de villages entier qui disparaissent l’espace d’un mois ou plus et reviennent transformés, physiquement ou mentalement. Ser Jenvaille parle aussi de ces arches de pierre, de bois ou de fer qui téléporteraient les armées de Karma rendant leurs intentions impossibles à calculer.

    Ser Jenvaille donne même un Ultimatum aux gens du nord. S’il ne reçoit pas d’aide d’ici 6 mois, il migrera vers le nord lui aussi pour le bien et la sauvegarde de ses gens.

    À l’est

    À l’est, les hommes rats, ou, le peuple au long museau comme ils préfèrent se faire appeler, viennent de subir une cuisante défaite. Un groupe de 500 guerriers elfes noires auraient longés la frontière de Bélénos et de l’Empire pour tomber sur leurs arrières, à l’extrémité sud de leur domaine pendant qu’au nord les Elfes de la nuit faisaient diversion en massant beaucoup de soldats tout près du fief de la Main Pourpre et en y faisant le plus de boucan possible.

    Le peuple du long museau n’a pu repousser les elfes noirs qu’après 5 longues nuits de razzia. De plus, les elfes noirs ne se sont pas contentés de tuer les hommes rats, mais ils ont exterminés tout être vivant qu’ils rencontraient, les hommes comme le bétail.

    À l’ouest

    Les fêtes données en l’honneur de leur victoire au sud ont coupé court lorsqu’ils ont eu la nouvelle. Contre n’importe quel ennemi en Bélénos, le peuple noir n’a pas peur, mais contre les forces de l’Empire de Twyden…

    Le comté d’Héodim, reste sur le pied de guerre au cas où une seigneurie hostile déciderait de passer à l’attaque. Ainsi, les importants travaux de fortification de sa frontière orientale se poursuivent et les chevaliers et archers restent en alerte. Cet état de guerre est en réaction directe aux propos tenus par le représentant d’Hérold le Galléonite au banquet de l’Alliance où il fut clairement dit que ce dernier souhaite reprendre Héodim. Toutefois, le comté montre sa bonne foi en ouvrant ses foires commerciales aux commerçants des seigneuries non hostiles, telle Eseldorf. Le comté commence également à entretenir son propre réseau d’alliances personnelles notamment avec Eseldorf. Ainsi une brigade fut envoyée à Héodim et des marchands et diplomates héodois furent envoyés en Eseldorf.

    Récemment il y a eu des incendies dans les bois d’Héodim. Le feu ne serait nullement d’origine naturel mais bien de main d’homme, rendant la coupe du bois et le commerce nul. L’on aurait vue des hommes portant le cigle des 45. Un des cours d’eau près de là fut également pollué, rendant la pêche impossible, tuant plusieurs poissons. C’est ce que l’on dit du moins près de la grande ville… On murmure qu’ils sont du Souffle du Peuple, avec leur passé de rebelles ça ne surprend pas. Et leur déboisement rapide pourrait être pour la construction d’engins de sièges.

    Au nord

    Au nord de Bélénos les seigneurs de guerre ne savent ou donner de la tête.

    Eseldorf est à coup sûr en train de prendre les devant et de s’élever bien haut. En plus des demandes et des offres qu’elle doit gérer vis-à-vis son territoire, elle envoie la 35ième BC-E qui n’a qu’une vingtaine de soldats directement à Héodim pour y faire renfort et obliger Hérold à choisir entre cesser ses attaques contre l’ancienne ca- pitale ou quitter l’alliance. Ses intentions ne peuvent être plus clair pour son voisin du sud : Eseldorf reluque son territoire conjointement avec le Sir Lanfranc. Bien entendu cela ne fait pas du tout l’affaire des autres seigneurs et comme s’il en fallait la preuve, Maximilienne vient tout juste de subir une tentative d’assassinat par empoisonnement. L’enquête suit son cours.

    Malgré tout, la paix perdure pour les seigneurs alignés alors que du côté des dissident, le présent est autrement moins certain. Le souffle du peuple subit de jour en jour de lourdes pertes. Du moins c’est ce que l’on peu présumer de cette organisation cellulaire. Bien des mises a mort, des exils et des mises en esclavages sont commis envers les membres de la fraternité des Bélénois de souche.

    Le maroquin a même été mis à mort… cinq fois, ce qui indique bien que dans le fond, personne ne connaît sa véritable identité. Mais hors les accusations souvent douteuse, une chose est certaine: Le culte de Zaxos est décapité et ses membres encore vivants fuient ou demande pitié.

    La troupe de Zaxos l’éclatant venait déjà de subir une cuisante défaite alors que se cachant dans le comté de la lune d’argent, les Anrad, Anindil et Gwema unirent leurs efforts et le chassèrent du territoire. Acculé au secteur Hyden, c’est la que Zaxos le flamboyant trouva la mort alors qu’à l’avant garde de ses troupes avec sa garde d’honneur, la garde seigneuriale l’intercepta et les criblèrent de flèches avant de s’engager au corps à corps qui fut fatal pour la majorité des Zaxiens.

    Au cours du combat les gardes personnels du seigneur de guerre auraient combattus jusqu’à la mort sauf sept qui voyant le combat perdu se seraient sauvés dans les bois. Certains affirment avoir vu Zaxos lancer un étui de cuir à l’un d’eux et lui demander de finir la mission.

    À l’extérieur de Bélénos

    Des nations de l’ancienne Illumine, aucune nouvelle n’arrive à couvrir celle que l’empire de Twyden vient tout juste d’annoncer. Par décret papal le saint Empire de Twyden, défenseur véritable de l’humanité, propose à la province de Bélénos de les aider dans leur guerre contre la menace des elfes noirs si les dirigeants de cette province permettent à l’empire d’envoyer un chapitre de fils de la lumière qu’ils devront supporter au mieux de leurs capacités. Personne ne s’abuse, cette proposition de l’Empire n’est pas que charitable. Elle cherche a démontrer au monde entier que l’Empire n’est pas à bout de souffle et que l’état de l’Adéon est celui qui protège véritablement l’humanité, malgré tout ce que peuvent en dire les Galléonites.

    De plus les Elfes Noirs se trouvent en bordure de la frontière. Les attaquer ne demandera pas une longue marche des troupes en territoire inhospitalier. En cas de besoin, les rappeler ne serait pas très long. Qui plus est, si l’annonce s’est faite en grande pompe et que le Saint Conseil des cardinaux s’est assuré que la nouvelle se rende en toutes les villes de l’ancienne Illimune, les deux closes exigés aux Bélénois pour l’obtention de cette aide sont passés presque sous silence. Sauf en Bélénos, ou elles font jaser presque autant que l’offre inattendue de l’Empire.

    Première condition.

    L’Empire ne souhaite en aucun cas s’ingérer dans les affaires internes de la poltique de Bélénos. Aussi il demande le consentement de monter cette croisade contre les ennemis de l’humanité et la menace incomparable que représente les Elfes Noirs.

    Sachant que Bélénos est encore en période trouble et chaotique, le Saint Empire demande l’accord et l’appuis des 9 seigneurs qui selon ses informateurs, soutiennent le peuple Bélénois et veillent à reconstruire l’ordre tout en préservant les valeurs de justice et de bons droit qui sont le fondement de toute nation. L’Empire n’enverra aucun de ses soldats si elle n’a pas l’appui des deux tiers des chefs militaire. Elle n’enverra aucune troupe non plus si les seigneurs ne peuvent lui fournir un minimum de 800 soldats qu’ils devront disposer en deux armées distinctes.

    Ci-joint la liste des seigneurs qui viennent de recevoir des lettres scellées de l’Empire.

    Du secteur Ouest

    • Sir Lanfranc, Comte de Héodim
    • Ameseth Lendur, Pointe de La Flèche

    Du secteur Nord

    • Dame Maximilienne de Francbourg, Duchesse d’Eseldorf
    • Nikolaus Marniet, Comte de Boisé-Profond
    • Osulf, Seigneur du duché Gudrun
    • Eriarc, Ollam du duché de la Lune d’argent
    • Alka Mortès. Comte de la Main Pourpre
    • Markelus Vorokhev, Leader de la fraternitée Markelus.

    Du secteur Sud

    • Ser Jenvaille Fox, Seigneur de Fortsand de la Dune

    Deuxième condition

    L’Empire demande à établir une route commerciale qui relirait Bélénos à la terre des Brumes en passant par Héodim, Eseldorf et continuerait au nord pour traverser la Griffe de l’est.

    La demande en tant que telle ne porte pas tellement sur la création de cette route au sein de Bélénos, mais à l’extérieur de cette dernière. L’empire possède les ressources et les connaissances nécessaires pour traverser Bélénos jusqu’à la griffe de l’ouest.

    Mais pour arriver à traverser cette forêt millénaire elle doit se faire guider par le groupe qui la possède, soit les corbeaux noirs. La deuxième demande de l’Empire porte donc surtout sur une alliance avec le royaume de ce que l’on appelle encore l’ancienne régence Argylienne, Régence qui fut en son temps ennemi à l’empire pour le compte d’une nation qui l’abandonna par la suite…

    Le feuillet d’Hyden, juillet 742

    Flamme du Phoenix

    La Flamme du Phoenix, groupe résident du village de la Porte des brumes vous invite à venir faire un tour, histoire de faire un peu de commerce! Le village possèdera bientôt une caravane, ce qui nous permettra de vous faire de bons prix. Nous offrons pour l’instant d’excellents services d’herboristerie et de guérison, mais bientôt nous pourrons vous offrir des services de forge, d’alchimie et bien sûr, l’alcool coulera à flot une fois la brasserie installée! Nous sommes ouverts à toutes sortes de demandes, venez nous en parler et nous vous dirons si cela est réalisable. Bientôt la Flamme du Phoenix organisera une fête, à tous les samedis au coucher du soleil, avec des jeux de toutes sortes et des concours de beuverie et si une idée originale vous vient en tête encore une fois il serait possible de la réaliser. Bientôt, un chemin sécuritaire sera indiqué dans ce journal pour vous permettre de vous rendre sans avoir à traverser un chemin bouetteux. Pour l’instant, nous pouvons seulement vous dire:  » Trouvez la route du perdu et suivez-la jusqu’au village!

    Ordre de Golgoth

    De la Vie à la Mort De la gauche à la droite De a paix à la guerre Du silence au bruit Golgoth y est et y sera toujours.

    L’Ordre de Golgoth vous salut, Bélénois et Bélénoise,

    Il demande votre aide, afin de faire respecter la balance. L’Alliance du Roc n’étant plus des notre, la 23e BC-E prend la relève et tentera de faire de son mieux afin de réorganiser le village d’Hyden. Malgré ces changements, l’Ordre de Golgoth demeure et ne vous abandonnera pas. Dans vos conflits, nous pouvons agir comme médiateurs, mais nous ne pouvons pas prendre parti. Nous vous rappelons aussi que nous vous offrons nos services comme témoins officiels neutres lors de l’officialisation de nouveaux traités qui seront signés en territoire d’Hyden. Nous espérons que la 23e BC-E et tout autre groupe ayant des fonctions importantes en Hyden sauront en tirer profit.

    Nous vous rappelons aussi que l’Ordre n’est pas en ces terres afin d’empêcher tous les conflits et morts pouvant se produire, ni pour faire de chasse aux sorcières. Notre rôle est de médiation et d’officialisation de traité en temps de paix comme en temps de guerre.

    Durant la dernière lune, plusieurs personnes ce sont fait passer pour nous, l’Ordre de Golgtoth. Nous sommes vêtus de toge rouge, tabard rouge ou brassard rouge. Il est donc important de vous assurer que c’est bien nous.

    Dans la vie comme dans la mort. Dans l’eau comme dans le sang Dans la terre comme dans le ciel Que Golgoth soit avec vous.

    Tom Damaditis, Ordre de Golgoth.

    Archerois

    Qu’Usire bénisse les membres des Archerois puisqu’ils répondirent à son appel!

    En ce sixième jour du mois de juillet, ils mirent au repos l’un des plus dévoués fils de l’Aédon. Ce faisant, ils donnèrent aux aédonites de tout Bélénos ce qui leur manquait tant : un symbole de liberté et de résistance face à l’oppression. Je parle ici de Guelthier, illustre fondateur de la Flèche, désormais connu en tant que saint Guelthier.

    Il y a maintenant douze hivers, cet humble mais oh combien pieux prêtre d’Aédon fut le premier à se révolter contre la tyrannie qu’allait devenir la Régence de Syptosis et ses sorciers elfes. Alors que tous restaient aveugles à ce danger d’oppression, Guelthier ne fut pas dupe et se leva, seul contre ceux qui voulaient réduire les Bélénois en esclavage. C’est seul qu’il décida de cheminer vers la Lumière de la liberté du peuple bélénois, lui, pourtant un étranger en ces terres. C’est vers le martyr que ce chemin le mena. Comme Usire il y a maintenant 742 ans, il fut trahi et livré par la Régence aux pires supplices que recelaient alors le Ragnarok. Ses ossements ne furent jamais retrouvés par ceux qui tentèrent de le retrouver. Toutefois, Usire préserva sa dépouille, source de miracles en ces marais infects où elle reposait.

    Par bonheur, grâce aux efforts des Archerois, Guelthier a enfin trouvé la sépulture qu’il méritait. Une célébration où furent racontées des histoires sur Guelthier vint d’ailleurs couronner cette réussite. Des dizaines de Bélénois vinrent à cette fête honorant leur nouveau saint. Que tous ceux qui ont la liberté et la justice à cœur viennent en ce Refuge des Archerois afin de se recueillir sur son tombeau et l’implorer de rendre la liberté à tous ceux en Bélénos qui ne goûtent point à la liberté.

    Le comte d’Héodim et ses chevaliers saluent avec joie ces nouvelles. D’ailleurs, nous tous d’Héodim, nous remercions les Archerois pour leurs peines et efforts puisque désormais, ceux qui considèrent Usire comme seul dieu de l’Humanité peuvent se tourner vers un saint qui n’est point impérial mais bien Bélénois comme nous le sommes tous.

    Guelterius ac Heodi benedicantur gratia Iusiris

    Foulques Bastelli, diacre d’Hyden et Archerois

    Nakamura

    Depuis la lâche et répugnante attaque menée contre l’alliance du roc, par la 23ième Bc-e, la ligue des 45 et la seconde volée des archerois, j’ai réalisé qu’il était vain d’essayer d’apporter la culture et l’honneur à Bélénos.

    Vos protecteurs abattent des marchands assis, un tel manque de courage est la preuve que vous êtes tous d’insignifiants insectes, indignes de mourir honorablement. Tout ceux qui feront du commerce ou seront reconnus comme alliés envers les couards qui ont perpétrés se massacre, seront traités comme ceux-ci.

    Vos dieux détournent surement leurs regars avec dégout d’être représenter par des gens sans honneur comme vous. Quittez ses terres ou mourrez.

    Je crache et maudit les bâtards d’Héodim et la chienne d’Eseldorf. Je ne me cacherai pas, vous savez ou me trouver, venez affronter votre mort comme des hommes, ou vous mourrez massacrés comme vous avez massacrés, sans aucun échappatoire possible de la manière la plus vile qui soit, sans pouvoir combattre.

    Nos alliés sont partout autour de vous et vous ne les trouverez jamais. Vos vies n’ont plus aucune valeur, vous deviendrez des coquilles sans âmes sous le contrôle du puissant Noctave.

    Que ceux qui désire se soumettre et éviter la mort se présente en petit groupe jamais plus de 6 à Syptosis avec une offrande. Vous serez gardé en vie si vous vous soumettez.

    Nakamura Gohachiro

     

    Le 7 marchant

    Bonjour à tous, clients de tout genre

    L’alliance du roc a été défaite! Vous avez besoin de : – faire réparer vos armes, armures, boucliers o nous avons le meilleur forgeron de tout le secteur d’Hyden o cela vous coûtera donc moins cher de faire réparer chez nous – potions o nous avons parmi les meilleurs alchimistes du secteur o une quantité impressionnante de recettes – sorts arcaniques o à acheter o à échanger Le 7 marchand est la meilleure solution! Le 7 marchand est dans le secteur pour vous offrir des biens et services à un prix abordable. Alchimie, herboristerie, parchemins, services de bardes, forgeronnerie, le tout est disponible pour tous et chacun d’entre vous.

    Pour nous contacter, nous sommes à la forteresse de Syptosis en tout temps Cependant, il se peut que vous nous trouviez aussi ailleurs. Cherchez le 7 noir sur une banderole blanche :

    et demandez au responsable du secteur où vous l’avez vue comment nous trouver. Sinon, directement à Syptosis, demandez de parler à Keuf-Keuf.

    Au plaisir de marchander avec vous, le 7 marchand.

    Académie bélénoise

    À l’intention de tous les Bélénois, Nous voudrions vous informer que nous ne sommes plus résident de la lune bleue. Vous devez être au courant que les actuels occupants sont bel et bien des peaux vertes, nous vous prions donc de porter une attention particulière à ce sujet. Pour ce qui est de l’académie en soit, nos activités seront maintenues. Cependant en raison d’actuels débats nous avons opté pour la fermeture du département de l’arcane. Nous voulons ici clarifier à la population Bélénoise que l’objet de notre présence en ces terres est la découverte de connaissances. Tant au niveau scientifique qu’au niveau spirituel en passant par l’archivage historique. Nos récentes recherches ont permises de mettre la main sur les ossements tant recherchés du mémorable et respectable Saint-Guelthier. C’est dans ce genre d’action que nous croyons pouvoir servir la population Bélénoise. Sur ce, si vous recherchez des informations ou encore, êtes en quête de connaissances diverses, cherchez un membre de l’Académie. Il saura vous aidé dans votre quête de savoir.

    Elric Lefranc Représentant de l’Académie Bélénoise

    Lettre ouverte

    Je m’adresse à vous qui ont la descence de savoir lire, à propos de tous ces roturiers qui ne savent rien de la juste façon de gouverner un territoire et de gérer ses ressources. Ces ingras incompétents de la basse populace festoient sur les cadavres encore chauds des hommes du caravansérail de l’Alliance du Roc, célébrant le malheur qui vient de tous nous accabler. Jadis incapables de fournir même localement leurs produits à des prix acceptables, comme savait le faire l’Alliance du Roc, ils seront désormais capables, et non pas par incompétence cette fois, de fournir les mêmes produits à des prix totalement inacceptables. Voyez la plebe se réjouir qu’il n’y aura désormais bien moins à offrir à ces terres que ce qu’elles demandent. Alors que leurs poches trouées s’emplieront de piècettes, qui m’amènera mon vin? Qui me fournira mes épices? Je les vois déjà essayer de me vendre leur piquette à fort prix. Cette province va à nouveau sombrer sous le joug des sots alors que nous qui sommes bénis des dieux de par notre mode de vie et notre avantage intellectuel, ne seront pas en mesure de vivre dans le confort nécessaire pour être dispos à donner à ces terres le visage noble dont elles ont besoin.

    Poetus Ruminacon

     

    À tous les éleveurs de la région d’Hyden

    À tout éleveurs de la région d’Hyden,

    Nous avons toujours su que la région pullulaient de signe des démons. Mais cette fois ci, ils ont décidés d’agir sur notre gagne-pain.

    En ma position du boucher de la région, je me dois de vous avertir des horreurs qui m’ont été montrées dans les dernières semaines. Des animaux mort-nés, le plus grand nombre que j’aie vu de ma carrière en une seule lune, ont été traînés à mon abattoir pour voir si la viande pouvait être revendue.

    Lapins cornus, des chiens sans yeux, chèvres à deux têtes. L’un des pires cas que j’ai entendu est d’un veau qui aurait mangé son chemin hors de sa mère avec ses crocs acérés. Le petit aurait été gardé dans une cage par l’éleveur jusqu’à ce que les autres fermiers des environs forcent leur chemin sur sa terre pour y brûler l’envoyé des démons.

    L’autre cas horrifiant est arrivé à ma propre jument. Celle-ci refusait de manger depuis des jours. Un matin, je l’ai entendue hennir. Je croyais avoir affaire à un voleur de chevaux. La vision qui en a suivis est cauchemardesque… J’ai vue la pauvre se vider de ses entrailles et de son sang par tous les orifices de son corps. Le pire était de la voir se sauver de son propre intestin qui la suivait dans une flaque de pue et de sang.

    La vision de ces créatures pourrait rendre malade même le plus calme des arracheurs de dents. J’ai donc décidé de refuser tout animal déjà mort à ma boucherie. Prions Usire qu’il nous protège contre ses monstres qui tentent de nous envahir.

    Llywen McMurphy

    Réactions du respectable Notaire d’Héodim, Daibhidh Pluie-de-Blé

    Les événements ayants eu lieu en notre contrée ces dernières semaines en ont fait spéculer plus d’un sur l’avenir de ces terres. Il est à savoir que l’observation minutieuse des interractions entre les dit seigneurs de guerre nous permet de baliser notre système dans le nouveau contexte politique, pour ceux qui comme moi ont connu cette révolution seigneuriale au cours des dernières années. Gardons notre loupe sur deux des Fiefs actifs qui nous entourent: la ville fortifiée d’Eseldorf, précieuse alliée d’Héodim, et le Fief Marniet, repaire d’un ramassi de viles créatures.

    D’un coté nous avons cette Seigneurie de fauves de Nikolaus Marniet, ayant étendue ses paturages d’orcs au détriment des Zaxiens, ces pauvre bougres fanatiques d’un culte désaxé et démoniaque, un ramassi de pensées sans fondements, centré autour d’un pantin qui lui-même aurait vécu en nos terres. Même si le seigneur Marniet a grandement étendu ses frontières sur les terres environnantes, il se retrouve épuisé par les combats et la restructuration de ses vassaux tombés ou acquis. Ses ressources deviennent donc intéressantes pour tout seigneur ayant déjà un œil sur lui. De l’autre côté de l’échiquier, Eseldorf est une ville fortifiée s’étant greffée d’une vaillante milice forte de sa fierté et sa dévotion envers le prestige de leur cité. Elle est en constante expansion et son dynamisme l’entrainera à obtenir de nouvelles terres dans les prochaines années, ce qui serait un fort heureux présage. En effet, outre le très honorable compte Lanfranc, Maximilienne d’Eseldorf est la seule dirigeante des peuples humains dignes de cette appelation.

    Sachant faire cohabiter nombre de cultes Divins combattants avec courage pour la prospérité des hommes civilisés, il va sans dire que nous nous retrouvons avec de fortes tensions entre les deux seigneurs, et nous ne parlons pas içi que de simples spéculations. En effet, il est maintenant un fait qu’Alakhar, Préfet de la Garde Seigneuriale de Nikolaus Marniet, fut éliminé publiquement de la main de Walter Douglas, Capitaine de la 23e Brigade Correctionnelle postée près d’Hyden. Maximilienne de Francbourg aurait déclaré que cet acte est justice divine contre la tentative d’assassinat qu’elle a subit.

    En ma qualité de Notaire, je propose à tous de se prévaloir de toutes les informations nécessaires pour vous assurer de ne pas retrouver votre chaumières brulante un matin. N’hésitez pas à passer voir ceux de ma professions pour légaliser vos terres en Hyden et en Héodim, d’où je vous écris. Il en est pour la sureté en ces temps durs et confus.

     

    Géopolitique Juillet 742

    En Bélénos

    À l’Est

    Peu de nouvelles parviennent du territoire du peuple au long museau suite au massacre de la population humaine de la région lors de la razzia menée par les elfes noirs la lune dernière. Des éclaireurs téméraires rapportent que les hommes rats fêteraient leur victoire contre les elfes noirs en dévorant les morts. Certaines meutes d’entre eux ont par contre fuit dans le désordre le plus total lors de l’attaque et de nombreuses bandes d’hommes rats ont été aperçues traversant les Seigneuries du Nord.

    À l’ouest

    En réponse à la menace d’une large troupe d’elfes noirs massée sur la frontière de son fief, le seigneur Alka Mortes a mobilisé l’armée de la Main Pourpre et marche vers le sud-ouest pour leur faire face. Plusieurs escarmouches ont déjà éclatée entre ses troupes et l’arrière-garde des elfes noirs, lesquels tentent d’éviter l’engagement et d’affaiblir leur ennemi.

    Avec la nouvelle de la possible venue d’une armée impériale, soutenue par les Seigneurs, pour les chasser de Bélénos, les Elfes de la nuit se préparent d’ailleurs à défendre leur territoire. Les raids aux frontières de leurs terres s’intensifient et portent bien plus loin que jadis alors qu’ils ramènent le fruit du pillage des agriculteurs surpris par ces excursions.

    Devant férocité de ces attaques, des cultivateurs aux terres dévastés ont fuit vers Héodim avec leur famille. Quelques unes traversent la frontière de l’Empire, mais un nombre grandissant de réfugiés campent sous les murailles de la cité. Avec le ralentissement du commerce, un rationnement sévère a été ordonné à Héodim

    Le Comte Lanfranc a ordonné la mobilisation de l’ost. Tous les chevaliers héodois, les archers de la Flèche et les hommes d’armes ont été mobilisés. Avec une forte garnison laissée en défense de la cité, cette armée se prépare à se mettre en marche. Une enquête a aussi été ordonnée ciblant tout les membres de l’Alliance du Roc et de nombreux commerçants indépendants, une division ayant été formée spécialement à cet effet. Déjà, les têtes de plusieurs trafiquants de nécromancie sont plantées sur des piques à l’entrée de la ville. Pendant ce temps, les marchands de confiance de la Ligue et de la Flèche assurent exclusivement le ravitaillement de la cité.

    Au nord

    La guerre n’est maintenant qu’une question de temps. Suite à l’exécution d’Alhakar, Préfet de la Garde Seigneuriale, par Walter Douglas, Capitaine de la 23e BCE, les armées d’Eseldorf et du Fief Marniet ont toutes deux été mobilisées, chacune désireuse d’en découdre avec l’autre. Seule la menace posée par l’armée en marche du Comte Lanfranc, dont tous ignorent encore les intentions, retient Nikolaus Marniet, alors que Maximilienne de Francbourg garde un œil sur Herold le Galléonite, dont les troupes mobiles menacent à la fois Héodim et Eseldorf. Aucun autre seigneur de guerre ne semble vouloir se joindre aux hostilités qui éclateront sous peu.

    Au Sud

    Avec la certitude qu’une guerre est sur le point d’éclater au Nord, aucun seigneur de guerre n’a répondu à l’appel du seigneur de Fortsand de la Dunelance, Ser Jenvaille Fox. Cependant, sa lutte solitaire contre les créatures de Karma prend une tournure inattendue. Bien que les enlèvements de ses gens dans les hameaux isolés continuent, les assauts des créatures se font moins fréquentes et celles-ci apparaissent en moins grand nombre. Utilisant ce répit pour fortifier les principaux villages de ses terres, Ser Jenvaille Fox réitère cependant qu’il migrera vers le Nord avant les premières neiges si aucune aide ne lui accordée pour combattre Karma.

    Hors de Bélénos

    La Griffe du corbeau annonce la venue prochaine d’une délégation du Saint empire de Twyden pour venir discuter d’un droit de passage assisté au sein de la grande forêt noire de la Griffe de l’Ouest. Du à cette première visite diplomatique d’une nation étrangère, les elfes et les hommes de la nation ont quintuplé leurs efforts pour nettoyer de la pestilence d’Irmondûl des secteurs complets de la forêt. Par ailleurs, le Roi lunaire Sryou, champion des armées de Gaea, annonce aussi qu’il n’y a plus aucune manifestation de Mortis sur son territoire. Sur les balcons des maisons suspendues de la Cité du corbeau, les citoyens discutent avec véhémence des anciennes trahisons de l’Empire de Twyden.

    Loin à l’ouest, des rumeurs parviennent jusqu’en Bélénos que de nombreuses et sanglantes escarmouches auraient éclatées sur les frontières séparant les deux Confédérations. Il est possible que la trêve fragile entre Galléonites et Urdiens se soit effondrée et que la guerre soit sur le point d’embraser de nouveau Illimune.

     

    Le Feuillet d’Hyden, août 742

    Flamme du phoenix

    La Flamme du Phoenix, groupe résident du village de la porte des brumes vous invite à venir faire un tour, histoire de faire un peu de commerce! Le village possèdera bientôt une caravane, ce qui nous permettra de vous faire de bons prix. Nous offrons pour l’instant d’excellants services d’herboristerie et de guérison, mais bientôt nous pourrons vous offrir des services de forge, d’alchimie et bien sûr, l’alcool coulera à flot une fois la brasserie installée! Nous sommes ouverts à toutes sortes de demandes, venez nous en parler et nous vous dirons si cela est réalisable.La Flamme du Phoenix organisera aussi une fête, à tous les samedis au coucher du soleil, avec des jeux de toutes sortes et des concours de beuverie. Alors nous espèrons vous voir ce samedi soir pour fêter avec nous et boire toujours plus!

    Archerois d’Héodim

    Bienvenue à tous les gens dans le besoin ainsi qu’aux commerçants qui veulent faire de bonnes affaires!

    Le Refuge des Archerois, réputé pour sa bonne humeur et son accueil, vous invite à venir profiter de nos multiples services et des habiletés de nos fières héodois.

    Que vous ayez :

    – Besoin d’un forgeron.
    – Besoin d’un alchimiste.
    – Besoin de vous désaltérer avec la bière McKedall.
    – Besoin des services de prêtre de Vaul, Usire et autre.
    – Besoin de protection.
    – Besoin d’escorte pour personne démuni.
    – Besoin d’emprunter nos multiples installations (forge, labo, brasserie).
    – Besoin de vous reposer et de vous détendre.

    Tout ceci vous sera offert avec le sourire et à un prix, dépendamment de votre venu et selon votre situation. Notre représentant en commerce, Ghoran Carderonne, se fera un plaisir de négocier si il y a lieu et de vous recevoir.

    Ne vous gênez pas pour nous rendre visite, vous ne le regretterez pas. Ghoran Carderonne, Archerois d’Héodim.

    Bataille de Maillence

    La bataille du gué de Maillence, relatée par la célèbre chroniqueuse militaire et maîtresse arcaniste Samandra. Voir article détaillé.

    Bataille de Pontcaric

    La bataille de Pontcaric, analysée par la sublime chroniqueuse militaire et maîtresse des secrets arcaniques Samandra. Voir article détaillé.

    Le Sang Noble, plus qu’un nom

    Nul ne peut se dire de Sang Noble sans l’approbation Divine et c’est pourquoi le Duc Edrick d’Astreken a fait confirmer la noblesse dont il est imbu par un très vénérable Grand Prêtre de l’Aédon. Lors de la cérémonie, le prêtre a affirmé que l’étincelle Divine et éternelle de la Création se trouvait, comme chez tous nobles, grandement supérieure en le Duc , éclipsant de loin celle de la populace commune, confirmant ainsi la noblesse véritable coulant en ses veines.

    – Missive publique provenant de la Terre Promise

    Vigilance d’elfe?

    On raconte que des orcs auraient traversé par centaines la Griffe de l’Ouest, cette région de la Forêt Noire couvrant le nord de Bélénos. Comment dans ces circonstances pouvons-nous prendre au sérieux les ambitions de ces elfes à former une nation, mais surtout une nation en laquelle l’on peu compter? Si autant d’orcs peuvent passer inaperçues en leurs terres, et nous parlons içi d’un nombre plus élevé que la population même du peuple aux fines oreilles, comment peuvent-ils avoir l’audace de convier des Seigneurs à leur table? Afin de jeter le blâme de la présence orc sur les nains et les hommes, je les vois déjà se justifier en prétendant que ces orcs ne proviendraient pas du Nord mais plutôt des Steppes Désolées de l’Est, et qu’ils auraient franchit les Monts-Remparts puis traversé secrètement toutes les Seigneuries pour finalement terminer leur périple dans le Fief Marniet. Il est évident que la vermine verte de la région d’Hyden provient de la faiblesse elfique, et je ne suis pas seul à espérer voir une réponse armée des Seigneuries envers cette pompeuse nation elfe.

    Auteur anonyme

    ==Lettre d’un réfugié du Sud == Vos seigneurs n’ont rien à faire de nos vies mais je m’en moque. Vous devez connaître le peu que l’on sait de l’Ennemi avant qu’il ne soit trop tard pour vous aussi. Ce qui la nuit rôde en notre contrée n’est ni vivant, ni mort et encore moins ce que l’on nomme des morts-vivants. Les abominations originants des landes de Karma ne sont en aucun cas des créatures nécromantiques. Elles sont autre chose, une chose dont la nature est étrangère à ce monde, étrangère aux mystères des Dieux et aux cauchemards des démons. Lorsqu’on pose les yeux sur l’une de ces créatures, on sait qu’elle ne devrait pas être, on sent qu’elle est fausse, et c’est dans l’incrédulité que la plupart des malheureux témoins de l’apparition de ces monstres se laissent capturer. Je vous le dis : combattez l’esprit tout aussi affûté que l’acier, ou alors fuyez.

    Les Dieux ne vous seront d’aucun secours.

    Helmut Troïka

    Les rats

    Qu’Usire nous protège,

    Il y a une semaine, les rats sont arrivés à Pistaguer. Au départ, c’était seulement des couinements la nuit et des murmures dans l’herbe qu’on entendait. On croyait avoir affaire à de gros rats, mais jamais on aurait cru avoir affaire à aussi gros. Puis un soir, on a entendu tout un boucan venant de nos champs. C’est la que je les ai vu. Au moins 8 pieds je vous dis, sans compter la queue, et ils vous arrachent la tête d’une belle vache d’un seul coup avec leurs incisives aussi grandes et menaçantes qu’un hachoir. De mes yeux vus je vous dis. Mon troupeau en entier, les gros rats ont rongé toutes mes belles grosses jusqu’au dernier os. Ils ont même léché le sang qu’ils ont répandu partout. Leurs petits yeux luisants qui brillaient à cause de la lune; y en avait trop pour les compter. Et après, y sont allés ronger les filles à mon voisin Félix à coté. On a entendu leurs cris toute la nuit et on a prié Usire de nous protéger. Moi et ma famille a fuit au nord vers Eseldorf, mais parait que c’est partout pareil et que bientôt, ils nous dévorerons tous.

    Gestalt Beaupré de Pistaguer.

    La Salamandre

    Oyez braves Bélénoises,

    La chute de l’Alliance du Roc Hydenoise, ou plutôt de l’Alliance des nécromanciens suppôts de Khalii se prétendant de l’Alliance du Roc, était une victoire pour tous les humains pieux de Bélénos. Mais si le monopole commercial odieux de ce regroupement d’individus corrompus n’est plus, c’est en ce moment pour laisser un grand vide commercial que nous souhaitons aider à combler des bienfaits de Muse. C’est à la véritable Salamandre de brandir le flambeau de la prospérité et de la paix.

    La Salamandre offre au Bélénois un service nouveau de messagers, postiers et colporteurs pouvant transporter aussi bien les lettres que les marchandises. Nous garantissons la sécurité de vos biens et de vos missives d’un bout à l’autre de Bélénos tant que ceux-ci ne sont pas de caractère démoniaque. Nos courageux membres sont tous de valeurs aventuriers prêts à braver milles dangers pour la gloire de nos déesses Muse, Gaea et Ayka.

    Que Muse éclaire votre route et illumine vos coeurs,

    Miguel de Blivek, Grand Prêtre de Muse et Co-Fondateur de la Salamandre.

    Les crimes d’Eseldorf

    Une grave nouvelle nous est venue jusqu’au caravansérail de La Salamandre en Nova-Shagot, chagrinant nos coeurs et ébranlant la conviction de certains. Nous avons longuement délibéré sur les crimes que le dénommé Walter Douglas ainsi que ses Hommes ont perpétré en Hyden. Je fais évidemment référence au meutre collectif de la branche bélénoise de notre réseau commercial, acte qui fut exécuté d’une célérité et absence de procès forts indisposantes, ainsi qu’à l’aggression honteuse envers la très douce et Divine Muse que ces effusions de sang sous son regard auront engendrées. Après maintes délibérations et en lumière des évidences qui nous ont été démontrées, le verdict envers les représentants d’Eseldorf en Hyden fut unanime.

    Pour ce qui concerne le premier crime, la 23e B.C. d’Eseldorf a su démontrer que Bélénos n’est qu’un nid de cultistes et que tout les marchands de cette région ne sont en fait que des vénérateurs du Chaos, des êtres croyant pouvoir trouver plus de profit dans l’abandon et le vice que dans le courage et la rigueur. En lumière du fait que les représentants de l’Alliance du Roc en Hyden se sont enorgueillis de leurs richesses et pouvoirs, du fait qu’ils ont sombré dans l’adoration de la démonesse Khalii, du fait qu’ils se sont acoquinés avec les nécromanciens en pratiquant le commerce de sortilèges noirs, du fait qu’ils ont offert des tarifs préférentiels aux créatures inférieures à l’Homme, ainsi que du fait qu’ils ont trahit la mission première de La Salamandre, le bien du Peuple, nous vous communiquons le verdict suivant à l’égard d’Eseldorf : Merci.

    Au nom de l’Alliance du Roc, moi, l’Audacieux Abdelkarim Mahallah, autrefois connu sous le nom de Salah’abdul Il’Kazaar, qui parmis les Trois Immortels de l’Alliance représente la guilde de La Salamandre, renis officiellement le caravansérail de l’Alliance du Roc en Hyden. Ces imposteurs n’avaient évidemment de l’Alliance que le nom et leur existence était une injure à l’œuvre qu’avait accompli La Salamandre, il y a plus de 15 ans, à l’auberge de Danaé.

    Pour ce qui concerne le second crime, soit l’offense envers Muse, le capitaine Douglas et ses Hommes devront payer pour celui-ci en faisant grandement sourire la Déesse. Ils devront la consoler, ou plus jamais elle ne voudra porter son regard sur leur tristes personnes et ils subiront alors en guise de sentence bien pire que la mort : une vie morne, sans joie et dénuée d’émerveillement.

    – Abdelkarim Mahallah, Nova-Shagot

    Disparitions

    Peuple Bélénois, l’heure est grave!

    Vous connaissez sûrement le village de Vertecolline, cette bourgade autonome similaire à Hyden par sa taille et parce qu’elle est prise entre plusieurs Seigneuries, sans répondre d’aucune d’entre elles. Depuis le début de l’ère des Seigneurs de Guerre, Vertecolline est un symbole de prospérité et d’indépendance pour le peuple Bélénois.

    Et bien, selon les dires d’un voyageur qui s’arrêta à ma boucherie, il serait passé par ce village et l’aurait trouvé entièrement désert. Des traces de lutte étaient visibles mais pas suffisamment pour expliquer qu’aucun survivant ne se trouve encore caché dans les chaumières. Celles-ci semblaient être vidées de tout objets de valeur mais aucune n’avait été incendiée ou démolie. Le voyageur repris la route, mais on le retrouva mort assassiné le lendemain matin.

    Vous voyez donc, bonnes gens, que nous avons affaire à des brigands ou des démonistes hors du commun. Est-ce que les orcs dit Rakashan ont commencés à réduire des villages entiers en esclavage? Est-ce que des nécromanciens ont empoisonnés le village entier pour en transformer la population en esclaves serviles au-delà de la mort? Est-ce que les hommes-rats ont dévorés tous les habitants de ce village? Quoi qu’il en soit, des complices tentent de faire taire la vérité.

    Tenez-le pour dit, un mal terrible est à nos portes et probablement déjà parmi nous. Lever les yeux de ce journal. La première personne que vous apercevrez pourrait bien être un démoniste assoiffé de sang, complotant pour arracher vos entrailles. Dans son cœur de granite coule un sang plus noir et visqueux que la poix. Et lorsqu’il dort, il rêve de trancher la tête de vos enfants pour décorer son antre de leurs crânes.

    Mes sœurs et frères dans la misère, il est temps de répondre au mal avec fourches et torches à la main. Si vous soupçonnez votre voisin d’être un vénérateur du Chaos, n’attendez pas qu’il dévore votre âme. Pourfendez-le d’un coup de fourche et jetez-le au bûcher, que le feu purificateur brûle son âme tordue. Faites-en de même si vous voyez un étranger ne connaissant pas le nom de sa mère. En effet, les démonistes sont issus du Chaos et prétendent tous ignorer le nom de leur mère.

    Que les Dieux vous gardent du mal, mais soyez l’instrument de leur vengeance.

    Llywen McMurphy McThobbin

    Le Départ des Héros

    Tous connaissent et commémorent chaque printemps la fête du retour des Héros, en souvenir de leur retour le 28 mai 726 de la guerre contre les forces de Mortis en la Forêt Noire. Quoique la fête sera célébrée aussi longtemps que vivra le dernier de ces Héros, les véritables Héros ne sont pas ceux qui vivent encore, mais bien ceux qui partirent combattre pour ne jamais revenir. C’est en cette lune historique que ceux qui ont sauvé ces précieuses terres de la mort elle-même nous ont quittés courageusement pour le champ de bataille, certains à jamais.

    Honorons la mémoire de ces valeureux hommes et femmes ayant péri non pas au nom de leur Seigneur, mais au nom de tout le peuple de Bélénos, un peuple unit dans une cause commune contre un ennemi commun. Célébrons leur héroïsme et leur unité, célébrons le départ des Héros, en fraternisant nous-mêmes dans la paix.

    N’attendons pas une seconde grande menace avant de comprendre la sagesse que les dures épreuves du passé ont tentées de nous apprendre : tous les peuples de Bélénos, au nom d’une cause et d’une vision commune, au nom de leur prospérité commune, peuvent former un grand peuple unit, le peuple de Bélénos, où tous sont égaux en valeur et bravoure.

    – Père-Plexe