Sous-section

    Mai

    Le Feuillet d’Hyden – Mai 766

    Mot de la direction

    Avec le mois de mai qui touche à sa fin, la saison chaude pointe de plus en plus le bout de son nez! En espérant que la neige nous laisse finalement tranquille pour un bout de temps, voici nos collab orateurs pour l’édition mai 766 du Feuillet d’Hyden.
    Pierre Bonneterre: Ce qu’il y a de bien avec Bonneterre, c’est qu’il n’a pas peur de dire les choses comme elles sont. Pour des nouvelles fraiches et factuelles, c’est ce journaliste qu’il vous faut.
    Maryse Lafranche : Une femme de grand dossier, Maryse Lafranche est la journaliste d’enquête du Feuillet d’Hyden. Elle profite de son influence pour attirer l’attention sur les affaires que les autorités négligent. Elle se dédie corps et âme aux oubliés de la société.
    Boris Hetlver : Journaliste de conviction emplit de passion et de patriostime, Boris Hetlver est le plus jeune de l’équipe du Feuillet d’Hyden. Il joignit l’équipe qu’il arriva d’Héodim. Il n’hésite jamais à prendre la plume pour défendre et promouvoir le pays bélénois.
    Hélène Chemin: Notre toute nouvelle stagiaire, nous lui souhaitons un bon début de carrière et surtout bonne chance dans ce milieu difficile.
    Jack Taillechêne: Intrépide et aventureux, notre reporter en eau trouble sait n’a jamais peur d’aller chercher l’information au cœur de l’action. N’ayez crainte, chers lecteurs: Jack est un professionnel.
    Au nom de toute l’équipe du Feuillet d’Hyden, je vous souhaite un excellent début de saison chaude et une bonne lecture. Pendant qu’il en est encore temps, savourez la béatitude qui accompagne ces temps paisibles avec une bonne bière froide.
    Élisabeth Forêt, éditrice en chef

    Actualité

    Hyden—Les Amaï rôdent.

    Il semblerait qu’un groupe d’elfe noir se faisant appeler les « Amaï » rôde dans les bois d’Hyden à la nuit tombée. Joseph Rougeframboise, fermier de son état, raconte qu’ils seraient à la recherche d’elfes noirs infidèles au culte d’Amaï’ra. Pour les tuer? C’est fort probable, puisque Monsieur Rougeframboise rapporte qu’ils étaient bien armés. Mais rassurez-vous bons journaliers d’Hyden, les Amaï ne sont pas une menace pour vos récoltes ou votre bétail. Toujours votre dévoué serviteur, j’ai poussé l’enquête jusqu’à rencontrer ces curieux « Amaï ». Je n’ai eu qu’à suivre leur piste assez évidente: les Amaï laissent sur leur passage d’épaisses toiles d’araignées sur les arbres et les bâtiments qu’ils rencontrent, tel un fil qu’il suffit de suivre pour retrouver leur trace. Ils ne semblent pas particulièrement belliqueux, quoiqu’effectivement assez bien armés, et vouent une obéissance absolue, presque malsaine à leur mère. Ils ne semblent pas motivés par l’argent, le pouvoir ou l’aventure. De bien curieuses créatures, ces Amaï, et mon conseil si vous deviez les croiser en pleine nuit: mêlez-vous de vos affaires, continuez votre chemin et surtout ne faites rien qui pourrait offenser la matrone du groupe. Bien sûr, ce conseil ne tient pas si vous êtes un elfe noir et que vous priez une autre démone qu’Amaï’ra. Alors, la marche à suivre est toute simple: courrez à toute vitesse!

    Jack Taillechêne

    Hyden – Lynchage au menu pour les elfes

    La vie n’est pas de tout repos pour les habitants d’Hyden aux oreilles pointus. L’enquête sur le jeune elfe retrouvé pendue à un arbre en bordure de la route du roi se poursuit encore et la milice n’a toujours aucun suspect à proposer au Feuillet d’Hyden. Il s’agirait sans doute d’un cas de lynchage. Ce n’est pas nouveau. Rappelons que depuis le depuis le début de l’année, quatre elfes ont été retrouvés pendus de la même manière, leurs corps portant diverses marques de torture. Il est difficile à dire s’il s’agit simplement de meurtres gratuits ou d’une forme d’avertissement quelconque pour la population elfe du village. Les motifs de ces attaques sont difficiles à cerner, mais elles sont peut-être en lien avec la montée des tensions à la frontière de Taurë Ilfirin et de la Forêt Noire. Quoi qu’il en soit, le Feuillet d’Hyden tient à rappeler aux elfes du secteur Hyden de ne pas sortir seul la nuit. Ou même de jour. Pas même pour aller aux toilettes. Trouvez-vous un ami costaud pour faire vos courses avec vous, sans quoi la population elfique de la région, déjà très basse, pourrait s’éteindre si elle continue de baisser ainsi à tous les mois.

    Pierre Bonneterre.

    Solèce—Un régent, quatre ducs et une baronne!

    Le 26 mars dernier, la crème de la crème (et même le vinaigre de la crème) s’est réunie pour le Pacte de Solèce, ce grand banquet annonçant le départ futur du roi Dagoth et la nomination de son régent pour la durée de son absence. Au cas où la nouvelle ne se serait pas déjà rendue à vos oreilles, le Feuillet d’Hyden est fier d’annoncer la nomination de Xobar Xan Xzenxen, Comte de Solèce et ancien Maître de soie du Palais de Velours, comme régent. Il faut dire que sa candidature a été appuyée par l’unanimité de l’assemblée.
    Le Pacte de Solèce fut également l’occasion idéale pour diverses tractations politiques entre les comtes et comtesses. Commerce, échange de faveurs et alliances furent soudés durant le banquet. Plusieurs comtes ont même choisi de concrétiser ces alliances en regroupant leurs territoires en un duché dirigé par un de leurs pairs. Au total, le territoire de l’est bélénois a été divisé en quatre duchés. Les comtés de Bonrempart, Braise-Ardente, Grands Moulins et Boursicot se sont unis sous la Duchesse Gabrielle d’Amerolles, Comtesse de Grands Moulins, pour former le Duché de Plein-Vent. Les comtés de Sanschênes, Novembre et du Premier-Thrône se sont uni sous la Duchesse Ra’Ra, Comtesse du Premier-Thrône, pour former le Duché de Carthame. Les comtés de Longevia, Griveton, Karscire et d’Arlon se sont unis sous le Duc Adjiro Zarathan, Comte de Longevia et ancien Empereur du Conclave Impérial, pour former le Duché de Rossignol. Les comtés de Moretoile, Fort-Tremblant et Prospérance se sont unis sous le Duc Lobran Rangard, Comte de Prospérance, pour former le Duché de Forcet. Seuls les Comtés de Solèce, de Jade, du Seuil, de Champagnol et des Hautes-Terres demeurent indépendants.
    Une nouvelle baronnie a été offerte à quiconque dans l’assemblée saurait le mieux divertir Sa Majesté le roi Dagoth et le spectacle qui s’en est suivi a été tout sauf ennuyeux! Au final, la baronnie de Taisnere, dans le Comté des Hautes-Terres, fut offerte à la sulfureuse Ekatarina Miechelov.

    Hélène Chemin

    Pontcaric—D’étranges disparitions dans la région

    Ces derniers mois ne sont pas source de réjouissance à Banceint! Comme vous le savez lorsque Dagoth prit le contrôle de Pontcaric, les priants de dieux furent chassés à l’extérieur des murs de la ville. Ces gens, principalement des priants d’Usire, se sont construit près de la route, au pied de la forteresse, une petite bourgade qu’ils ont nommée Banceint. Village bien solide avec un esprit communautaire très présent, les habitants se croyaient désormais à l’abri. Mais voilà que depuis l’automne dernier, de plus en plus de voyageurs disparaissent et même des citoyens locaux. Positionné directement sur la route, Banceint était l’escale de nombreux voyageurs et marchands, mais ces disparations font fuir chaque jour davantage de visiteurs, menaçant l’économie locale. Selon toute vraisemblance, les victimes disparaissent la nuit venue. Il n’en fallut pas moins pour que les plus vigilants s’enferment à double tour dès le crépuscule. La mairesse de Banceint a décidé de mener les inquiétudes de ses concitoyens au Comte de Griveton, Mukmu le lettré. Il est rare cependant de voir un gobelin s’inquiéter du sort des humains. Les priants de dieu sont très souvent la source de mépris et de méchanceté de la part des occupants de Pontcaric, aux mieux ils suscitent l’indifférence. Le triste décompte dépasse maintenant la centaine de disparus. C’est dans ce contexte que la communauté de Banceint décida qu’ils devaient eux-mêmes prendre ce problème en main. Quiconque aurait de l’information ou de l’aide à fournir pour élucider ces disparitions qui survienne à la faveur de nuit peut contacter la mairesse de Banceint Élia de Pontcaric.

    Maryse Lafranche

    Brèches à la frontière de l’Aurélius

    La paix toute relative qu’apportait le contrôle galléonite du Fleuve Maxence semble être histoire du passé, alors que de plus en plus d’escarmouches avec les forces de l’Aurélius ont lieu sur les rives côté Royaume de Dagoth du fleuve. Bien qu’encore de petites tailles, ces affrontements laissent présager un retour des affrontements entre les deux rivaux de longue date si les galléonites ne renforcent pas plus la sécurité de leur fleuve. Quelques soldats au front – enfin, à la frontière – du comté de Griveton m’ont assuré que la situation était sous contrôle et qu’aucune troupe armée auréloise n’a réussi à pénétrer à l’intérieur des terres. Rappelons que le contrôle du Fleuve Maxence a été donné aux Galléonites par Dagoth à la suite du traité d’Halvard. Le Fleuve Maxence, principal axe commercial de Bélénos, a permis aux Galléonites d’établir un commerce très profitable à travers le pays. Il est curieux de voir ce soudain relâchement du contrôle de ce fleuve si lucratif alors que Bélénos est aux prises avec un blocus commercial sur toutes ses frontières et que le fleuve demeure la seule voie commerciale vers l’extérieur. J’ai tenté maintes et maintes fois d’interroger quelques capitaines de navires militaires galleonite afin de connaître les raisons de ce laxisme soudain dans la surveillance du Fleuve Maxence. Aucun capitaine n’était disposé ou en mesure de répondre à mes questions.

    Jack Taillechêne

    Offre de la banque

    Vous avez peur de laisser votre précieuse fortune sous votre matelas, par crainte qu’elle ne vous soit ravie par des brigands (ou par votre femme)?
    Ou peut-être n’avez-vous même pas de matelas (et pas de femme)! Nous avons la solution pour vous!
    Nous sommes l’Ordre des Sympathiques Banquiers de Librebourg, et avons à coeur d’aider le bélénois moyen à prospérer. Nous sommes là pour vous et pour votre bourse. Présentez-vous à Librebourg afin de vous informer sur nos services de prêts et d’investissements, ou adressez-vous directement à un agent de terrain de la banque, aisément identifiable à leurs bannières bleues à l’effigie du Griffon doré, portées en ceinture de torse.
    En plus des services monétaires, la banque vous offre également :

    – La location de matériel de siège et de guerre ;
    – Une forge expérimentée à la fine pointe des dernières technologies naines ;
    – Une auberge animée ;
    – Des soigneurs d’expérience ;
    – Des alchimistes passionnés ;
    – Des herboristes chevronnés…

    Et plus encore. Aussi, nous avons des plans d’affaires très intéressants pour les comptes groupés, et offrons des avantages corporatifs.
    Au plaisir de vous rencontrer, et de prospérer avec vous.

    Professeur Von Kraussenschreiber, banquier et économiste.

    La Maison Chateauvieu est à la recherche de collaborateur

    Notre maison est basée au Fort Orion dans la baronnie d’Hyden, nous avons l’intention de nous implanter de manière permanente dans le paysage hydenois. Nos objectifs sont variés et peuvent satisfaire n’importe quel volontaire en quête de salaire ou d’aventure. Nous avons bel et bien l’intention de rémunérer les bonnes gens qui désireraient travailler au sein de la Maison Chateauvieu. Notre famille en est une de petite noblesse locale situé tout au nord à l’ouest du fleuve Maxence. Vous désirez protéger des nobles? Escortez des convois de livraisons? Défendre un territoire et une forteresse? Ou encore faire vos preuves comme éclaireur? Nous recrutons intensivement. La Maison Chateauvieu est fière de chacun de ses accomplissements et si vous acceptez de nous joindre, chacun de nos succès sera aussi le vôtre! Trouvez-nous au Fort Orion pour davantage d’informations.

    Charles-Auguste de Chateauvieu
    Chancelier de la maison

    Braise-Ardente— Les frontières hurlantes de Taurë Ilfirin!

    Les habitants des campagnes aux frontières de Taurë Ilfirin sont sur les dents depuis quelques semaines déjà. En effet, tout porte à croire que la population de loups s’est multipliée dans la forêt. Les habitants de la région ont remarqué que les hurlements semblent se rapprocher de plus en plus de la frontière chaque nuit. Pire! Conrad Contrefeu, aubergiste de la Baronnie des cendres, rapporte avoir vu un prodige invraisemblable: des loup-garous! Leur passage aurait fait paniquer les chevaux de ses clients, qui auraient alors défoncés la porte de l’écurie de l’auberge pour fuir dans la nuit. D’après Monsieur Contrefeu, ils étaient deux, peut-être trois. J’ai moi-même tenté de traquer l’une de ses créatures, sans grand succès, et Monsieur Contrefeu lui-même admet qu’il a pu paniquer et halluciner des choses dans la nuit. Il rajoute qu’il est difficile de ne pas être en proie de la panique: les baronnies de Braise-Ardente ont demandées du fer au Comte afin de s’armer pour protéger leurs maisons contre la potentielle infestation de loup, sans grand succès. Si des loups se sont effectivement rendus jusque dans le Comté de Braise-Ardente, cela laisse présager une infestation pan-bélénoise! Réjouissez-vous, chasseurs, car si la croissance des loups à la frontière continus d’affecter les bélénois, la saison de la chasse pourrait être précoce!

    Jack Taillechêne

    Les frontières demeurent fermées!

    De pauvres fermiers du Comté d’Héodim ont vécu l’enfer! Les champs d’un village entier ont été incendiés par un feu de broussaille impitoyable. Les bruits ont couru que des terres étaient disponibles dans la province de Varrop dans l’Empire de Twyden. Craignant la famine, la petite communauté touchée décida d’aller s’y installer. Pourtant, leur détresse s’est boutée à l’intransigeance des autorités impériales. Il leur était interdit de passer. Le poste frontière a même refusé la possibilité de marchander avec quelconques citoyens de l’Empire. Cette situation est loin d’être unique, toutes les nations avoisinantes gardent fermé et bien gardé l’ensemble de leur frontière. C’est dans l’incrédulité que les fermiers ont dû rebrousser chemin, même s’ils plaidaient qu’une nouvelle reine avait été couronnée et que l’ouest de Bélénos était stable. Heureusement pour l’économie, il est toujours possible de voyager vers Bélénos, mais il est autrement plus difficile, voire impossible d’en sortir. Il est très triste de constater que depuis la crise des prophètes, les pays voisins considèrent presque les bélénois comme s’ils étaient atteints d’une maladie incurable. En fait, plus personne ne veut prendre de risque pour la région la plus instable de tout l’Illimune occidental. Les rumeurs font aussi état que même les elfes de la Forêt-Noire refusent l’accès aux leurs en provenance de Bélénos. Restons positif compatriotes, la fermeture des pays voisins a permis aux bélénois de prouver leur autosuffisance et leur résilience dans l’adversité. Nous n’avons besoin de personne!

    Boris Hetlver

    Économie

    Solutions mercantiles : l’économie moderne

    Permettez-moi d’abord de m’introduire : je suis le professeur Von Kraussenschreiber, l’un des administrateurs de la Banque de Librebourg. Je suis également enseignant d’économie et de Tweel à l’Académie du Savoir d’Hyden et anciennement professeur en ces mêmes matières à l’Université du Lavakhnir. Ce premier article d’économie sera simplifié, afin de rendre le domaine économique accessible à davantage d’entre vous. Ceux qui savent lire sont déjà avantagés. Pour les autres, l’Académie du Savoir donne des cours aux illettrés et aux analphabètes. D’abord, définissons le mot «économie» : Il s’agit d’une activité humaine qui consiste en la production, la distribution, l’échange et la consommation de biens et de services. Divisons à présent l’économie générale en deux sous-groupes. La microéconomie et la macroéconomie.

    La microéconomie standard suppose que les agents économiques, ménages ou entreprises, sont «rationnels», c’est-à-dire qu’ils sont censés disposer de capacités cognitives et d’informations suffisantes pour pouvoir, d’une part, construire des critères de choix entre différentes actions possibles et identifier les contraintes pesant sur ces choix, contraintes tant «internes» – leurs capacités d’opération s’il s’agit d’entreprises, par exemple – qu’«externes» – c’est-à-dire résultant de leur environnement économique – et, d’autre part, maximiser leur satisfaction sous contraintes. C’est le paradigme de l’Homo œconomicus n’implique pas a priori que les critères de choix des individus soient purement égoïstes, ces derniers pouvant parfaitement être «rationnellement» altruistes.

    La macroéconomie étudie l’économie dans son ensemble pour expliquer les grands agrégats – indicateurs économiques – et leurs interactions, en utilisant une forme simplifiée de l’équilibre général. Ces agrégats comprennent le revenu national, la production, les prix, l’inflation et d’autres agrégats comme la consommation totale et les dépenses d’investissement et leurs composants. Elle étudie également les effets de la politique monétaire et de la politique budgétaire. la macroéconomie est caractérisée par une recherche d’intégration dans les modèles du comportement de l’individu, y compris la rationalité des acteurs, l’utilisation efficace de l’information sur le marché et la concurrence imparfaite. L’analyse macroéconomique traite également des facteurs affectant la croissance du revenu national sur le long terme. Ces facteurs comprennent l’accumulation de capital, le changement monarchique et la croissance – ou la réduction – de la population active.

    Il me plaît d’abaisser mes connaissances au niveau culturel moyen afin de favoriser l’apprentissage global de matières d’ordinaire élitistes. Je lance donc une chronique mensuelle traitant de diverses catégories économiques. Par ailleurs, je suis prêt à discuter de votre microéconomie personnelle à la banque de Librebourg, notamment en vous ouvrant un compte personnel afin de vous aider à prospérer. Aussi, je donnerai de rares et convoitées leçons d’économie à l’Académie du Savoir, vous pouvez également m’y demander.

    Professeur Von Kraussenschreiber, économiste et banquier.

    Les Grands secrets pour être à la hauteur en affaires

    Conservez cette page bien précieusement, parce que sa teneur est historique et sans précédent. Ici vous sont livrés sans ambages les secrets ancestraux des nains afin d’éviter les pièges en affaires. Étant un Nain lui-même de toute sa hauteur, votre auteur n’est nul autre que Jorlax Barbe-d’or, forgeron à Librebourg.

    • 1. Le savoir est d’or : Instruisez-vous dans votre champ d’action. Connaissez la valeur des produits semblables au vôtre, les manières de le créer, les alternatives possibles et vos concurrents. Par exemple, si vous êtes un forgeron, vous devriez savoir que les meilleurs de tout Bélénos sont les nains de Librebourg, et qu’ils opèrent au prix le plus juste.
    • 2. Le bon jugement : Être capable de juger une bonne affaire est un don inné chez certains, et un défi de tous les instants chez d’autres. Bien sûr, vous pouvez développer votre flair en côtoyant les bonnes personnes. Je vous suggère d’ailleurs de faire la connaissance des Nains de Librebourg, qui sont passés maîtres dans l’art de flairer les bonnes occasions.
    • 3. La patience : L’instinct et le flair peuvent imposer de prendre action rapidement, mais rien ne rapporte davantage sur le long terme qu’une patience éprouvée. Prenez le temps d’étudier les gens avec qui vous pourriez faire affaire. Nous ne recommandons toutefois pas d’extrêmes, une cinquantaine d’années d’étude devrait suffire avant de prendre action. Bien sûr, vous pouvez réduire ce temps à une ou deux minutes en passant voir les Nains de Librebourg pour vos soucis de forge.
    • 4. L’expérience : Comme dit le vieil adage : c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Rien ne sert de s’improviser ce que nous ne sommes pas. Validez les dires de votre artisan avant de lui accorder votre confiance. Bien entendu, ceci ne s’applique pas si vous venez à Librebourg, là où nos artisans nains cumulent plus de mille années de bon travail et de prix honnêtes, au service des gens.
    • 5. Sautez sur les bonnes affaires : Toute occasion est bonne à prendre, apprenez à les reconnaître. Par exemple, si vous voyez l’occasion de vous faire de la publicité gratuite, foncez! À ce propos, nous, les Nains de Librebourg, sommes prêts à vous accueillir pour réparer, renforcer ou aiguiser vos armes et armures! Et si vous n’avez pas les moyens de vous offrir nos services abordables, vous serez déjà au siège social de la Banque afin d’emprunter l’argent qu’il vous faudra!
    • Jorlax Barbe-d’or, forgeron nain à Librebourg.

      Rien de moins qu’un vin Chateauvieu

      La Maison Chateauvieu vient de prendre possession du Fort Orion dans votre région champêtre. Avec cette réputée famille vient aussi son célèbre vin. En effet, nous avons importé directement de nos vignes les meilleurs fruits afin de vous faire profiter de la grande qualité de nos breuvages. Le vin Domaine Chateauvieu a l’imposante réputation d’être le meilleur de tout l’ouest du fleuve Maxence! Tout bon connaisseur de vin, reconnaît la subtilité artistique que l’on retrouve dans chacune des bouteilles signé Béatrice Chateauvieu. Ne perdez pas une seconde de plus pour venir acheter une bouteille de notre magnifique vin.

      Description de notre mousseux: Robe arborant une couleur rouge violacé profond avec des bulles fines et peu persistantes. Nez où dominent des notes fruitées. Il évoque également de subtils parfums de fleurs. Ce rouge pétillant démontre une vive acidité et est doté de tannins gouleyants. Fidèle aux parfums perçus à l’olfaction, il rappelle des saveurs de petits fruits rouges. Sa texture souple s’estompe dans une finale légèrement persistante.
      Notre vin se détaille à la bouteille au prix de 20 chads, à la tasse 10 chads et à la coupe 5 chads.
      Il faut ajouter 5 chads de plus à toutes les portions pour obtenir notre prestigieux vin mousseux.
      N’acceptez rien de moins qu’un vin Domaine Chateauvieu.

      Béatrice Chateauvieu, conseillère aux affaires commerciales de la maison.

      Religion

      La voie du moine

      «sage sait accepter la nouveauté comme un défi et non une perte à son équilibre»
      Je ne prétends pas être une personne de grand renom, je ne suis qu’un simple moine qui aime propager la pensée et la réflexion au lieu de la mort et de la violence. Mes pas m’aillant mener en Hyden j’ai crut bon alors de pouvoir profiter de ce temps pour pouvoir mettre sur écrits certaines de mes pensées qui pourrait en aider certains. Je ne crois pas avoir la réponse absolue ni la sagesse infinie mais j’espère que cette chronique pourra en amener certains à prendre le chemin si satisfaisant de la recherche de l’équilibre de l’âme.
      Nous, moines et suivants de la voie, passons notre vie à la recherche de cet équilibre en prenant la décision de suivre un code de conduite strict et de vivre une existence exempte de toute violence. Nous sommes aussi généralement des êtres sans affiliations politiques qui préfèrent la neutralité et à ce sujet mon maître avait l’habitude de dire : «’homme qui décide de choisir la neutralité vivra en sage mais rien ne dit qu’il vivra longtemps». En effet notre neutralité est une vision du monde qui en choque plus d’un car nous ne passons pas comme neutres mais comme personnes qui ne se fichent des affaires du monde ou des gens ne choisissant par de côté lors de conflits et donc de potentiel ennemis. Il faut faire d’ailleurs attention et différencier un suivant de la voie monastique pure, comme je les appelle, d’un suivant de la voie golgothien car là où le golgothien attend de pouvoir passer à l’action pour restaurer la balance le suivant de la voie monastique pure préfère une vie loin des conflits et basé sur la réflexion et la méditation.
      Un moine priant Golgoth de ce fait s’implique activement dans le maintient d’une balance certaine ce que les suivants de la voie monastique pure ne font pas et c’est là toute la nuance dans nos manières d’agir, nos philosophies et ce qui alimentent bien des débats entre moines. La neutralité dont nous faisons preuve est surtout une manière pour nous d’observer et d’apprendre sur le monde qui nous entoures et ce, en toute objectivité, tout simplement. Difficile de rester objectif sans une totale neutralité d’ailleurs.
      Voyez en nous, suivants de la voie et moines, des amis prêt à vous écouter, vous conseiller et apprendre de vous. Ensemble nous pouvons tant accomplir. Merci à vous et allez en paix mes amis.

      Iwan, moine itinérant

      Grand concours panbélénois

      Bélénos à la recherche de son sport national
      Toujours le rassembleur numéro un des bélénois, le Feuillet d’Hyden est à la recherche de la perle rare. Serez-vous le pionnier de la toute première ligue sportive bélénoise?
      Critères de sélection:

      • -Le sport doit être démocratique: N’importe qui peut pratiquer ce sport… à l’exception peut-être des infirmes!
      • -Le sport doit demander peu de moyens: Tout le monde doit s’occuper, et en particulier les pauvres! Le Feuillet d’Hyden veut couvrir un sport qui rejoint même le plus bas-fond des bas-fonds!
      • -Le sport doit pouvoir être pratiqué à l’extérieur: Vous souvenez vous du temps passé où la jeunesse bélénoise allait jouer dehors? C’est assez de rester cloîtré à l’intérieur à pratiquer des loisirs comme la lecture ou le dessin! Le Feuillet d’Hyden veut vous faire sortir de vos maisons!

      Écrivez-nous les règles et un descriptif complet de votre sport favori! Si votre idée est retenue, le Feuillet d’Hyden pourrait vous inviter à faire une démonstration devant public.

      Prix en Chads à gagner!

      L’auberge de l’astre rêveur ouvre ses portes cette lune-ci.
      Battis sur les ruines de l’auberge du phoenix, nous avons une toute nouvelles sélections d’offres à vous proposer. Pour fêter l’ouverture, nous offrons des spéciaux sur tous nos produits en magasin.

      Potions d’alchimie
      Alcool
      Produits d’herboristerie
      *****Shisha*****
      Gourmandises
      Échange de sort
      Tarot
      Et bien d’autres services

      Également, il y aura un concours de bras de fer samedi aux alentours de 16h. Le prix d’entrée sera de 5 chads pour courirla chance de gagné le grand prix qui est de 2 consommations gratuite par lune au cours de cette année. Qui sera le champion de bras de fer sur les Terres de Bélénos? Peut-être ce champion sera-t-il vous! Tous sont invités. Plus il y aura de gens, plus il y aura de prix de participations, donc venez en grand nombre et invité vos amis.

      Notre établissement ne tenant pas à s’impliqué dans quelques conflits que ce soit offre une politique d’ouverture à toute personne tant qu’elle suit les règles et respecte le personnel. Pour ce qui est des règles, nous interdisons tous conflits sur le territoire et demanderons à tous les belligérants de quitté notre champ de vision pour continuer leur conflit. Une place sera assignée pour déposer vos armes à l’intérieur de l’auberge pour éviter de futures altercations. Les actions des groupes à l’extérieur ne nous concernent point tant qu’ils respectent les autres clients, les membres de l’auberge et le bâtiment. Des sanctions seront appliquées pour toutes actions à l’encontre de ses règlements. Nous espérons que vous comprendrez ses quelques règles de respect et que vous passerez un bon séjour dans notre établissement.

      Au plaisir de pouvoir vous servir
      L’astre rêveur

      Voyance !

      Bonjour à tous, certains me connaissent déjà, je suis la voyante qui répondait à vos questions lors du banquet des calembredaines. Je serais présente au cours des prochaines lunes pour vous éclairer sur vos questions, vos choix ou encore votre avenir. Je serais situé à la nouvelle auberge de l’astre rêveur établit sur les ruines de l’auberge du Phoenix.
      J’espère avoir le plaisir de vous rencontrer,

      Kaalfera de l’astre rêveur

      Hyden mérite la stabilité!

      Hydenois, Hydenoises,
      Vous êtes nombreux, en ce printemps 766, à vous installer en Hyden dans l’espoir d’y trouver la vie paisible et prospère qui vous a longtemps été déniée. Votre quête,que légitime, vous a mené à choisir des terres où règnent le désordre et la guerre. Sachez que déjà, les stratèges de toutes parts pour faire naître en vous le spectre du chaos qui, si vous y succombez, mènera à votre perte. Depuis l’ouverture de ses portes, il y a peu de temps, la Cité grise se dédie, par le biais de ses Forces coloniales, à défendre les idéaux de l’Ordre qui font de nous des êtres civilisés. Pendant plus de 15 ans, nous avons purgé le du chaos qui sommeille en nous nous sommes maintenant prêts à partager ce savoir auprès de ceux qui, comme nous, mènent une lutte incessante pour l’Ordre et sa défense. Nous ne saurions tolérer que les engeances du chaos ne nous imposent leur loi et ne compromettent cet effort. À vous qui souhaitez nous joindre dans ce combat de tout instant,vous trouverez, auprès de la 1ère Force coloniale d’Eseldorf, la force et le soutien nécessaires pour épauler vos efforts affronts contre l’Ordre ont déjà été menés dans la région et ils mériteront une réponse adéquate. Ensemble, nous créerons les bases d’une ère où régneront l’Ordre et la stabilité.
      La paix par l’Ordre, l’Ordre par l’Unité!

      Berthilde d’Eseldorf
      Licteure aux affaires externes et diplomatiques pour laère Force coloniale d’Eseldorf
      Avec l’autorisation de Valmont d’Eseldorf,
      Édile aux affaires externes et diplomatiques pour laère Force coloniale d’Eseldorf

      Jaspérie – Le pont disparaît dans un grand BOOM!

      Lorsque le Baron Crick de Jaspérie a passé commande de près de deux cents doses de poudre noire, ses alchimistes n’en croyaient pas leurs oreilles. Si vous avez cru que les feux ayant couvert le ciel du Comté de Jade dimanche soir dernier étaient le résultat d’une quelconque célébration: détrompez-vous! En effet, le Baron de Jaspérie est parvenu à obtenir l’autorisation officielle de la part de son Comte pour faire exploser le vieux pont reliant la rive du Comté de Jade à celle du Comté de Selarnes, dans le Royaume d’Aurélius. Le Baron de Jaspérie a accepté de commenter: « C’était vraiment laid ce pont-là. Maintenant, plus de danger que le monde d’Aurélius vienne nous écœurer ici. Après un spectacle comme ça, ils vont y penser avant d’attaquer! » En effet, les forces de l’Aurélius devront revoir leur tactique s’ils pensaient lancer une invasion depuis les rives de Jaspérie. Avec l’explosion du pont, il ne reste plus qu’un seul pont ayant survécu au contrôle galléonite du Fleuve Maxence: le Pont Gris d’Eseldorf. Celui-ci demeure, encore aujourd’hui, relevé. Reste maintenant à savoir si la destruction du pont de Jaspérie sera un prétexte pour la levée d’un impôt spécial afin de couvrir les frais des explosives.

      Maryse Lafranche

      Tragédie et Mystère à l’université d’Andrave

      Cela faisait longtemps que plusieurs dénonçaient la situation à Andrave, depuis que la Confrérie Markelus a été annexée avec le Royaume de l’Aurélius les ressources accordées à l’Université diminuent de plus en plus, au profit de la prestigieuse Université d’Ardast. Le mécontentement est à son comble dans la ville souterraine d’Andrave qui peine à se reconstruire, privée d’un véritable soutien de la couronne
      C’est dans ce contexte qu’une tragédie ébranla les fondations de l’université. Deux étudiants et un professeur sont morts dans des circonstances mystérieuses. Selon, le directeur de l’Université, un protocole de sécurité n’aurait pas été respecté lors d’une expérimentation magique. Malheureusement, l’Université a bloqué l’accès à toute une section de l’édifice, «gravement endommagée» racontent les étudiants, ce qui empêche quiconque de mener une enquête indépendante. L’accident serait survenu en plein jour dans l’un des salons d’expérimentations, comme tous les témoins sont décédés, difficile de comprendre ce qui a bien bu se passer. On refuse même à la famille de voir les dépouilles des victimes. Une aura de mystère plane donc tout autour de la plus grande tragédie de la sorte à l’Université. Les pessimistes grommellent que c’est le dernier clou dans le cercueil de l’université d’Andrave, même que certains étudiants plient bagage pour aller apprendre l’arcane ailleurs. La tête du directeur est demandée, «nous n’accepterons pas d’excuses, nous voulons une démission» réclame l’Église de Sylva du comté de Markelus. Quant à lui, l’Ordre religieux de Mak’Udar exige la fermeture de l’Université tonnant que la magie appartient au passé de cette ville, pas à son avenir. Depuis l’alliance de ces deux cultes dans cette région il y a une vingtaine d’années, c’est la première fois que ceux-ci s’opposent l’un à l’autre. Rien de bon finalement pour Andrave et son université…

      Maryse Lafranche

      Eseldorf et Aurélius: les négociations

      Le grand couronnement de Marussia Von Karajan de Tournaye de Penthièvre, Reine de Bélénos, en mars de cette année amena une ouverture que tous croyaient impossible. En effet, le guide suprême d’Eseldorf accepta l’invitation royale et s’est présenté flanqué de sa garde au couronnement. Depuis la crise des prophètes, la Cité-État gardait son territoire jalousement et n’en sortait jamais. Il s’agissait donc d’un évènement historique, Eseldorf a rouvert ses portes pour une visite diplomatique dans la magnifique capitale bélénoise, Héodim! Les notaires du palais avouent même avoir attesté un contrat qui accordait l’autorisation à Ardast d’opérer une ambassade à Eseldorf et vis-versa. Une telle ouverture est garante de l’influence qu’a la nouvelle reine à travers le pays. Le guide suprême de la cité grise, Reinhart, a commencé d’importantes négociations avec les autorités royales et ducales. La descente du pont-levis gérer par Eseldorf, le seul qui tient encore sur le fleuve Maxence, a même été évoquée. Reinhart affirme ne pas être effrayé par le courroux des galléonites du Royaume du Nord que cela provoquerait. Il a même sollicité une audience privée avec Saprion, prophète d’Usire et Duc de Solèce. Ce qui laisse croire aux plus malins, qu’une reprise éventuelle de la capitale ennemie est dans les plans. Puisqu’il faut se souvenir, Saprion est le seul duc d’Aurélius qui a obtenu un duché occupé par Dagoth, en l’occurrence sa capitale. Les rumeurs vont bon train, mais ils ne seraient pas étonnant que ses négociations débouchent un accord militaire sans précédent. Le pont gris descendu et avec l’appui d’Eseldorf, Marussia pourrait traverser avec son armée prête pour la libération des terres.

      Boris Hetlver

      Vous avez besoin de documents officiels? Eh bien! Vous avez cogné à la bonne porte.

      Je suis Vlad de la maison Markov, notaire de la Guildam Noctavium. Je peux vous préparer plusieurs types de documents officiels. Venez me voir à Syptosis et nous discuterons du prix. Les gens de toutes les religions sont les bienvenus.
      Cordialement,
      Vlad Markov,

      Notaire de la Guildam Noctavium

      Venez savourer une bonne bière rafraîchissante à la Bouteille d’Émeraude au village d’Hyden!

      Tenu par la famille Astral depuis plusieurs générations, pierre angulaire de la Guilde des Quatre Étoiles, les comptoirs de commerce de la Bouteille d’Émeraude se font un devoir d’offrir un service de qualité dans ses diverses spécialités!!! Venez vous faire tirer au tarot, profité de nos services de mercenaires, de notre infirmerie, de notre large sélection d’herboristerie et, bien entendu, de notre bière fraîche!!!
      De Varrop au Royaume du Nord, les comptoirs de commerces de la Bouteille d’Émeraude ne vous déçoivent jamais!!!
      Venez vous désaltérer à notre belle terrasse au cœur du village d’Hyden!!!

      Madeleine Astral

      Hyden—L’ancien hôpital brûle!

      Les habitants d’Hyden et de Librebourg ont eu toute une surprise dans la nuit du 18 au 19 mai lorsque les percepteurs de Dagoth à l’ancien hôpital où avait élu résidence la famille de Rykar et Catherine Tarandoc et leurs quatre enfants. Originaires de Pistaguer, les Tarandocs n’ont jamais caché leur dédain pour le vrai roi de ces terres. Quelques voisins et amis de la famille m’ont expliqué que jusque-là, monsieur et madame Tarandoc n’ont jamais poussé l’offense plus loin qu’une série de boutades d’ivrognes de mauvais goût au sujet du souverain. Ce n’est que tout récemment qu’ils refusèrent de payer leurs taxes. Par conviction? Plutôt par folie, croit la maîtresse d’école d’Hyden, qui pleure aujourd’hui trois des meilleurs élèves de sa classe. En effet, si les enfants n’avaient rien du tout à se reprocher, les parents, particulièrement madame Tarandoc, tenaient sans cesse des propos décousus sur une prétendue « libération » de l’est bélénois par les forces de l’Aurélius, avec à leur tête la reine Marussia. Leur résidence, de même que le Pont de la Résurrection reliant la route du roi entre Hyden et Librebourg, a été complètement rasée par les flammes. Les ruines offrent un triste un spectacle aux passants et un sévère avertissement aux mauvais payeurs de la région. La rivière est suffisamment basse pour être traversée à pied, et il est toujours possible d’atteindre la route du roi en prenant le détour par l’ancienne auberge de Danaé, pour ces marchands qui ne désirent pas briser les roues de leurs charrettes. Quant à la famille Tarandoc, père, mère et enfants ont pris la route du Sud afin de rembourser leur dette avec le seul bien qui leur reste : leur force de travail.

      Pierre Bonneterre

      LE CORBEAU PREND SON ENVOL

      Laboureurs et paysannes, artisanes modestes et simples soldats, trop longtemps avez-vous souffert. Vous peiniez à l’ouvrage, alors que vos maîtres se prélassaient dans le luxe de leurs demeures. Par votre labeur acharné, vous êtes ceux et celles qui font vivre ce pays. Et que gagnez-vous en échange? Rien, sinon les miettes que vous laissent les nobles et les riches marchands. Mais l’injustice tire à sa fin…
      Depuis dix ans, la Khalonnian Revolutionary Organization of Workers, la KROW, mène un combat sans relâche pour redonner au peuple laborieux ce qui lui revient de droit. Nos preuves ne sont plus à faire: à travers la Khalonnie, les chefs de clans nous craignent, craignent le pouvoir de leurs sujets qui s’organisent pour les renverser. Bientôt, ce sera au tour des nobles d’Hyden!
      La KROW a désormais une branche à Bélénos: le Collectif de l’organisation révolutionnaire bélénoise pour l’égalité et l’affranchissement universel, ou CORBEAU. Voilà l’occasion pour vous, hommes et femmes qui en ont assez de la tyrannie des nobles, de joindre une organisation forte et combative, vouée à défendre vos intérêts. Nul besoin de nous chercher: nous irons à votre rencontre. Nul besoin non plus de renier vos allégeances actuelles: nous acceptons toute personne vouée à la cause d’une véritable justice, même si elle maintient d’autres appartenances. Et si, par malheur, vous n’aviez pas la chance de nous rencontrer, venez participer à notre première assemblée: elle se tiendra dans la forêt de pins, près du village, à la dixième heure du dimanche. Toutes les personnes qui veulent reprendre leur destin en main pourront alors joindre nos rangs, pour qu’ensemble, nous prenions la place qui nous revient.
      Mort aux tyrans, et longue vie au CORBEAU!

      Fingal Ramsay McBrunnor
      Délégué du CORBEAU à Hyden

      Arène

      Épuisés par les conflits avec vos voisins? Besoin de fuir votre femme qui vous casse les oreilles? Désir de vous défouler de manière constructive? Ou simplement une envie d’une soirée arrosée en agréable compagnie?
      Ça tombe bien, car cette fin de semaine, l’Arène vous ouvre ses portes!
      La Meute de Zuscht, L’Ézork et Le Déboire s’allient pour vous fournir un divertissement sans pareils et des moments que vous ne saurez oublier.
      Au programme:

      • Matchs de Trollball,
      • Duels de champions,
      • Jeux de hasard
      • et plus.

      Parle-en à vos amis, préparez vous équipe, engagez vos champion, mais surtout, amenez votre argent. On vous attend!

      ~Bacchus~