Sous-section

    Royaume de l’enclume

    Dirigeant: Bognir Trembleterre et les patriarches de chacun des clans
    Politique intérieure: Clanique
    Langue: Obscure (Nain)
    Population: 68 000 soit 21 000 à Kravok, la capitale, 18 000 à Kürkan-A-Rükor, 16 000 à Alkazan-Tor-Timbör, 9000 à Bärraff, 4000 Cälaman-Do-Caltör, armée d’occupation de 2500 soldats à Cölbor,
    Religion: Mak’Udar(99%), autres (1%)
    Magie: La magie arcanique est rare alors que le culte des ancêtres et la magie divine sont courantes.
    Secteur militaire: 15 000 en service. Possibilité de rassembler 40 000 soldats en temps de crise.
    Corruption: faible
    Situation géographique et capitale: Le royaume de l’enclume s’étend du nord au sud des Monts-Remparts. Sa capitale est Kravok
    Économie et commerce: L’économie et le commerce du Royaume de l’enclume sont florissants depuis l’ouverture de la route d’argent.

    Présentation

    S’il existe beaucoup de petites communautés naines un peu partout dans le monde, ils reconnaissent tous que la nation naine se trouve dans les Monts Remparts et se nomme le Royaume de l’Enclume. À l’origine ce pays regroupait 9 grandes forteresses, une guerre l’opposant aux orcs pendant plus d’un millénaire faillit l’anéantir. Depuis quelques années, sous le règne du roi Bognir Trembleterre, la tendance est inversée. Aidé d’un retour massif des nains établis à l’extérieur, le royaume a su reconquérir trois de ses cinq forteresses tombées et l’espoir est réapparu dans le cœur d’un peuple insoumis.

    Dirigeants

    Bognir Trembleterre : agé de 212 ans, Bognir est dans la fleur de l’âge. Plus grand que la moyenne des nains, mesurant 5’-6”, il est d’une très bonne carrure. Bognir est un guerrier et un stratège émérite. Après avoir servi dans l’armée de paix en tant que soldat, il fut promu pour rejoindre l’armée du roi. Pendant ses années de services, Bognir sut monter les échelons jusqu’au grade d’Araöll. Il est très fier de sa carrière militaire et sa barbe ainsi que ses nombreuses cicatrices affichent bien les sacrifices qu’il a faits pour le royaume. Plus habitué de diriger ses troupes sur un champ de bataille que faire de la politique, on lui reproche souvent ses manières un peu rustres. Il est à juste titre déjà un véritable héros vivant pour son peuple, spécialement depuis qu’il à repris avec un nombre plus que restreint, la profonde cité de Colbör.

    Bagarn Barbesage du clan longue-Barbe : agé de 393 ans, Bagarn est un nain d’expérience. Un peu plus petit que la moyenne des nains avec ses 4’-6”, il est d’une carrure moyenne, mais est bien en chair et bedonnant. Bagarn a servi plusieurs années dans les armées de paix comme aumônier et c’est là qu’il fit la connaissance de Bognir. Quand ce dernier fut promu dans l’armée du roi, Bagarn le fut aussi. Donc quand Bognir devint roi, ce fut tout naturellement qu’il promut son meilleur ami comme patriarche de Kravok. Bagarn est un nain calme et sage, mais toutes les petites tresses parsemant sa barbe démontre bien que derrière cette façade se cache un guerrier émérite qui a connu son lot de champs de bataille.

    Politique intérieure

    Le peuple nain des Monts-Remparts est dirigé par un roi qui règne par le droit du sang. Par contre, chaque mine-forteresse est dirigée par un Aöll qui est élu par la population de chaque mine tous les 20 ans. Ils ne peuvent pas solliciter plus de 10 mandats. Pour avoir le droit de vote, un nain doit prouver qu’il possède l’équivalent de sa masse en or à « la grande pesée ». Ainsi, un nain qui ne possède pas l’équivalent de sa masse en or, en divers bijoux, ornementations, ou en lingots, se voit refuser ce privilège.

    Les décisions locales relèvent de l’Aöll, celles concernant plus d’une forteresse se font par vote où chaque Aöll possède une voix et le roi autant que de forteresses le royaume, soit 5 en ce moment. En cas d’égalité, c’est le vote du plus vieux nain de la forteresse où se déroule le vote qui tranche le débat.

    Règle générale, le roi s’occupe du secteur militaire et de la politique extérieure, bien que le commerce est l’affaire de chaque forteresse, voire de chaque personne.

    Présentement le roi se nomme Bognir Trembleterre. Il est fils de Cärontor Parole-d’Or et petit fils de Serigri Trembleterre. Il habite la forteresse de Kravok.

    Clans du royaume de l’enclume

    Clan « Longue-Barbe » : Kravok (L’ancienne)

    Ce clan de nains résidant à Kravok est de loin un des clan les plus typé du royaume. Lorsque certains voyageurs ou marchands ont la chance d’entrer dans la capitale, ils en ressortent systématiquement avec la panse bien remplie de gibier, de bière et de fabuleuses histoires d’or, de monstres mythiques, de barbes légendaires et de prouesses guerrières incroyables ! Les nains de Kravok sont habités par un fort sentiment d’appartenance à leur royaume et spécialement à leur mine-forteresse, les drapeaux orangé et l’héraldique d’un masque de fer à la longue barbe tressée est aisément repérable de tout les coins de la mine-forteresse. Bien entendu, les 21 000 ne sont pas tous aussi exubérants que dans les histoires qui nous parviennent des quelques rares voyageurs ayant eu l’honneur de parcourir la cité-forteresse, mais on peut à tout le moins certifier que les “Longue-barbe” comptent une multitude de très bons buveurs, d’émérites guerriers, de redoutables ingénieurs, d’excellents taverniers et d’extraordinaires conteurs! Si une rumeur naine parvient aux oreilles des gens de d’autres pays, elle trouve probablement sa fondation en Kravok!

    Clan « Frappe-Marteau » : Bärraff (la survivante)

    Bien qu’il soit un clan bien modeste en nombre, le clan Bakhuzälh (Frappe-Marteau) impose le respect, de par le travail de ses nains, de par leur service à la clientèle mais aussi de par leur réputation vis-à-vis de leurs créanciers. Il ne faut pas se méprendre, les Frappe-Marteau ne sont pas de mauvaises gens; ils sont des gens capables, talentueux et spécialistes de leur art. Ils n’hésiteront pas à faire un prêt à quelqu’un d’honnête; cependant, n’allez jamais manquer de respect à une entente financière avec eux. Même si jamais, en tant que nains respectables, ils n’imposeraient pas d’intérêt, tout comme le démontre leurs épaisses barbes nouées du violet, la couleur de leur clan. Les 9000 membres du clans sont bardés de contacts et même de cousins dans tous les domaines du commerce, de la fabrication jusqu’à la revente. On dit même que certaines familles naines font affaire avec eux pour directement vendre leur artisanat. Ils préfèrent se faire payer dûment par ces spécialistes du commerce que de s’exposer aux troubles du marché et de l’endettement. On dit aussi des nains de ce clan qu’ils sont dans les plus aventureux sur l’extérieur. On les dit capables de plusieurs liens de commerce qui parcourent tout l’Illimune, tout comme leur héraldique, un marteau de fer frappant une enclume sur un écu violet. Si ça existe, dit-on, les Frappe-Marteau pourront le trouver.

    Clan « Parole-d’Or » : Kürkan-A-Rükor (Le rocher clos)

    Un des plus populeux parmi le royaume de l’enclume, son nombre de 18 000 habitants ne varie que très peu. Les membres qui le constituent changent beaucoup au cours des années. Ceci est dû au fait que ce clan accueil régulièrement des membres des autres clans qui cherchent à approfondir leur liens avec Mak’Udar. Leur fort lien avec leur divinité en fait aussi un lieu de rassemblement des hauts savoirs techniques de la nation et beaucoup viennent apprendre des maîtres qui dévouent leur art à la cause du Divin. Sur sa population totale, seulement 12 000 habitants sont en fait des résidents permanents. Bien qu’ils sont considérés au sein de leur société tel des moines, un humains n’y verrait que des nains ayant le cœur à l’ouvrage et aimant festoyer à la gloire de leur dieu après une dure journée de labeur. Leur symbole est une sphère dorée, symbolisant la perfection technique et la pureté de leur dévotion. Toutefois, vu la pauvreté de leurs gisements, il est attendu que ce soit la seule note dorée de leur apparat. Le reste de leurs vêtements est habituellement noir et relevé d’entrelacs argentés.

    Clan « Barbe-d’or »: Alkazan-Tor-Timbör

    Les nains de Alkazan-Tor-Timbör forme un des clans les plus efficace en soutien militaire du royaume. Situé en première ligne de défense, le clan est reconnu pour leur ravitaillement sans faille des armées au front. De plus, lorsqu’une armée débarque dans la forteresse, il faut à peine quelque heures pour que l’armée soit de nouveau fonctionnelle. Tous les membres du clan possèdent une armure, une hache et un solide bouclier qu’ils garde toujours à portée. De même, il n’est pas rare de voir certain nain ne jamais quitter leur armure. L’emblème du clan est un visage de nain argenté très barbu sur fond rouge.

    Clan « Brise-pierre » : Cälaman-Do-Caltör

    Les nains de Cälaman-Do-Caltör forme un des clans les plus travaillants du royaume. Ils œuvrent dur et leur labeur acharné porte tranquillement leurs fruits. L’emblème du clan est un pic et un ciseau à pierre croisés sur un fond argenté. Bien entendu ces nains sont à l’image même du roc qu’ils façonnent. Souvent de plus petite stature que le nains typique, ils ont vite su tirer profit de cette caractéristique physique en étant plus à leur aise dans l’environnement exiguë des tunnels et galeries où ils passent la majeure partie de leur temps. Les “Brise-pierre” vivent dans des conditions plus qu’austères et démontre du même coup une profonde résilience. Leur vie depuis les derniers centenaires est très rude et sans grand confort puisqu’ils s’efforcent à la réédification de leur chère Cälaman-Do-Caltör.

    Clan « Trembleterre »

    Le clan Trembleterre n’est un clan qu’officieusement. Depuis la chute de Cölbor vers l’an 2, les membres survivant du clan prirent le nom de leur forteresse d’accueil comme le veut la coutume naine. Dès son arrivée au pouvoir, le roi Bognir décida de changer son nom pour reprendre celui de ses ancêtres, comme son grand-père auparavant, car il avait la ferme intention de rebâtir Cölbor et de reformer ce clan disparu. L’emblème du clan est un marteau de guerre bronze entouré d’éclairs argentés sur fond doré. On peut reconnaître facilement le roi des nains par ses habit dorés et sa puissante hache à deux main en or massif.. (Le clan des Trembleterre ne peut donc être joué…Sauf sur avis de l’organisation)

    Clan « Brise-Étoiles »

    Les nains de Cöbobolos-Tar-Förtor est un clan très peu connu. Isolé du reste des peuples du bien pendant plusieurs siècle, les Brise-Étoiles n’ont eu d’autre choix que de devenir un clan de guerriers émérites et pour survive, ils ont eu à maîtriser la magie runique. Vivant depuis plusieurs siècle isolé sous terre, les Brise-Étoiles préfèrent la fraîcheur et la noirceur des tunnels au chaud soleil du jour. L’emblème du clan est une multitude d’étoiles d’or disposé sur fond bleu foncé pour représenté un heaume d’or.

    Relation avec les autres peuples

    Les relations extérieures que le Royaume de l’Enclume entretient avec ses voisins sont minimales.

    Les humains

    Les nains ne voient pas les humains comme des ennemis, mais comme un assemblage de peuples hétéroclites et inconstants. En fait les nains voient l’ensemble des nations humaines comme celles-ci voient la province de Bélénos: Instable.

    Depuis son couronnement, Bognir Trembleterre a décidé de dépasser la politique autarcique de ses prédécesseurs et le royaume nain a su tirer profit des échanges commerciaux avec la Khalonnie, l’Empire et Argyle. Il s’est même présenté lui-même lors du grand sommet des nations en 725.

    Cependant, même si le commerce est facilité, et les échanges plus cordiaux, le Royaume de l’Enclume reste un royaume nain. Certains humains y voyagent, mais les natifs leur montrent ce qu’ils veulent, jamais plus. D’ailleurs, une ancienne loi interdit aux autres races de s’installer dans l’Adgüm plus de 364 jours.

    En règle générale les nains considèrent qu’il existe 5 nations humaines:

    Bastion

    Représente pour les nains une exception puisque c’est à leurs yeux la seule nation réellement digne de confiance. Le Royaume de l’Enclume et le bastion possèdent un but commun et ce but les unit fortement. D’ailleurs les nains ont souvent aidé à l’édification, la fortification et la rénovation des trois forteresses du bastion.

    Principauté d’Argyle

    Jusqu’en 728, les nains portaient une rancune envers Argyle pour ne pas les avoir aidés lorsqu’ils en avaient fait la demande, des décennies plus tôt. Les nains sont extrêmement rancuniers, mais croient également que toute dette peut être remboursée. C’est ce qui s’est passé en 728 lorsque le prince leur a envoyé des troupes pour aider la nation naine à reconquérir Alkazan-Tor-Timbör. Depuis, les relations entre les deux nations sont bonnes mais sans plus.

    Saint Empire de Twyden

    Après une longue période d’indifférence, les relations avec l’empire de Twyden vont de mieux en mieux. Si les hommes de l’empire les aidèrent contre les elfes noirs et qu’ils ont par la suite signé un traité avec eux, ils n’oublient pas que l’empire a déjà et longtemps persécuté des nains dans les mines de Gentendorf. Après les avoir aidés à leur tour contre les armées des morts-vivants, ils ne croient plus avoir aucune dette envers l’empire.

    Malheureusement pour les gens de l’empire, le Royaume de l’Enclume les considère à tort ou à raison comme des fanatiques religieux qui ne pensent pas du tout par eux-mêmes. C’est pour cela qu’ils ont longtemps tenté d’entretenir le moins de liens commerciaux et politiques avec cette nation.

    La Khalonnie

    Les nains s’entendent très bien avec ce pays. Ils adorent leur alcool et tout particulièrement leur bière et considèrent que les Khalonniens ont un comportement exemplaire pour des humains. Ils croient également qu’ils sont moins malicieux et hypocrites que le reste des humains. En fait, personne ne sait trop pourquoi les nains ont une réaction aussi favorable envers les Khalonniens.

    Les galléonites

    Les nains des Monts Remparts n’entretiennent aucun lien avec les gens venus par la mer de l’ouest. Tout ce qu’ils en savent c’est que ces derniers perpétuent la loi immuable voulant que de tout temps, au moins un pays humain déteste la nation naine sans raison valable.

    Les autres

    Pour les nains des Monts Remparts, tous les humains qui n’appartiennent pas à l’une des cinq catégories nommées plus haut sont suspects. Aussi, les nains n’ont jamais répondu aux demandes répétées de Cennor ou plus récemment de Lavacknir pour faire commerce avec eux. Pour les nains du royaume de l’enclume, les humains sont déjà tellement instables, inutile de tenter de se mélanger encore plus. De plus, le royaume de l’enclume n’a pas encore fini de régler ses problèmes alors inutile de courir la chance d’en créer des nouveaux.

    Les non humains

    Le royaume de l’enclume est en guerre ouverte avec toutes peaux vertes. Chaque nain tuera à vu gobelin, orc et troll. Cependant, vue l’état actuel des choses, les forces naines jugent plus sage de renforcer leurs forces avant de tenter une nouvelle attaque sur Cölbor. Les nains ne sont pas en guerre avec les géants des steppes, bien qu’ils ne tolèrent pas les rares incursions de ces derniers dans les montagnes: Tout comme pour les peaux vertes, ils sont tués à vue.

    Les nains ne sont pas en guerre contre les elfes, mais suite à de longues querelles passées, une entente non écrite veut qu’aucun des membres d’une race n’adresse la parole à un membre de l’autre race. Cette règle est souvent bafouée à l’extérieur du Royaume de l’Enclume, mais jamais à l’intérieur.

    Population

    Adgüm

    Le Royaume de l’Enclume compte environ 68 000 habitants. La nation compte donc moins d’habitants que la Khalonnie pour un territoire beaucoup plus grand et dangereux. Le royaume nain compte en fait un nombre légèrement supérieur à celui du royaume elfique.

    Par temps de paix, la moitié des habitants des mines forteresses habitent une maison à l’extérieur des murs. Ces petites habitations servent aux paysans bergers et aux patrouilleurs. La très grande majorité de ces maisons se trouvent à moins d’une journée de marche de la forteresse. Elles sont faites en pierres et il est strictement interdit d’y entreposer des richesses.

    Chacune possède une cave et des tunnels relient entre elles les habitations d’un même secteur. Lorsque c’est possible, les groupes d’habitations donnent sur un tunnel caché donnant sur la forteresse, sinon, vers une sortie discrète et une réserve d’armes bien garnie. Chaque nain habitant à l’extérieur des murs possède également des appartements à l’intérieur de la forteresse.

    En temps de guerre, toute la population se replie dans les forteresses où elle peut y subsister des décennies grâce à ses réserves de nourriture, à ses élevages d’insectes parasitant les plantations de champignons et à une plante infecte, mais nutritive, cultivée dans des chambres prévues à cet effet. D’ailleurs ces salles ont une importance capitale pour la forteresse puisque les plantes ont souvent sauvé la vie des nains, alors que lors d’un siège, les assaillants se sont mis en frais de boucher toutes sorties d’air. Les plantes ont réussi à purifier suffisamment d’air pour permettre la survie des nains et la continuité réduite de leurs activités.

    Sangüm

    Comme mentionné, les nains contrôlent leur immense territoire sans pourtant l’occuper au complet. En plusieurs lieux reculés vivent en parfaite autarcie certaines petites communautés, humaines, elfes ou même des races au bord de l’extinction et considérées comme des mythes par les sociétés actuelles.

    Les orcs représentent également un grave problème. Les nains ont sécurisé leur territoire, du moins le territoire au sud de leur forteresse Alkazan-Tor-Timbör. Au nord, il y a fréquemment des altercations avec des groupes orcs, des fuyards et des groupes isolés. Les orcs retiennent souvent troupes aux environs de Cölbor. Aussi, si aucun recensement n’est possible, les nains affirment purger leur territoire de plus d’un millier d’orc chaque année et de près de 200 géants.

    Selon eux, les géants ne restent jamais dans les montagnes mais il serait normal de croire que 3 000 orcs réussissent à se cacher, ainsi qu’autant d’humains et probablement le quart d’elfes.

    Les races maléfiques se retrouvent aux extrémités sud et nord du royaume alors que les races amies sont disséminées un peu partout sur le territoire. Lorsqu’ils les découvrent, les nains tolèrent les regroupements humains de moins de 200 individus et ceux elfes de moins de 50. Passé ce nombre les nains leur font comprendre que leur présence n’est pas désirée. La force est rarement nécessaire.

    Religion

    Les nains du royaume de l’enclume ne sont pas très compliqués lorsqu’on parle de religion; ils prient pratiquement tous Mak’Udar, tellement que beaucoup méprisent même ceux qui prient une autre divinité. Mak’Udar est le dieu de la forge, de la droiture et du courage. Chez les nains, après le roi, le grand patriarche est l’ultime représentation des dogmes de Mak’Udar. Ce grand patriarche dirige le clergé de toutes les forteresses. Il se nomme Mörbiir et il est toujours au côté du roi, en tant que fidèle conseiller.

    Il y a un patriarche dans chaque forteresse et n’a pas de pouvoir politique. Par contre, les conseils d’un patriarche tombent directement dans l’oreille de l’Aöll.

    Ils ont aussi pratiquement droit de vie et de mort sur chaque nain s’ils ne respectent pas les idéaux religieux nains puisqu’ils peuvent les envoyer en exil, seul, sans arme et sans retour possible avant que le temps de la peine soit terminé.

    Magie

    Dans le Royaume de l’enclume, la magie est utilisée avec parcimonie et encore le mot est faible. Les nains des Monts Remparts n’ont jamais recours à la magie arcanique. La croyance générale est que ce type de magie est contraire à l’esprit nain. Une croyance fausse mais fortement ancrée et soutenue par un très grand nombre de contes et de légendes naines.

    La magie de prêtrise sert généralement à des fins non offensives. La magie shamanique des ancêtres est présente dans le royaume de l’enclume mais se pratique généralement plus en privé. L’alchimie n’est pas non plus le fort des nains. Cependant, les nains des Monts Remparts semblent avoir découvert une technique pour diminuer les effets de la magie ennemie près de leur forteresse. Les archives Impériales datant de l’époque de la guerre contre les forces de Mortis relatent ces faits. Certains mages et prêtres se sont étendus sur la question sans arriver à trouver aucune réponse et le Peuple de l’enclume fait la sourde d’oreille à toutes questions touchant la magie: Le peuple répond que la volonté de Mak’Udar ne regarde pas les étrangers. Seule la cité-forteresse de Cöbobolos-Tar-Förtor qui a vécu pendant 675 ans isolé de tout utiliserait la magie arcanique sous forme de runes tracées sur de la pierre.

    Secteur Militaire

    Bien que les nains aiment à prétendre que chaque nain adulte est aussi bon au combat que n’importe quel guerrier des autres nations, le royaume des Monts Remparts possède plutôt une force de 15 000 soldats bien entraînés et terriblement bien équipés

    15 000 soldats sur un total de 68 000 personnes, est un ratio énorme, aussi pour bien comprendre la situation, il faut regarder plus en détail.

    Armées des forteresses

    10 000 soldats (5×2 000)

    Par les lois du royaume, chaque forteresse doit posséder 2 000 soldats divisés en 10 Tukdons (200 soldats), eux même divisés en 10 Tuksorns (20 soldats). Des généraux nommés Arakdons dirigent les Tukdons et des lieutenants appelés Arasorns les Tuksorns. Les Arakdons répondent à l’autorité de l’Aöll

    En temps de guerre ces soldats prendront du service à temps plein pour répondre au mieux à la situation, dirigés par leur Aöll. En temps de paix, les Tuksons de deux Tukdons sont mobilisés à l’intérieur de la cité, ceux de deux autres patrouilles les lieux habités extérieurs et deux encore parcourent les routes et tunnels extérieurs à la forteresse. Les 4 derniers Tukdons sont libres de rejoindre leur famille et travailler aux travaux de la cité. Un roulement d’affectation se fait à toutes les années.

    Lors de leur garde, chaque soldat sera actif et devra en plus de la garde effectuer des missions pour sa forteresse. Un soldat en temps de paix est ni plus ni moins qu’un ouvrier travaillant pour l’état

    Lorsque l’une ou l’autre des forteresses est en guerre, le roi peut demander à ce que tous les Aöll envoient leurs Tukdons en repos aider la forteresse assiégée.

    Autres armées

    En plus de son armée régulière le royaume peut compter sur 7 armées. Chaque armée est assemblée autour d’un général, un chef de guerre nommé Araöll. Lorsque la nation naine ne possédait pas de roi, les Araöll pouvaient choisir l’Aöll auquel ils portaient allégeance. Aujourd’hui, ils doivent tous plier le genou devant le roi. C’est à ce dernier de choisir leur lieu d’action et leur mission selon le type d’armée choisie. C’est aussi le roi qui doit pourvoir aux nécessités qui permettent aux armées de fonctionner.

    Sur le terrain, l’Araöll est libre de ses actes, bien qu’il lui soit demandé de se conformer aux directives données à son départ. Tous les soldats engagés dans une armée signent pour un an et peuvent renouveler leur engagement 10 fois par siècle pas plus. Après ils doivent retourner à la vie civile. Donc, la très grande majorité des nains apprennent un métier pour s’occuper le reste du temps où ils ne peuvent pas servir dans l’armée. Toutes les armées sont divisées en Tukdons et en Tuksorns, mais le nombre de soldats dans chacun peut différer selon les désirs de l’Araöll.

    Les armées sont divisées en quatre types

    Armées de guerre

    Les armées qui ont pour mission d’aller chasser les ennemis sur leur propre terrain. La dernière armée de guerre fut décimée en 14 après Usire Adéon.

    Armée de justice

    Les armées de justices sont le nom donné aux troupes chargées de reprendre le territoire perdu. Il en existe présentement 4 et elles se trouvent toutes à la frontière nord.

    • Armée de Morgni Frappe de Fer, 1 600 soldats.
    • Armée de Faldal Calle-Tonneaux, 800 soldats
    • Armée de Fierre Brise-Orc, 600 soldats
    • Armée de Karaöl Aiglederoc 500 Soldats

    Armée de paix

    Les armées de paix ont pour mission de patrouiller le royaume nain en entier et de dénicher les ennemis qui s’y cachent. Ses soldats sont ni plus ni moins que des patrouilleurs se déplaçant en très petits groupes et ne se regroupant que lorsque nécessaire. Les soldats inclus dans les armées de paix jouissent souvent d’une grande tolérance lorsqu’ils désirent enfreindre les lois et rester en service plus de 10 ans.

    • Armée de Grugnir Hurlevent (dit l’Hermite) 500 soldats (Patrouillent au sud du royaume)
    • Armée de Makroc Pont-d’Or 500 soldats (patrouillent au centre du royaume)

    Armée du roi

    L’armée du Roi est formée des guerriers les plus émérites de tout le royaume. Règle générale, le roi demande une centaine de soldats de chaque forteresse. Les soldats de l’armée du roi ont la mission de protéger le roi mais lorsque le roi n’est pas lui-même en campagne, la grande majorité de ses soldats restent dans leurs forteresses d’origine et ont pour mission de s’assurer que les entraînements des troupes des Aöll sont adéquats.

    • Armée de Bognir Trembleterre 500

    Corruption

    Le peuple du royaume de l’enclume est très fier de pouvoir dire qu’il est un des dernier vrai bastion de l’ordre de tout Illimune. En effet, les nains de Bognir Trembleterre sont affairés à l’éradication des diverses races maléfiques dans leur monts. À en juger par les récents gains des troupes royales, une purge totale serait possible d’ici les 5 ou 600 prochaines années, mais les verts se reproduisent à une vitesse pratiquement incontrôlable… À défaut de pouvoir purger les montagnes complètement, les nains sont fier de pouvoir dire qu’ils ont le contrôle des tunnels et des souterrains sous les monts Remparts. Une rumeur qui n’est murmurée qu’à demi mot laisserait sous entendre que le clan de la cité grise, Mörtira aurait d’étranges comportements, mais aucune nouvelle n’est parvenue de ce clan depuis plusieurs centaines d’années.

    Situation géographique et capitale

    La capitale

    Kravok, l’ancienne, possède plus de 21 000 habitants. Elle est le lieu de résidence du roi Bognir Trembleterre. C’est aussi la forteresse la plus populeuse de tout le royaume de l’enclume. Tout autour de Kravok, il est possible de tomber sur des gisements de pierres et de métaux précieux. Les nombreux architectes et ingénieurs de la capitale ont su élaborer, au fils du temps, de nombreuses galeries s’interconnectant les unes aux autres de manière rapides et savantes à l’aide d’ascenseurs rudimentaires composés de contrepoids se fondent merveilleusement bien aux intérieurs rocheux finement ciselés et richement décorés de la cité-forteresse..

    Lieux géographiques des monts remparts

    Bärraff

    La survivante, possède moins d’une dizaine de milliers d’habitants. Peut-être est-elle la plus petite de toutes les forteresses qui ne cédèrent pas, mais Bärraff est par contre sans aucun doute la plus belle. C’est présentement la cité-forteresse la plus noble du royaume avec ses sculptures de pierres polies réalisées par les plus célèbres artisans de l’histoire naine. Certaines légendes humaines racontes que l’on retrouverait même plusieurs halls gigantesques avec des statues aux effigies de tout les anciens dieux réalisés à l’aide de tout les métaux imaginable en Illimune.

    Kürkan-A-Rükor

    Le rocher clos, comporte plus de 18 000 habitants, majoritairement des moines, bien que très peu soient cloîtrés. La plus haute des forteresses naines, elle donne sur la célèbre vallée fertile de Rükor-Tarka. À l’inverse, sa mine est réputée pour la faible valeur de ses gisements. Kürkan-A-Rükor est le siège social de plusieurs congrégations religieuses naines. Très loin de l’ascétisme, ces nains ne démontrent pas moins de rigueur liturgique et érigent, dans une certaine mesure, le travail comme leur valeur cardinale, ainsi que le prouve son patrimoine technique, artistique et architectural. Les plus fabuleuses bières naines proviennent sans contredits de cette région très fertile. Les divers ordres de Mak’Udar exercent une influence de premier plan dans les domaines de l’agriculture, de l’économie ainsi que des arts et de la spiritualité.

    Cälaman-Do-Caltör.

    Le saccage qu’a subi Cälaman-Do-Caltör ne permet pas à la forteresse d’être pleinement fonctionnelle. Les nains qui y vivent ont espoir de lui redonner sa splendeur d’antan d’ici quelques décennies. Cette cité-forteresse mise présentement sur plusieurs décombres pour à la fois la protéger et pour le commerce des anciens joyaux qui est possible d’en extraire. L’on dit notamment que Bärraff aurait rapatrié déjà une grande partie de ses sculptures et monuments à des fins de préservation. Cälaman-Do-Caltör est donc présentement la cité-forteresse la plus terne de tout le royaume de l’enclume. Or certains documents précieux, sous forme de tablettes runique, seraient arrivé à Kravok récemment faisant foi de la découverte d’une très grande richesse…

    Alkazan-Tor-Timbör

    Quelques 16 000 nains sont positionnés à Alkazan-Tor-Timbör depuis sa reconquête il y a plus d’une vingtaine d’années. Elle fût longtemps la plus septentrionale des forteresses du royaume, mais le roi Bognir Trembleterre aurait eu le génie militaire d’envoyer régulièrement des Araölls à la tête des armées de justices afin de contenir l’avancement des verts. Les nains qui y vivent passent une bonne partie de l’année en expédition et n’ont qu’une idée en tête: reprendre définitivement Cölbor.

    Cölbor

    Elle a présentement été reconquise par seulement 2500 soldats qui sont malheureusement encerclés par 10 000 à 20 000 orcs et gobelins. Aux dernières nouvelles, Bognir Trembleterre lui-même et un Araöll du nom de Faldal Calletonneaux, un vétéran de Bélénos, auraient réussi à reprendre la forteresse de Cölbor des griffes des orcs et gobelins, malgré l’héroïque perte de Samvok Sans-logis, utilisant une ancienne route longuement oubliée jusqu’à peu. Les niveaux inférieurs redécouverts de la mine-forteresse ont été souillés par des centaines d’années d’occupations à la fois d’orcs et plus récemment de gobelins. Les statues ainsi que les fresques et monuments ont pratiquement toutes été ridiculisées ou profanées. Les nains auraient suffisamment de protections dans les niveaux inférieurs pour le moment, mais combien de temps ces braves nains pourront-ils survivre sans aide? Personne ne sait…

    Tïmbord-do-Caltör

    l’étoile du soir est close et à la limite du tabou. Cette forteresse pue maintenant la mort. Si les nains mettent tous leurs efforts sur la reprise de Cölbor, c’est en partie parce qu’ils ont peur de ce qu’ils trouveront à Tïmbord-do-Caltör. Toute tentative pour y pénétrer se solde depuis 539 par de cuisants échecs. Tout ce que l’on en apprit c’est que, gravée sur l’arche tenant les lourdes portes de fer entrebâillées de la citée, une inscription rougeoie toutes les nuits et saigne lorsque la pluie la mouille. Une inscription en runes nécromanciennes: “J’attends.”

    Mörtira la Cité grise

    Cette forteresse est tombé au main des Elfes noirs en l’an 75. De nos jours, cette forteresse semble toujours abriter les nains mais bien peu est malheureusement connu dû à sa position géographique.

    Cöbobolos-Tar-Förtor.

    Le trou sans fond est résidence de plus de 8 000 fiers nains du clan Brise-Étoile, Cöbobolos-Tar-Förtor fut fondé par Mordin Brise-Étoile suite à une vision de Mak’Udar. Un conflit au sujet de cette vision mena une partie du clan à fonder la forteresse de Mörtira. Lors de la chute de Mörtira en l’an 75, tous pensèrent que Cöbobolos-Tar-Förtor avait subit le même sort mais depuis l’arrivée d’une armé de Brise-Étoiles dans les Monts-Remparts, plusieurs pense que la cité à belle et bien survécu isolé dans les montagnes noires.

    Économie

    L’économie a toujours été bonne dans les Monts-Remparts car même quand les nains se sont isolés du reste d’Illimune, le commerce allait bon train entre les forteresses. Depuis l’ouverture de la route d’argent, les Monts-Remparts se sont ouvert au commerce extérieur.

    Relation économique

    Les nains arrivent à faire commerce avec les nations de l’ancienne Illimune via la route commerciale d’argent, inauguré en 724 lorsque les nains étaient sollicités pour la forge du mystérieux minerai nommé Vif argent extrait en Bélénos. Lorsque la mine fut scellée par l’homme se nommant le prophète, la route était déjà bien praticable et les chariots ont continué à y circuler entre les différentes nations. Vingt ans plus tard, le commerce va toujours bon train et la route d’argent à été allongée des collines de Genterdorf jusqu’à Tor-Montag, la capitale de la Khalonnie. Les nains importent une grande quantité de vivres ce qui leur permet de se concentrer sur la guerre. En échange, ils livrent du matériel forgé, des armes et des armures, mais aussi des statues, des bustes, des lustres et autres œuvres complexes faites sur mesure pour la noblesse.

    Les nains possèdent des liens commerciaux exclusivement avec les trois pays où passe la route d’argent soit La Khalonnie, l’empire de Twyden et la Principauté d’Argyle. La bière khalonnienne est très réputée dans les Monts Remparts, d’ailleurs, la mine-forteresse d’Alkazan-Tor-Timbör revendique le droit d’acheter la moitié de toutes les importations du pays pour encourager les nains dépêchés à la frontière nord. Le roi n’a jamais donné son accord formel à la motion, mais s’assure que leur soit laissée plus que leur part.

    Le Royaume de l’Enclume possède également certaines relations avec le Bastion, mais alors on y parle plutôt d’aide mutuelle que de commerce.

    Auteurs:

    • Auteurs: Poséidon Courtes-vagues, roi des aqua-nains (James Simoneau)
    • Askulgrim Frappe-Marteaux (Jimmy Chabot)
    • Semli Heckeren (Renaud Hould)
    • Faldal Calle-Tonneaux (Jonathan Therrien)
    • Rurohm Fierbarbe(P.V)