Chapardeurs informations complémentaires

Ce que tout bélénois peut savoir sur les chapardeurs

Informations utiles connues par le bélénois typique

  • Les chapardeurs sont facilement bernés en affaires puisqu’ils sont toujours prêts à payer plus pour un objet particulièrement joli.
  • Un chapardeur sera toujours prêt à se battre si tu lui offres un titre ou de la gloire en retour.
  • Un chapardeur ne réalise pas que le vol est un acte mauvais: certains ne comprennent même pas le concept de vol.

Certaines généralisations et préconceptions sur les chapardeurs par le bélénois typique

  • Les chapardeurs sont un peu stupides.
  • Pour tout chad gagné en dupant un chapardeur, deux sont perdus aux mains agiles de ses confrères.
  • Bien qu’ils adorent les choses brillantes, les chapardeurs n’accordent pas beaucoup d’importance à l’argent.
  • Les chapardeurs peuvent boire vraiment beaucoup d’alcool sans être saoul, ou du moins il est parfois difficile de savoir quand ils le deviennent.
  • Les chapardeurs sont tous des priants des Sibylles. Bien qu’ils donnent parfois dans l’excès, ce n’est jamais par mauvaise intention.
  • Un chapardeur ne vit jamais passé l’âge de 40 ans.
  • Il n’y a que trois façons assurées de fâcher un chapardeur: s’attaquer à ses terres, à Blivek ou encore à sa famille.

Pour jouer un chapardeur à Bélénos

Costume

Pour interpréter cette race il faut posséder au moins 5 des points suivants, incluant les points
obligatoires. Il est libre à vous de posséder plus que 5 points afin d’améliorer votre décorum.

Obligatoire :

  • Cheveux roux naturels ou teints, allant de jaune-orangé jusqu’à rouge
  • Vêtements flamboyants, aux couleurs vives, avec un style «gitan» ou «nomade»

Apparence :

  • Porte au moins 5 accessoires en tissus (foulard, bandeau, etc.) de couleurs différentes
  • Porte au moins 4 bijoux différents

Culture :

  • Porte des sandales ou marche pieds nus
  • Porte au moins 4 bourses différentes
  • Possède au moins 5 poches dérobées (cachées) sur son costume
  • Porte au moins 4 objets hétéroclites accrochés à ses vêtements (cuillère, jouet, etc.)

Autres informations

Organisation Sociale

Bien qu’en général les chapardeurs agissent selon leur gré, ils respectent certaines règles sociales. Par exemple, à tous les ans, toujours à la 7e pleine lune (durant le mois de juillet), un grand concours de talent est organisé pour déterminer qui sera le prochain Grand Chapardeur si celui-ci fût mis à l’épreuve par quelconque représentant d’une famille de chapardeurs. Le Grand Chapardeur est un chapardeur ayant pour mission de veiller à ce que tout le monde soit heureux durant son année de règne. Il devra les divertir quand ceux-ci seront tristes et rappeler à l’ordre quand ceux-ci seront incontrôlable (du moins il tentera…). C’est l’un des très rares chapardeurs qui se posera, lorsqu’il n’aura guère d’autres choix, des questions de nature plus politiques. Le juré pour le dit concours est composé des 7 premiers volontaires sur place qui jugeront, selon leur humeur et intérêts personnels, les candidats et éliront le Grand Chapardeur. Bien que les chapardeurs aient un certain semblant de respect pour leurs aînés, ils ne respectent réellement que ceux qui les impressionnent par leurs histoires, réelles ou non, racontées autour d’un feu. Le concept de noblesse ou bourgeoisie est présent, mais tous peuvent se dire membres d’une ou telle catégorie. Il n’y a pas de vaste différence entre riches et pauvres puisque tout bien circule à travers la société. Le seul vrai point d’influence est le nombre de membres à une famille ou clan et l’imagination de ses membres. Par exemple, les chapardeurs se dénombrent dans une vingtaine de familles importantes et un grand nombre de plus petites familles. La famille avec le plus de représentants aux cheveux rougeâtres sont les Marny. La plus volumineuse de toutes est présentement la famille Chappy, soit une des familles aux cheveux roux oranges. C’est d’ailleurs un Chappy qui fût nommé grand chapardeur de juillet en 740 et qui fût pour la première fois mis à l’épreuve pour l’été de l’an 750. Va sans dire que ces jeux sont grandement attendus.

Cheveux

Au sein de la société chapardesque se trouvent trois groupes distincts: les chapardeurs aux cheveux rouges, ceux aux cheveux roux et ceux aux cheveux métissés (rouge et roux). Bien qu’aujourd’hui la majorité des chapardeurs n’accordent pas d’importance aux différentes teintes de cheveux, certains conservent encore les vieilles traditions. Par le passé, un certain racisme existait entre les deux groupes qui avaient deux visions opposées de la vie. Les rouges avaient un style plus conservateur, comme leur plus grand attachement à Muse encore aujourd’hui le démontre. Les oranges eux étaient particulièrement curieux et enclins à changer d’idée. Ces d’ailleurs ces derniers qui furent les premiers à quitter l’île. Les conflits entre rouges et roux furent si nombreux qu’encore aujourd’hui, les chapardeurs aux cheveux métissés sont plutôt rares.

Processus d’élection

Bien que les chapardeurs soient connus pour leur manque de participation à la vie politique, leurs procédures de vote et de prises de décision sont remarquablement organisées. Les mauvaises langues diront qu’il ne s’agit que d’un prétexte pour pouvoir boire de l’alcool, mais tout chapardeur digne de ce nom sait qu’une bonne décision ne peut être prise qu’accompagnée d’une bonne bière. Il est d’ailleurs à noter que bien que ce processus soit utilisé dans les rares occasions pour déterminer l’issue d’un problème de nature politique ou guerrière, il est en général utilisé pour mettre un terme à des problèmes de nature plutôt triviale. Le processus est le même dans toutes les communautés chapardesque, bien que l’ampleur de l’événement varie.

Toute réunion du Conseil des chapardeurs est présidée par le Grand Chapardeur de la communauté en question. Dans les rares cas où plusieurs Grands Chapardeurs seraient présents, celui ayant le plus grand nombre de chapardeurs sous sa tutelle présidera. Le processus est toujours le même: toutes les familles ont au minimum un représentant en tant que membre votant. Les familles plus nombreuses ont en général plus de membres votants, de manière proportionnelle et déterminée par le Grand Chapardeur avec ces deux critères: aucune famille ne peut posséder une majorité simple due à son grand nombre et aucun membre votant ne sera ajouté passé un certain nombre afin que tous puissent profiter adéquatement de l’alcool offert par le Grand Chapardeur. L’aîné d’une famille sera toujours un membre votant et les autres seront déterminés par celui-ci en vertu de leur réputation. Être désigné comme membre votant pour une réunion du conseil est un très grand honneur. Une fois les membres choisis, ils s’assemblent assis en cercle autour d’un feu. L’ainé de la famille la plus nombreuse présentera ses membres votants, puis lui-même. Par la suite, il scandera le nom de sa famille, l’assemblée fera de même et tous prendront une gorgée de bière. La présentation des différents membres votants a lieu de la famille la plus nombreuse aux familles avec un seul représentant, une gorgée de bière à la fois. Une fois cela terminé, le Grand Chapardeur annoncera la séance ouverte et chaque membre votant doit finir son verre de bière. Les sujets sont présentés dans l’ordre choisi par le Grand Chapardeur. Tous sont assis, hormis la personne qui présente un point ou a la parole. Lorsque quelqu’un désire parler, il doit se lever. Si le Grand Chapardeur lui accorde la parole, toute l’assemblée scande de joie et boit une gorgée de bière. Lorsqu’il est temps de voter, le vote a lieu à pied levé (littéralement) et est remporté par majorité simple. S’il y a égalité, le Grand Chapardeur tranchera. Une fois un vote passé, tous doivent terminer leurs verres de bière. Le processus incluant beaucoup d’alcool, il est très rare qu’une réunion du conseil puisse résoudre de nombreux problèmes d’un coup. Si certains avancent que l’alcool ne résout pas vos problèmes, le chapardeur répondra que l’eau et le lait non plus. Les séances se terminent en général par une festivité à laquelle sont conviés tous les chapardeurs de la communauté.